silk road nft

Dark Web : le créateur de Silk Road vend 6 millions $ de NFT depuis sa prison

Du deal de drogues au marché de l’art : Ross Ulbricht, créateur du marché Silk Road sur le Dark Web, vient de vendre aux enchères un dessin en NFT pour la somme de 6,2 millions de dollars.

En octobre 2013, le FBI fermait Silk Road : le premier marché du Dark Web. Cette plateforme hébergeait un commerce florissant de drogues, de faux papiers et autres biens illégaux. Son créateur, Ross Ulbricht, était arrêté et condamné à la prison à vie.

Toutefois, Ulbricht semble avoir trouvé un passe-temps particulièrement lucratif depuis sa prison. Âgé de 37 ans, le fondateur de Silk Road vient de vendre son premier NFT.

Il s’agit d’un croquis réalisé au crayon, intitulé  » Perspective « . L’oeuvre a été vendue pour la somme de 6,2 millions de dollars, lors d’une enchère organisée par Art Basel Miami via sa plateforme SuperRare.

Rappelons que les NFT permettent aux utilisateurs de s’approprier des créations numériques grâce au réseau blockchain, sur lequel reposent aussi les cryptomonnaies. Toutes formes d’oeuvres d’art numériques peuvent être converties en NFT : dessins, peintures, tweets, musiques, GIFs…

Il y a encore quelques mois, Ulbricht ignorait totalement l’existence des NFT. Toutefois, les fans qui appellent à sa libération ont créé un groupe décentralisé dénommé FreeRossDAO. C’est ce groupe qui s’est chargé de vendre ses oeuvres aux enchères sous forme de NFT.

Une collection de NFT retrace la vie de Ross Ulbricht

Différents écrits et une dizaine de dessins ont été regroupés dans la Ross Ulbricht Genesis Collection NFT. Ces oeuvres ont été réalisées par Ulbricht au fil de sa vie, de son enfance à son incarcération. La collection inclut aussi une animation originale créée par l’artiste audiovisuel Levitate, avec un doublage vocal de Ross inspiré par son expérience en prison.

Selon Ulbricht, ces oeuvres d’art présentent son histoire de sa naissance à ses 29 ans. Au total, cette vente de NFT a engrangé 1445 Ether (ETH). Les fonds seront utilisés pour financer sa demande de libération. Une partie des bénéfices sera reversée à la fondation Art4Giving.

Selon l’agence Entoptic, qui s’est chargée de la curation de ses NFT,  » cette collection est le voyage expressif de Ross, il s’agit de son histoire vivante et évoluante. À travers des dessins et des vidéos, nous voyons des extraits du déroulement de l’existence d’un homme. C’est sa façon de s’évader des murs de sa prison, alors que nous poursuivons la campagne pour sa liberté « .

Jusqu’à présent, plus de 9 milliards de dollars ont été dépensés dans les ventes de NFT. Selon Cointelegraph, les ventes pourraient atteindre un montant total de 17,7 milliards de dollars d’ici la fin de l’année 2021. Cette nouvelle technologie pourrait avoir un impact majeur sur le marché de l’art.

Le Dark Web quant à lui est confronté à une véritable croisade des autorités du monde entier. Plus de 150 dealers et clients ont été arrêtés lors de l’opération DarkHuntTOR, et le marché Cannazon spécialisé dans la marijuana a récemment fermé ses portes face à une vague d’attaques DDoS.

Pourtant, comme Ross Ulbricht, les magnats du Dark Web continuent à fasciner les foules. Beaucoup les considèrent comme des ambassadeurs de la liberté. En août 2021, Netflix a sorti un documentaire intitulé  » Shiny_Flakes «  consacré au jeune baron du Darknet Maximilian Schmidt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest