microsoft sega cloud gaming

Cloud Gaming : Microsoft et Sega annoncent une alliance

Le Cloud Gaming est le futur du jeu vidéo, et les géants de l’industrie n’hésitent plus à nouer des alliances pour dominer ce nouveau terrain. Le Japonais Sega et l’Américain Microsoft annoncent un partenariat autour d’une plateforme de développement basée sur Microsoft Azure.

Cela ne fait plus aucun doute : le Cloud Gaming est l’avenir du jeu vidéo. Grâce à cette technologie, les joueurs peuvent choisir n’importe quel jeu dans un catalogue, et y jouer via le web sans aucun téléchargement ni installation.

Plus besoin d’investir dans un PC ou dans une console, puisque n’importe quel écran connecté à un internet permet d’accéder à ces services. La puissance est fournie par les serveurs Cloud, équipés de processeurs et de cartes graphiques dernier cri.

pcloud black friday 2022

Ainsi, le Cloud Gaming rend le jeu vidéo plus abordable et plus pratique. Pour les géants de l’industrie, il faut suivre la tendance ou accepter de disparaître aux oubliettes.

L’un après l’autre, les magnats du gaming lancent leurs propres plateformes de Cloud Gaming. Le Japonais Sony propose le service PlayStation Now, tandis que le leader des cartes graphiques Nvidia gère sa plateforme GeForce Now.

Les GAFAM profitent de ce nouveau paradigme et de leur mainmise sur le Cloud pour s’attaquer au marché du jeu vidéo, et ont lancé leurs services comme Google Stadia et Amazon Luna. Il existe aussi des startups entièrement dédiées au Cloud Gaming, à l’instar du Français Shadow récemment racheté par OVHCloud.

A l’heure du Cloud Gaming, le grand retour de SEGA ?

Et si le Cloud Gaming était aussi l’occasion pour Sega de signer son retour en force ? Pour rappel, cette entreprise japonaise comptait jadis parmi les ténors de l’industrie. Ses consoles comme la Saturn et la Megadrive ont marqué leur époque, au même titre que des licences de jeux cultes tels que Sonic.

Toutefois, sa console Dreamcast lancée en 1998 a connu un échec commercial et contraint la firme à abandonner la guerre des machines pour devenir un simple éditeur de jeux.

A présent, Sega et Microsoft annoncent une alliance stratégique autour du Cloud Gaming. L’objectif est de permettre à Sega de produire des jeux sur un environnement de développement basé sur la plateforme Microsoft Azure.

Selon Sega, cette alliance serait une composante essentielle de sa stratégie à moyen et long terme. Cette nouvelle stratégie reposerait sur quatre piliers : mondial, en ligne, communauté, et propriété intellectuelle.

A l’occasion de cette annonce, Sega revient sur la façon dont la 5G a facilité le contenu à la demande. La firme de Tokyo est désormais convaincue que le streaming est l’avenir du jeu vidéo, tout comme cette technologie a transformé les industries de la musique et du cinéma.

C’est la raison pour laquelle elle souhaite explorer les possibilités offertes par le Cloud pour le développement de jeux. Le but de cette alliance sera d’optimiser les processus, et d’apporter aux joueurs des expériences de haute qualité grâce aux technologies Azure.

Une plateforme de développement basée sur Microsoft Azure

Cette alliance ne vise donc pas à créer un service de Cloud Gaming, mais plutôt une plateforme de développement basée sur le Cloud. Il s’agirait d’une façon de concurrencer Amazon et son moteur Lumberyard accessible via le Cloud AWS. De son côté, Microsoft propose déjà le service par abonnement Xbox Game Pass.

La relation entre Microsoft et Sega ne date pas d’hier. Déjà à l’époque de la première Xbox, Isao Okawa, le président de Sega, aurait proposé à Bill Gates de rendre la console compatible avec les jeux Dreamcast pour permettre à cette console de subsister malgré son échec commercial.

Selon Microsoft, cette nouvelle alliance va permettre de «  réinventer la façon dont les jeux sont développés, hébergés et gérés avec pour objectif d’ajouter plus de valeur  pour les joueurs et pour Sega « .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest