Taylor Swift

Taylor Swift réduite en jouet sexuel : pourquoi ces photos IA enragent les fans ?

La controverse autour des deepfakes de Taylor Swift AI a enflammé les réseaux sociaux. Elle suscite la colère des Swifties et incite la plateforme X à agir.

Du jour au lendemain, les deepfakes de la pop star sont devenus viraux sur X (Twiter), suscitant l’indignation et la consternation parmi les fans. Ces images générées par l’IA placent Taylor Swift dans des situations suggestives et pornographiques, jetant ainsi de l’huile sur le feu de la polémique. Malgré les suppressions de certaines de ces images, d’autres persistent sur la plateforme, alimentant la fureur des Swifties.

La réaction des fans : une campagne pour enterrer les images

Face à cette situation, les fans de Taylor Swift se sont mobilisés en lançant une campagne visant à enterrer ces images, inondant ainsi la plateforme de réponses et de publications liées à la chanteuse. En réaction, au moins une des images controversées est restée en ligne pendant 17 heures, accumulant 45 millions de vues, ainsi que des centaines de milliers de likes, de retweets et de favoris.

Par la suite, X a finalement banni le compte qui partageait l’image originale, ce qui a conduit le terme « Taylor Swift AI » à dominer les discussions sur X à l’échelle mondiale.

Cependant, des médias ont rapporté que ces images proviennent d’un groupe Telegram dédié aux deepfakes non consensuels et aux images abusives de femmes. De plus, les membres de ce groupe utilisent un générateur d’IA texte-image de Microsoft Designer pour créer ces images. Ils ont même plaisanté et célébré le fait que leurs deepfakes aient atteint une telle notoriété.

Pour ajouter à l’inquiétude, Alex Kaplan, un chercheur chez Media Matters for America, a tweeté que des images pornographiques de Taylor Swift générées par l’IA circulent sur 4chan depuis des mois.

La réaction de Microsoft et l’absence de commentaire de Taylor Swift

Un porte-parole de Microsoft a déclaré : « Conformément à notre code de conduite, l’utilisation de nos outils pour créer du contenu intime pour adultes ou non consensuel est interdite. De plus, des tentatives répétées de produire un tel contenu peuvent entraîner la perte d’accès au service. » Il a également souligné que des équipes travaillent sur le développement de garde-fous et de systèmes de sécurité pour détecter et filtrer ce type de contenu abusif.

Malgré cela, Taylor Swift n’a pas encore pris la parole publiquement concernant les deepfakes. Néanmoins, un rapport du Daily Mail indique que la pop star n’est pas satisfaite de la situation. Les représentants de Swift et X n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

La mobilisation des fans de Taylor Swift pour protéger leur idole

Les fans de Taylor Swift se sont rapidement mobilisés pour protéger leur idole. Ils ont dénoncé en masse les comptes partageant les deepfakes de l’IA. Parmi eux, un compte avec plus de 480 000 abonnés a finalement été interdit par X.

De plus, les fans ont également publié des milliers d’images banales en utilisant des expressions et des hashtags associés, tels que « Taylor Swift AI », créant ainsi une campagne massive pour rendre les images originales plus difficiles à trouver.

Les politiques de X mises en cause

Elon Musk, propriétaire de X, a mis en place des politiques strictes contre la nudité non consensuelle ainsi que les médias synthétiques et manipulés. Ces règles interdisent explicitement les contenus comme les images abusives de Taylor Swift. Cependant, certains ont critiqué l’entreprise pour sa lenteur à agir dans cette affaire, mettant en doute l’efficacité de ses politiques de modération.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *