spotify robots ia

Spotify détruit par l’IA : les artistes sont des robots, les auditeurs aussi

Spotify vient de supprimer des dizaines de milliers de chansons qui étaient générées par l'IA… et écoutées en boucle par des robots. L'intelligence artificielle va-t-elle détruire le monde de l'art ?

Voilà bien longtemps que les experts prédisent le remplacement du travail humain par l'IA. Toutefois, si l'on pouvait s'attendre à l'automatisation du travail à la chaîne dans les usines, nul n'aurait pu prévoir que l'un des premiers domaines impactés serait l'art.

Pourtant, face à l'essor de l'intelligence artificielle générative, l'industrie de la musique traverse une véritable crise.

Depuis plusieurs semaines, de nombreuses chansons imitant des artistes connus sont créées par l'IA. Un faux featuring de Drake et The Weeknd a notamment rencontré un succès viral.

https://www.youtube.com/watch?v=3t-VW6gnMZQ

À présent, Spotify annonce avoir supprimé plusieurs dizaines de milliers de chansons générées par l'intelligence artificielle.

Il s'agit de morceaux mis en ligne par la startup IA Boomy, qui génère des musiques en se basant sur les prompts de l'utilisateur. Ces chansons peuvent ensuite être partagées sur Spotify et générer des revenus.

La génération de musique par l'IA pose de nombreuses questions en elle-même. Toutefois, le problème ne s'arrête pas là pour Spotify.

Les artistes IA écoutés par des robots : la boucle du streaming artificiel

Ces chansons créées par des machines étaient écoutées en boucle par un vaste réseau de robots, afin d'augmenter le nombre de streams et les revenus associés…

Le problème des auditeurs robots n'est pas vraiment nouveau, et de nombreux artistes payent des « fermes à clic » depuis des années. Toutefois, l'avènement de la musique créée par l'IA rend la situation encore plus ubuesque.

Désormais, les faux artistes sont écoutés par leurs faux fans. L'humain est tout simplement exclu de la chaîne, alors même que l'art est censé le distinguer de l'animal et le caractériser.

Alerté sur ce phénomène de « streaming artificiel » par Universal Music Group, Spotify a préféré mettre un terme à cette boucle infinie. Au total, 7% des musiques mises en ligne par Boomy ont été supprimées de la plateforme.

La startup se vante d'avoir généré un total de 14,5 millions de chansons à ce jour, ce qui représente 14% de toute la musique enregistrée dans le monde. Autant dire que la musique créée par IA inonde les services de streaming.

Face à l'évolution des technologies IA, l'industrie de la musique va devoir se réinventer de toute urgence sous peine de voir leurs empires s'effondrer comme des châteaux de cartes…

D'ailleurs, vient de lancer son outil MusicLM permettant de générer des musiques à partir d'un simple prompt. Le phénomène n'est donc pas prêt de ralentir.

Puisqu'il est impossible d'empêcher la prolifération de chansons créées par l'IA, la seule solution pourrait être celle proposée par Grimes : partager les royalties avec les robots.

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *