elon musk vs gauchistes

X : Elon musk dénonce l’immigration illégale, les gauchistes s’étranglent

Au cours du weekend, en personne a critiqué sur X le soutien de l'Allemagne aux ONG de passeurs de migrants clandestins. Aussitôt, la gauche française s'est lancée dans un djihad médiatique contre le célèbre businessman. Faut-il voir la panique d'un système dogmatique à l'agonie face à une pensée enfin libérée par le numérique ? Analyse.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux bateaux remplis de migrants affluent sur l'île de Lampeduza en Italie. L'immigration clandestine s'intensifie massivement, comme l'ont démontré en images nos confrères de Livre Noir.

Plusieurs personnalités politiques se sont rendues sur place, à l'instar de Marion Maréchal ou encore Damien Rieu qui s'est interrogé sur la provenance de ces migrants et le financement qui leur a permis de traverser la mer sans même payer les passeurs.

Au total, plus de 10 000 migrants ont débarqué sur la petite île italienne en seulement une semaine. Un phénomène si alarmant qu'une personnalité inattendue a fini par prendre position sur X : Elon Musk, le CEO en personne.

Elon Musk prend position contre l'invasion migratoire

À travers un tweet publié le 30 septembre 2023, le milliardaire américain s'est interrogé : le public allemand est-il au courant que plus de 8 bateaux déployés par ONG allemandes collectent des migrants pour les déposer à Lampeduza ?

Une question perçue par les médias de gauche comme une intervention dans les tensions qui animent la relation entre l'Allemagne et l'Italie de Giorgia Meloni, qui a annoncé la veille ne plus souhaiter accueillir ces clandestins.

La cheffe du gouvernement reproche en effet à Berlin de financer plusieurs ONG de secours en Méditerranée et a écrit au chancelier Olaf Scholz pour lui faire part de sa « stupéfaction » quant à ces subventions massives.

Selon elle, les problèmes liés à l'immigration ne seront « jamais résolus complètement si chaque pays pense à décharger dans un autre ».

Le tweet de Musk était par ailleurs un commentaire en réponse à une publication de RadioGenoa, qui espère également une victoire électorale du parti allemand d'extrême droite AFD aux élections régionales du 8 octobre en Bavière et en Hesse. Les intentions de vote battent des records.

Vous vous en doutez : il n'en fallait pas plus pour déchaîner l'hystérie des gauchistes de France et de toute l'Europe. Une véritable tempête s'est aussitôt abattue sur Musk.

La gauche pique sa crise

Le ministère allemand des Affaires étrangères a directement répondu sur X : « Oui. Et c'est ce qu'on appelle sauver des vies ».

Ce n'est pourtant pas l'avis de plusieurs comptes allemands. Par exemple, Künstliche Intelligenz explique qu'on fait croire aux citoyens allemands que les migrants traversent la Méditerranée sur leurs propres bateaux gonflables.

De son côté, Amelie Conservat diffuse un sondage au cours duquel 80% des citoyens allemands ont sollicité davantage de contrôles aux frontières européennes en Italie. Selon elle, ce sondage a été délibérément ignoré par le gouvernement… 

Pour Elon Musk, la réponse du ministère semble indiquer qu'il est en effet « fier » de cette « violation de la souveraineté de l'Italie » que représente le transport d'un large nombre d'immigrants clandestins sur le sol italien. À ses yeux, « cela fait penser à une invasion ».

En France, les gauchistes ont eux aussi failli manger leur chapeau face à cette prise de position de Musk en désaccord avec la pensée unique qu'ont l'habitude de nous imposer les médias et politiciens.

Par exemple, le « journaliste » Jean Quatremer de Libération a dénoncé un « tweet vomitif » et a littéralement qualifié Elon de « fou furieux » tout en appelant à empêcher de « le laisser déverser sa haine » et « encourager les haineux à déstabiliser nos démocraties européennes ».

https://twitter.com/jh_swanson/status/1708102846019670301

X fait-il le travail que les journalistes européens ne font pas ?

En réalité, ces réactions hystériques démontrent que le système en place est terrifié par les opinions divergentes. En rachetant Twitter pour 44 milliards de dollars, l'objectif d'Elon Musk était de sauver la liberté d'expression et d'opinion.

Un an après cette acquisition historique, force est de constater que le pari est gagnant. Alors que les personnes émettant des réserves quant aux arrivées massives de clandestins étaient jadis fustigées et qualifiées de racistes, il n'est désormais plus possible d'éluder le débat.

De la même manière, Musk a remis en question l'efficacité du vaccin Covid-19 et l'utilité de la nouvelle campagne de vaccination qui s'apprête à débuter.

Il s'est également moqué du président ukrainien Volodymyr Zelensky, à travers un meme suggérant qu'il ne peut tenir plus de 5 minutes sans réclamer des milliards d'euros d'aides pour mener sa guerre contre la Russie.

 

L'impact colossal et les réactions violentes des gauchistes et des serviteurs du système en place démontrent que les temps ont changé, et que les réseaux sociaux peuvent désormais tenir tête aux médias mainstream en tant que source d'information !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *