Supercomputer IA

Supercomputer IA Cloud : Microsoft et Nvidia s’associent sur un projet fou

Microsoft et Nvidia entretiennent une nouvelle collaboration. Il s’agit de construire un ordinateur cloud « massif » axé sur l’IA.

MICROSOFT ET NVIDIA : une aventure extrême

Un nouveau partenariat se concocte entre les supercomputer IA Cloud Microsoft et Nvidia. En fait, les deux entreprises projettent de fabriquer un ordinateur cloud « massif » axé sur l’IA. Le produit disposerait alors des dizaines de milliers de GPU Nvidia haut de gamme. Et ce, pour alimenter des applications comme l’apprentissage en profondeur et les grands modèles de langage. Cela dit, les deux géants de l’informatique visent à faire de ce nouveau produit l’un des supercalculateurs d’IA les plus puissants au monde.

Un supercalculateur ultra-puissant : caractéristiques

Le nouveau supercalculateur sera alors composé de milliers d’unités, ce qui est du GPU le plus puissant au monde. C’est le Hopper H100, déployé récemment par Nvidia. Ce dernier fournira également son deuxième GPU le plus puissant : l’A100. Et ce n’est pas tout, il mettra également en œuvre sa plate-forme réseau Quantum-2 Infiniband. Celle-ci qui, est capable de transférer des données à 400 gigabits par seconde entre les serveurs.

pcloud black friday 2022

De son côté, Microsoft ramène son infrastructure cloud Azure et les machines virtuelles des séries ND et NC. Dès lors, la plate-forme AI Enterprise de Nvidia reliera le tout. En plus, Microsoft et Nvidia travailleront ensemble sur DeepSpeed, le logiciel d’optimisation de l’apprentissage en profondeur de Microsoft.

Quels en sont les avantages ?

Dans le cadre de la collaboration, déclare Nvidia dans un communiqué, l’entreprise utilisera les instances de machines virtuelles évolutives d’Azure. Le but est ici, de rechercher et d’accélérer les évolutions de l’IA générative. Il s’agit un domaine de l’IA en plein essor, là où des modèles fondamentaux comme Megatron Turing NLG 530B sont à la base d’algorithmes d’auto-apprentissage non supervisés. Dans ce cas alors, le supercalculateur  pourra créer non seulement du nouveau texte et du code, mais aussi des images numériques, de la vidéo et de l’audio.

En effet, les modèles d’IA génératifs ont rapidement augmenté depuis l’année dernière. C’est par exemple le cas de Stable Diffusion et DALL-E qui peuvent synthétiser de nouvelles images à la demande. Aussi, des modèles similaires sont apparus qui peuvent créer des vidéos, synthétiser des voix et effectuer des transcriptions. Cependant, malgré ses différents modèles, la demande ne cesse d’augmenter pour l’IA générative. Quoique, c’est le but ultime de Microsoft et Nvidia : disposer d’une solution pour y répondre.

Les clients pourront alors profiter des avantages de ce nouvel ordinateur cloud de Microsoft et Nvidia dès que celui-ci sera disponible. Ils pourront notamment déployer des milliers de GPU dans un seul cluster. D’après Nvidia, ils seront même capables de « former les grands modèles de langage les plus massifs, créer les systèmes de recommandation les plus complexes à grande échelle et activer l’IA générative à grande échelle ».

Néanmoins, jusqu’à aujourd’hui, Microsoft et Nvidia n’ont pas fourni les détails sur la date d’application du nouveau supercalculateur. En revanche, ils ont dit que l’annonce marque le début d’une « collaboration pluriannuelle »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest