Cybersécurité et pénurie d’experts : pourquoi l’industrie se tourne vers les gamers ?

Cybersécurité et pénurie d’experts : pourquoi l’industrie se tourne vers les gamers ?

Alors que la cybercriminalité continue de croître, le secteur de la cybersécurité est confronté à une pénurie constante d’experts. Pourquoi ne pas aborder différemment ce déficit de compétences pour le combler plus efficacement ? Et si les organisations puisaient dans les viviers de talents alternatifs, comme l’univers du gaming par exemple ?

Pénurie d’experts en cybersécurité : un défi majeur pour les organisations

Un rapport publié par Fortinet cette année révèle la difficulté des organisations à combler la pénurie d’experts en cybersécurité. Et pourtant, chaque poste dédié non pourvu expose davantage les entreprises à toutes les formes de cyberattaques. Ce déficit de compétence est un fléau à l’échelle mondiale.

De plus en plus d’organisations réagissent à ce problème. Selon les chercheurs de Fortinet, en 2022, 93% d’entre elles (contre 88% en 2021) indiquent que leur conseil d’administration considère désormais la cybersécurité comme une priorité

Par ailleurs, 90% des organisations déclarent être prêtes à payer pour permettre à un ou plusieurs employés d’obtenir une certification en cybersécurité. Malgré la volonté d’améliorer les choses, les organisations se heurtent toujours au déficit mondial de main-d’œuvre en cybersécurité.

Gamers: l’industrie se tourne vers les talents inexploités

Traditionnellement, on suppose que pour commencer une carrière dans la cybersécurité, il faut avoir une formation spécialisée. Cependant, l’ampleur des menaces et la pénurie de talents dans l’industrie ont contraint les organisations à exploiter d’autres viviers de talents alternatifs, comme la communauté des gamers.

Les analystes supposent que les joueurs possèdent un état d’esprit et des compétences qu’il faut pour être testeurs d’intrusion. Leur propension naturelle à remettre en question et à comprendre le fonctionnement des choses, disent-ils, leur permet de démanteler des systèmes entiers, comme le ferait des hackers white hat.

Cybersécurité et pénurie d’experts : pourquoi l’industrie se tourne vers les gamers ?

Par ailleurs, leur esprit curieux et leur souci du détail répondent parfaitement aux défis de la cybersécurité. Toutes ces qualités font des gamers des ressources précieuses pour les organisations à la recherche de testeurs d’intrusion et de chercheurs qualifiés en sécurité.

Ils aiment les énigmes et ont un état d’esprit orienté ingénierie ou projet, s’identifiant souvent comme des « créateurs », ajoutent les analystes. Autre détail, les gamers aguerris s’adaptent parfaitement à des horaires décalés, un plus non négligeable quand on sait que la cybersécurité doit être assurée 7/24/365.

Créer un vivier de talents plus vaste et plus diversifié

Pour faire face à cette pénurie d’experts en cybersécurité, les dirigeants doivent d’abord recadrer leur état d’esprit autour de ce qui fait un cyberdéfenseur qualifié. Ils doivent cocher au-delà des cases spécifiques, c’est-à-dire des diplômes spécifiques d’universités prestigieuses.

Les recruteurs doivent étendre la recherche sur les compétences générales, notamment la pensée critique, la résolution de problèmes, etc. La créativité est également une compétence précieuse à posséder lorsqu’il s’agit de développer des solutions à des cyber-défis uniques. 

Les organisations peuvent chercher à attirer et à développer des talents en soutenant des programmes d’études par exemple ou des programmes de mentorat. Ceci afin de sensibiliser davantage aux carrières en cybersécurité.

Ces programmes peuvent inclure des cyber-concours. Ces événements permettent aux étudiants (et autres candidats) d’acquérir une expérience pratique, de tester leurs compétences, de réseauter et de se connecter avec des mentors, établissant ainsi une base essentielle pour se préparer à une carrière dans le cyber. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *