Cloud : Twitter refuse de payer Google, quel impact pour les internautes ?

Cloud : Twitter refuse de payer Google, quel impact pour les internautes ?

Dans une démarche de cost killing (réduction des coûts), aurait arrêté de payer jusqu'à ce que la nouvelle PDG ne rétablisse les choses. Si Google avait cessé de fournir ses services cloud au à ,  quel aurait été l'impact sur les internautes ?

Partenariat entre et Twitter : rupture d'un contrat pluriannuel 

Alors que Twitter devait renouveler un contrat pluriannuel avec Google Cloud, Elon Musk qui dirigeait encore le réseau à l'oiseau bleu au moment des faits, a refusé de payer les factures de son fournisseur cloud. Plus exactement, Twitter conteste la facture et cherche à renégocier les termes de son contrat avec Google.

Si les experts évoquent une tentative de réduction des coûts, Twitter met en cause la qualité et la performance des services fournis. L'entreprise a donc retenu son dernier paiement d'un montant d'un milliard de dollars. Google apporte pourtant des plus value non négligeables au réseau social.

En effet, grâce à ce partenariat, les utilisateurs peuvent facilement s'inscrire facilement et rapidement sur Twitter via leur adresse Gmail. Par ailleurs, Twitter bénéficie aujourd'hui d'un très bon positionnement sur Google. Ces privilèges risquent d'être compromis en cas de rupture entre les deux entreprises.

Rétraction de Google Cloud : quel impact pour les internautes ?

Selon les termes du contrat signé en 2018, Google Cloud s'engage à héberger plusieurs services de confiance et de sécurité de la plateforme sociale. En d'autres termes, si Twitter rompt son contrat avec Google Cloud, cela pourrait compromettre sa capacité à lutter contre le spam et à protéger les comptes en général

Heureusement, Linda Yaccarino, la PDG nouvellement nommée de Twitter, a rapidement rétabli les liens avec Google Cloud. Après sa prise de fonction début juin, le paiement des factures interrompu par Elon Musk faisait probablement partie de sa to do list.

Selon les médias américains, Twitter paie entre 200 et 300 millions de dollars par an pour les services Cloud de Google, un coût qu'il veut revoir à la baisse, mais cela relève d'une autre histoire. En tout cas, la relation entre Twitter et Google Cloud est de nouveau au beau fixe, affirme une source proche du dossier.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *