top 10 pires métavers

Top 10 des pires métavers : quand le marketing passe avant la tech

Le métavers est une technologie futuriste en développement, mais aussi un « buzzword » très efficace pour vous vendre des tacos et des sacs Gucci virtuels. Découvrez le top 10 des « métavers » les plus ridicules.

En 2021, Facebook devenait Meta et dévoilait sa nouvelle ambition : créer un véritable monde virtuel dénommé Métavers. Toutefois, en annonçant ce projet, Mark Zuckerberg se projetait dans un futur lointain.

Et malheureusement, dans notre société de consommation, toute nouveauté se doit d’être disponible immédiatement. Les agences marketing, les start-uppers et les influenceurs YouTube ont perdu depuis bien longtemps la capacité à se projeter à long terme.

À peine le mot « métavers » avait été prononcé, toutes les grandes entreprises du monde ont commencé à s’emparer de ce terme pour en faire le nouveau « buzzword » à exploiter à toutes les sauces. La nouvelle vache à traire jusqu’à la dernière goutte.

C’est ainsi que le métavers a envahi les communiqués de presse, les campagnes de publicité et les programmes de conférence. Alors qu’aucune technologie concrète n’avait été développée, les marques promettaient déjà de nous propulser dans un monde imaginaire époustouflant de réalisme.

Bien évidemment, cet effet de mode n’a pas duré. Malgré les efforts déployés pour cacher le pot aux roses, les consommateurs ont vite réalisé qu’on ne leur proposait que du vent…

Le soufflé est vite retombé, mais cet épisode démontre à quel point les marketeurs sont prêts à nous vendre vessie pour lanterne. À travers ce dossier, revivez les pires projets qualifiés de « métavers » par leurs créateurs…

Carrefour et ses entretiens d’embauche en VR

En faisant passer des entretiens d’embauche dans le métavers, Carrefour espérait donner une image futuriste aux candidats et au monde entier. C’eut été un coup de génie stratégique, si le métavers en question ne ressemblait pas à un jeu PS1 raté de 1996.

En contemplant ces images, on a plutôt l’impression que Carrefour est complètement ringard et au bord de la faillite. Pas certain que cela donne envie d’y travailler…

Albertsons et sa boutique de Bretzels

albertson métavers

Le métavers offre une infinité de possibilités. Il serait possible de voyager dans le temps, d’explorer des mondes de fiction, de s’aventurer dans des univers abstraits… mais certains préfèrent commencer tranquillement, à l’instar de la chaîne de supermarchés Albertsons.

La firme a créé une expérience de métavers permettant de commander à manger depuis la VR pour le monde réel. Une idée intéressante, sauf que cette épicerie virtuelle vend seulement des bretzels, du beurre de cacahuète et du soda.

La brasserie virtuelle Miller Lite

Le métavers n’existe pas encore vraiment, mais Miller Lite a déjà pensé au principal : la bière. Après tout, votre avatar numérique aussi a besoin de décompresser après une longue journée.

Ce bar en VR sert des bières bien fraîches, à condition bien sûr d’avoir la majorité. L’avantage est que la pinte est gratuite.

Chipotle et son concours de roulage de burritos

Inconnue en France, Chipotle Mexican Grill est une chaîne de restaurants américaine spécialisée dans les tacos et autres spécialités mexicaines. Quel rapport avec la technologie numérique ? Aucun.

Ça n’a pas empêché la firme de lancer un « Concours de Roulage de Burritos » sur la plateforme de jeux en ligne pour enfants Roblox. Selon le communiqué de presse, « Chipotle Burrito Builder sur Roblox est une nouvelle expérience de simulation qui met au défi les joueurs de rouler des burritos dans le Métavers pour gagner des Burrito Bucks, la devise expérimentale de la marque ».

Les 1000 premiers rouleurs de burrito ont gagné assez de Burrito Bucks pour les échanger contre des burritos dans le monde réel. Bienvenue dans le futur, avec trois viandes et sauce salsa.

Le « Metaverse Monday » d’Applebee

applebee métaverse monday

Comme le métavers, les NFT font partie des buzzwords des dernières années. Les marketeurs d’Applebee, l’équivalent américain du Buffalo Grill, ont donc décidé de mélanger les deux.

La chaîne de restaurants a lancé une collection NFT intitulée « Metaverse Monday », qui n’a pourtant aucun rapport avec le métavers ni même avec le lundi. Qu’importe, pourvu que les geeks fans de hamburgers accourent.

Taco Bell organise un mariage dans le métavers

taco bell métavers

Qui n’a jamais rêvé de se marier dans un Taco Bell, l’équivalent américain de O’Tacos ? Quoi de plus romantique que l’odeur des frites ? C’est du moins ce que semblent penser les Américains : depuis plusieurs années, il est réellement possible d’organiser son mariage à la Taco Bell Cantina de Las Vegas.

Toutefois, ce n’était qu’un début. Dans le cadre d’un concours, deux tourtereaux auront l’occasion de se marier lors d’une cérémonie mexicaine organisée dans le « métavers »

Gucci et ses sacs VR encore plus chers que les vrais

Les sacs à main de designers et les NFT ont des points communs. Dans les deux cas, la valeur est créée par une rareté produite artificiellement.

Alors pourquoi ne pas combiner les deux, pour vendre des sacs virtuels à un prix astronomique ? C’est probablement ce que se sont dit les cadres de Gucci lors d’un brainstorming.

En 2022, la marque a lancé sa « Gucci Town » sur la plateforme Roblox. Au sein de cet espace, les visiteurs peuvent acheter des sacs à main virtuels.

Le « Gucci Dionysus Bag With Bee » s’est notamment vendu pour 350 000 Robux, soit l’équivalent de plus de 3000 dollars. À titre de comparaison, ce modèle coûte environ 2000 dollars dans le monde réel…

L’expérience House of Flavor de McCormick

Voilà encore un « métavers » digne de Second Life et des années 2003-2005. L’entreprise américaine McCormick spécialisée dans les épices a créé une échoppe dans Decentraland : le « plus gros métavers actuel » avec… 8000 utilisateurs.

Les visiteurs de la « House of Flavor » (maison des saveurs) pourront explorer les différentes épices de la marque, découvrir des plats vietnamiens, et même gagner des objets connectés.

Toutes ces idées liées à la nourriture dans le métavers seraient géniales, à condition d’avoir une quelconque possibilité de sentir ou de goûter dans la VR. Or, ce n’est pas absolument pas le cas à l’heure actuelle.

Combinez une expérience dénuée d’intérêt avec un MMO en VR qui n’intéresse qu’une poignée d’hurluberlus, et vous obtenez une bonne synthèse de ce qu’est le métavers à l’heure actuelle.

Chase et la première banque du métavers

Il n’y a pas que les agences marketing qui se précipitent sur les nouvelles technologies à la mode, mais non, voyons ! En général, elles sont accompagnées dans leur course par les banques.

Dès 2022, Chase s’est empressé de créer la première banque du métavers dans Decentraland. Le problème, c’est qu’elle ne sert à rien : il s’agit seulement d’un salon virtuel dans lequel vous pourrez contempler le portrait du CEO de l’entreprise, Jamie Dimon…

Le gala de l’UE à 400 000 euros

Pour les gouvernements et institutions politiques, les nouvelles technologies peuvent aussi être un bon moyen de montrer qu’on est dans le coup, qu’on est moderne et qu’on est « djeunz ».

C’est du moins ce que semble avoir pensé la Commission européenne avec son projet Global Gateway. Cet espace métavers a coûté plus de 387 000 euros, mais le journaliste Vincent Chadwick n’a trouvé que 6 personnes au gala d’inauguration… et si on arrêtait de créer des métavers pour absolument tout et n’importe quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest