Google veut étendre Privacy Sandbox à Android

Google veut étendre Privacy Sandbox à Android

En intégrant la Privacy Sandbox à Android, Google souhaite proposer des solutions publicitaires plus respectueuses de la vie privée des utilisateurs. Ce programme sera testé sur deux ans durant lesquelles le géant de Mountain View gardera les fonctionnalités publicitaires actuelles.

Privacy Sandbox, une alternative aux cookies tiers 

Google lance la Privacy Sandbox en 2019 en vue de la suppression des cookies tiers sur Chrome. L’idée est de renforcer la confidentialité et de réduire l’empreinte digitale des utilisateurs. À travers la Privacy Sandbox, Google réduit la quantité d’informations auxquelles les sites peuvent accéder. 

En projetant d’appliquer cette solution restrictive à Android, Google emboîte le pas à Apple qui a intégré l’App Tracking Transparency à partir de la mise à jour 14.5 d’iOS lancée en avril 2021. Cette technologie limite efficacement le partage des données des utilisateurs avec des tiers et élimine les identifiants publicitaires sur les appareils mobiles.

Les annonceurs disposent encore d’un préavis de deux ans avant le lancement de la Privacy Sandbox sur Android. Google prévoit une version bêta d’ici la fin de 2022. Mais une fois que ces restrictions sont appliquées, comment les applications pourraient-elles financer du contenu en permettant à des tiers de diffuser des publicités et d’en mesurer les performances sans profiler les utilisateurs ?

Privacy Sandbox sur Android : quelle conséquence pour les annonces ?

Ce dispositif est a priori une mauvaise nouvelle pour les annonceurs. Les données seront en effet plus limitées et plus difficiles à obtenir. Mais Google semble assurer que la Privacy Sandbox sur Android permettra aux annonceurs mobiles de continuer à mesurer les performances de leurs campagnes. 

Selon les observateurs, l’industrie mobile n’émet que peu de réaction par rapport à la Privacy Sandbox sur Android. Cela reflète probablement l’épuisement général avec les nombreux changements de l’écosystème au cours de ces dernières années. 

Ou peut-être que les annonceurs se disent que c’était inévitable de la part de Google face aux consommateurs qui cherchent constamment à mieux protéger leur vie privée. Et puis grâce au calendrier de déploiement étendu de Google, les entreprises ne prévoient pas de perturbations majeures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest