Meta perd 40 milliards dans le métavers : La réaction choquante de Mark Zuckerberg

Le métavers de Mark Zuckerberg perd plus de 40 milliards de dollars. Cette perte colossale ne semble pas inquiéter le patron de Meta.

Meta investit massivement dans des projets de métavers sans pour l’heure penser à la rentabilité. Les pertes du groupe s’élèvent à plusieurs dizaines de milliards de dollars. Il n’y a aucune raison de s’alarmer sur la rentabilité actuelle du métavers selon Mark Zuckerberg. « C’est dans cette direction que va le monde », insiste l’homme d’affaires.

Les finances désastreuses du métavers de Mark Zuckerberg

Reality Labs est la branche du groupe Meta en charge du développement du métavers. Les rapports financiers concernant celle-ci ne rassurent pas. La division perd beaucoup d’argent depuis le début de l’année. En effet, Reality Labs accusait déjà plus de 13 milliards de dollars de perte en février 2023. La situation ne s’est pas améliorée des mois plus tard.

La publication des résultats du deuxième trimestre confirme des finances toujours en très mauvais état. La perte du métavers de Mark Zuckerberg a maintenant dépassé les 40 milliards de dollars. Les financiers pourraient prendre ce nouveau rapport comme l’annonce d’une terrible crise à venir. Mais ce n’est pas le cas.

Les courtiers en bourse ont effectivement fait grimper les actions Meta de 7 %. Les finances restent inquiétantes, mais Zuckerberg se veut encore rassurant. Le grand patron du groupe a apporté des justifications au maintien des dépenses pour le métavers.

Le métavers, c’est pour le très long terme !

Wall Street commence à accepter les énormes sommes d’argent que Meta continue de déverser dans ses projets de métavers. Les récents propos de Zuckerberg auront probablement un peu rassuré les courtiers américains.

Le grand patron de Meta a évoqué un pari à très long terme lors d’une réunion avec des analystes. « Je ne peux pas vous assurer que mon pari est le bon. Je pense que c’est dans cette direction que va le monde », a précisé le fondateur de Facebook.

Ces propos s’appuient évidemment sur une veille des diverses tendances technologiques chez les consommateurs. Une version plus immersive d’Internet deviendra la norme dans les années à venir selon Zuckerberg. En effet, les téléviseurs et les ordinateurs penchent de plus en plus vers des expériences immersives pour les utilisateurs.

L’IA et Threads, les cache-misères du métavers

Par rapport à l’an dernier, les dépenses du métavers de Mark Zuckerberg préoccupent un peu moins les analystes. Rappelons qu’à cette époque, Meta était dans une situation délicate. Le groupe accusait une récession et des revenus en baisse. Aujourd’hui, l’attention des analystes se porte sur les projets d’intelligence artificielle du groupe. Il y a également le récent succès remarquable de sa nouvelle application Threads.

Malgré les difficultés de ses projets de métavers, Meta a vu ses résultats globaux s’améliorer. En effet, ses revenus ont augmenté au deuxième trimestre. Une nouvelle hausse est même attendue pour la prochaine période. De plus, Facebook, Instagram et WhatsApp continuent de générer beaucoup de bénéfices.

D’autre part, Meta a réduit ses effectifs et fait des économies dans plusieurs secteurs. Le groupe est ainsi en mesure de supporter les pertes de ses projets de métavers. D’où le calme relatif de Wall Street quant à la situation du groupe.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Il a des c*uilles au moins pour parvenir à ses objectifs,pour ça il a du mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *