Notre univers est-il un gigantesque ordinateur quantique ?

Notre univers est-il un gigantesque ordinateur quantique ?

Un physicien et informaticien américain soutient que notre univers est par essence un ordinateur quantique géant. Il ajoute que tout ce qui se passe dans notre univers est le résultat d’un programme informatique. 

La théorie d’un physicien décalé

L’hypothèse selon laquelle notre univers est un gigantesque ordinateur quantique a été avancée par Edward Fredkin. Ce physicien et informaticien américain récemment décédé (13 juin 2023) est un intellectuel autodidacte. 

Il y a vingt ans, à l’âge de 34 ans, il est devenu professeur titulaire au Massachusetts Institute of Technology (MIT) sans baccalauréat en poche. Embauché pour enseigner l’informatique, puis sélectionné pour diriger le désormais éminent laboratoire d’informatique du MIT, il s’est rapidement lancé dans des activités plus décalées.

La théorie la plus décalée jamais enseignée par Edward Fredkin est peut-être celle sur la « physique numérique ». Dans celle-ci, il expose la plus singulière de ses nombreuses hypothèses idiosyncratiques. Ed Fredkin pense en l’occurrence que l’univers est un ordinateur quantique.

Focus sur l’information

Edward Fredkin est le pionnier de la physique numérique. Il a même formé pour ainsi dire un groupe de penseurs qui se font appeler physiciens numériques ou philosophes numériques. Ce groupe inclut entre autres Gregory Chaitin, Seth Lloyd, Rudy Rucker, Jürgen Schmidhuber, Stephen Wolfram et Konrad Zuse.

Ces physiciens croient que l’univers est un ordinateur quantique. « Tout dans l’univers est constitué de morceaux d’informations appelés bits », explique Seth Lloyd. Pour commencer à comprendre si l’univers est un ordinateur quantique géant, c’est-à-dire un ordinateur qui fonctionne selon les principes de la mécanique quantique, nous devons d’abord en comprendre les éléments constitutifs : l’information.

Selon la bande à Fredkin, l’univers a créé des structures d’information au cours des premiers milliards d’années d’évolution. Celles-ci ont été créées par des forces purement physiques, nucléaires, électromagnétiques, puis gravitationnelles. L’information est une quantité conservée, tout comme la matière et l’énergie, l’impulsion, le moment cinétique, la rotation, etc.

Comment l’univers peut être considéré comme un ordinateur quantique géant ?

Ed Fredkin a été le premier à proposer que l’univers pourrait être un ordinateur dans les années 1960. L’univers, dit-il, pourrait être un type d’ordinateur appelé automate cellulaire, qui décrit un système dynamique divisé en grilles noires et blanches.

Dans cet ordinateur (l’univers), les cellules recueillent des informations auprès des cellules environnantes pour savoir si elles doivent ou non changer de couleur. Ceci est similaire à la façon dont une ligne ou une colonie de fourmis en mouvement peut partager des informations entre elles sur leur environnement.

Dans l’univers, l’information est traitée de manière très mécanique quantique, à petite et à grande échelle, explique la bande à Fredkin. L’efficacité de ces processus dans notre univers pourrait très bien suggérer sa véritable nature : l’univers est de type quantique.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Selon la bande à Fredkin » n’est pas une manière de traiter l’auteur d’une théorie. Everett fut brocardé en son temps. Trop en avance sans doute. Merci de ne pas juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *