Accueil > Analytics > Facebook refuse de stocker vos données en Chine et dénonce Apple
facebook données chine apple confidentialité

Facebook refuse de stocker vos données en Chine et dénonce Apple

Facebook veut faire de la protection des données personnelles sa nouvelle priorité. Dans une longue lettre sur le futur du réseau social, Mark Zuckerberg explique qu’il refuse de stocker les données en Chine au contraire d’Apple…

Le CEO et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, vient de publier une longue lettre sur le futur du réseau social. Selon ses dires, la nouvelle priorité de l’entreprise est la confidentialité. Un comble, compte tenu des nombreux scandales auxquels Facebook a du faire face concernant la collecte de données personnelles

Quoi qu’il en soit, mister Zuckerberg semble déterminé à trouver la repentance. Il souhaite que Facebook devienne une plateforme de communication chiffrée, sécurisée, confidentielle et permettant l’échange de messages éphémères.

Par conséquent, il estime que  » l’une des plus importantes décisions que nous prendrons est l’endroit où nous construisons nos Data Centers et où nous stockons les données personnelles des utilisateurs « . Dans ce contexte, Mark Zuckerberg se dit prêt à renoncer à certains pays où les données sont mal protégées.

En particulier, le chef d’entreprise refuse de bâtir des Data Centers  » dans les pays qui sont connus pour violer les droits de l’Homme comme la confidentialité et la liberté d’expression « . A ses yeux, stocker les données dans ces pays permettrait aux gouvernements d’accéder plus facilement aux données des citoyens.

Facebook veut faire de la confidentialité sa nouvelle priorité pour le futur

facebook confidentialité priorité

Par conséquent, au risque de voir ses services bloqués dans ces pays, Facebook préfère privilégier la confidentialité. Mark Zuckerberg estime que le stockage de données dans ces pays peut avoir des répercussions sur la sécurité et la confidentialité des utilisateurs partout dans le monde.

De fait, le CEO considère qu’il est important pour le futur d’internet et de la confidentialité que l’industrie continue à s’opposer au stockage de données dans les pays où elles ne seront pas en sécurité. De toute évidence, Mark Zuckerberg fait référence à la Chine, qui exige depuis 2017 que les données des utilisateurs chinois de services en ligne soient stockées sur son territoire.

On peut donc voir dans le discours de Mark Zuckerberg une critique d’Apple, qui a accepté de transférer les données des utilisateurs chinois d’iCloud sur des serveurs contrôlés par le gouvernement. De même, Google est au coeur d’une polémique à cause d’un projet de moteur de recherche censuré destiné à la Chine.

Il semblerait donc que Facebook ait décidé de changer de stratégie pour s’ériger en défenseur de la confidentialité. Jusqu’à présent, ce créneau était occupé par Tim Cook, CEO d’Apple, qui reproche lui-même à Facebook et Google de détruire la société en exploitant les données personnelles.

Même si l’on peut se douter qu’il s’agit là d’un stratagème pour redorer son image, il faut reconnaître que le choix de Facebook est courageux. La Chine est un marché de 1,4 milliard d’utilisateurs potentiels, et il paraît clair qu’accepter de stocker les données en Chine aurait été plus rentable sur le court terme. Cependant, Mark Zuckerberg semble persuadé que le respect de la confidentialité se révèlera plus rentable sur le long terme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend