données Europcar

Fausse fuite de données Europcar : comment les hackers ont exploité ChatGPT

Une prétendue fuite de données d’EuropCar a récemment capté l’attention de l’industrie de la cybersécurité. Elle révèle l’utilisation d’outils d’intelligence artificielle, notamment ChatGPT, par des hackers pour créer de fausses informations.

Tout a commencé fin janvier lorsque, dans un forum de hackers, un membre prétendait avoir piraté EuropCar. Il affirmait avoir volé les informations personnelles de plus de 48 millions de clients. L’individu a ensuite cherché à vendre ces données sur le marché noir. Cependant, ce qui semblait être une menace sérieuse s’est rapidement transformé en une histoire étonnante.

Europcar : les déclarations de Vincent Vevaud sur les données générées par ChatGPT

Vincent Vevaud, porte-parole d’Europcar, a précisé dans une déclaration à TechCrunch que « le nombre d’enregistrements est erroné et ne correspond pas à celui de l’entreprise. » Il a également ajouté : « aucune de ces adresses électroniques n’est présente dans la base de données clients. »

De plus, il a souligné que « Les données de l’échantillon sont probablement générées par ChatGPT. Les adresses n’existent pas, les codes postaux ne correspondent pas, les noms et prénoms ne correspondent pas aux adresses électroniques, et les adresses électroniques utilisent des TLD très inhabituels

Europcar et la fausse fuite révélée par l’IA

Par ailleurs, Troy Hunt, expert en cybersécurité et fondateur du site Have I Been Pwned, a également examiné les données. Il a ensuite affirmé que « les adresses électroniques et les noms d’utilisateur ne ressemblent en rien aux noms des personnes correspondantes. » Ces constatations renforcent l’idée que la prétendue fuite de données était en réalité une supercherie orchestrée par des outils d’intelligence artificielle.

Pourquoi créer une base de données avec ChatGPT ?

La question se pose alors : pourquoi quelqu’un aurait-il utilisé ChatGPT pour créer une fausse fuite de données ? Plusieurs hypothèses peuvent être avancées.

Escroquerie potentielle

D’abord, il est possible que l’auteur de la prétendue fuite cherchait simplement à escroquer les autres membres du forum en vendant de fausses données. En réalité, cette escroquerie visait à extorquer de l’argent à des individus crédules qui cherchaient à acheter des données volées.

Discréditer une entreprise

Une hypothèse plus préoccupante est que quelqu’un cherchait à discréditer EuropCar en inventant une fuite de données. Une telle action aurait pu avoir des conséquences graves sur la réputation de l’entreprise et miner la confiance de ses clients.

Si cette tactique réussit une fois, elle pourrait être répliquée à l’avenir, menaçant la crédibilité de nombreuses autres entreprises.

Les chatbots intelligents en tant qu’outils de manipulation

Enfin, la fausse fuite de données EuropCar souligne la vulnérabilité croissante liée à l’utilisation de chatbots intelligents comme ChatGPT. À mesure que ces outils deviennent plus sophistiqués, il est essentiel de prendre des mesures pour identifier et contrer de telles manipulations à l’avenir.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *