impact confinement en Suède

Le confinement Covid n’a servi à rien : ces données de Suède le prouvent

Si certains pays n’arrivent pas encore à émerger suite aux conséquences du Covid, la Suède est aujourd’hui sur le point de récolter le fruit de sa politique de non-confinement.

Au Royaume-Uni, des questions commencent à se poser. Du côté des autorités, le doute s’installe. Les conséquences du confinement auraient-elle causé plus de morts que la pandémie elle-même ? Selon les études, la Suède semble ne pas subir les conséquences dramatiques du confinement. Que ce soit au niveau de l’éducation nationale que sur le plan social.

Conséquences négatives du confinement sur les étudiants

D’un côté, selon l’étude menée par l’International Journal of Education Research, les étudiants suédois font moins l’objet d’une perte d’apprentissage que ceux des autres pays tels que les États-Unis. Et par rapport à ses pays voisins, la Suède, grâce à sa décision de ne pas entrer en confinement lors de la pandémie, subit peu de dégâts au niveau de l’enseignement.

D’un autre côté, l’UNESCO a également publié des chiffres alarmants sur les conséquences négatives du confinement sur l’éducation. Elle affiche cependant que près de 90 % des étudiants ont subi les impacts négatifs de la fermeture des écoles à travers le globe. Les étudiants les plus jeunes et les plus défavorisés sont cependant les plus touchés.

Aux États-Unis, on enregistre une chute importante de la capacité des étudiants à lire. Et seulement en 2020, les chiffres montrent une baisse de plus de 30 % par rapport à l’année précédant le Covid. 

Conséquences du confinement : la Suède sort indemne dans tous les domaines

Si on compare les capacités de lecture des enfants suédois à ceux des autres pays, ils n’ont pas souffert grâce à la politique adoptée par les autorités. Et selon les chercheurs, même les étudiants issus des milieux défavorisés n’étaient pas vraiment désavantagés. Ils affirment également que le nombre d’étudiants considérés comme « assez faible » n’a pas augmenté d’un cran.

L’éducation n’est pas le seul domaine dans lequel la stratégie de la Suède à ne pas entrer en confinement pendant la période de la pandémie a marché. Si aux États-Unis, le Covid a favorisé la division sociétale, en Suède, on assiste à une réunification des habitants. Grâce à cette décision audacieuse, la Suède se place en 20ᵉ position des pays où il y a le moins de morts durant la période du Covid-19. Pour les Suédois, cela prouve la force politique de leur pays dans la gestion de la pandémie.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *