chatgpt accès google chrome bing

L’IA de Microsoft Bing refuse l’accès à Google Chrome : pourquoi est-ce inquiétant?

L’IA ChatGPT du moteur de recherche Bing a temporairement bloqué l’accès à son concurrent Google Chrome. Un incident qui pourrait illustrer les dangers de l’intelligence artificielle pour la recherche web, mais cache une vérité bien plus triviale…

Depuis le début du mois de mai 2023, Microsoft a lancé la nouvelle version de son moteur de recherche Bing intégrant ChatGPT.

Le chatbot d’intelligence artificielle se révèle plutôt utile pour synthétiser les résultats de recherche web, à tel point qu’il pourrait enfin permettre à Bing de connaître le succès.

Toutefois, un événement survenu le 7 juin 2023 met en lumière les dangers de confier les rênes de la recherche web à une IA

Une pub pour Bing en réponse aux recherches de Chrome

Alors que le journaliste de The Verge Sean Hollister tentait d’installer Google Chrome via le navigateur Microsoft Edge, Bing a fourni une réponse surprenante à sa requête.

À la place d’afficher le lien vers la page Google Chrome, le moteur de recherche lui a présenté le widget de Bing IA accompagné d’une liste de ses fonctionnalités !

bing ia pub

En d’autres termes, en réponse à la recherche d’un navigateur concurrent, Microsoft a imposé une publicité pour Edge et Bing

Les liens et les informations pertinentes et associées à la recherche de l’utilisateur ont été enterrés et dissimulés, de façon délibérée.

L’IA va-t-elle contrôler et censurer le web ?

Il pourrait s’agir d’une preuve qu’un chatbot IA peut décider de façon arbitraire quels sites web afficher ou non en réponse à une requête concernant un produit d’un concurrent ou un sujet censuré par ses créateurs

Cela pourrait être considéré comme une pratique anticoncurrentielle, et porter atteinte à la neutralité du navigateur. Ce dernier est censé fournir des résultats objectifs et impartiaux, sans favoriser ni discriminer aucun produit ou service spécifique.

L’intelligence artificielle risquerait d’influencer les utilisateurs en recommandant certains produits, services ou opinions tout en ignorant ou en décourageant d’autres. Ceci pourrait créer des distorsions d’informations et limiter la diversité des perspectives disponibles pour les utilisateurs.

À l’heure où Google envisage également d’incorporer l’IA à son moteur de recherche, il semble donc essentiel de faire preuve de prudence et de réglementer l’utilisation de ces systèmes par les entreprises.

Une réponse de ChatGPT falsifiée par Microsoft

Toutefois, un détail suggère qu’il ne s’agit pas réellement d’une décision prise par l’IA. En effet, elle ne génère normalement jamais exactement la même réponse.

Or, pendant un laps de temps, toute recherche liée à Google Chrome produisait le même résultat promouvant Microsoft Bing…

bing ia bug

Et ce comportement n’a pas été constaté uniquement par le journaliste de The Verge, mais par de nombreux utilisateurs dans plusieurs pays.

Peu après la mise en lumière de cette anomalie, Microsoft est intervenu pour y mettre un terme. C’est la preuve irréfutable que la firme avait volontairement altéré les résultats de son moteur de recherche !

Elle s’est justifiée via un communiqué en expliquant qu’il s’agissait d’une « nouvelle fonctionnalité en cours d’expérimentation » le temps d’un « test de courte durée »…

La guerre des GAFAM

Tout porte à croire que Microsoft espérait dissuader tranquillement les internautes d’installer Google Chrome. Cette attitude peu reluisante s’inscrirait dans une rivalité de longue date entre les deux GAFAM.

Depuis de nombreuses années, les deux entreprises n’hésitent pas à employer de moyens agressifs ou aux frontières du légal pour se piquer des parts de marché.

Par exemple, Google place des publicités explicites pour Chrome lorsque l’on utilise ses sites sur Microsoft Edge.

Toutefois, Microsoft est généralement le moins scrupuleux. Durant les premières années de Edge, les utilisateurs de Windows étaient pratiquement forcés d’utiliser le navigateur et recevaient de nombreux messages lorsqu’ils tentaient de télécharger Chrome.

bing ancienne pub

Plutôt qu’un dérapage de l’intelligence artificielle, cet incident semble finalement n’être qu’un nouveau coup fourré infligé à Google par Microsoft dans la Grande Guerre du web où l’IA fait figure de nouveau champ de bataille…

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *