ai anxiety résister

AI Anxiety : comment résister à la peur du remplacement par l’IA ?

L’AI Anxiety ou anxiété de l’IA est un nouveau trouble psychologique causé par l’essor rapide de l’intelligence artificielle, et les dangers qu’elle introduit comme le remplacement du travail humain ou le soulèvement des machines. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce nouveau phénomène, et comment s’en protéger !

Depuis la fin 2022, l’intelligence artificielle est sous le feu des projecteurs. Cette technologie révolutionnaire est omniprésente dans l’actualité, à tel point qu’elle peut devenir angoissante…

Les experts du monde entier alertent sur les dangers de l’IA, et de nombreuses études révèlent un risque élevé d’un grand remplacement du travail humain.

Un grand changement se prépare, et certaines personnes le vivent mal. Ce trouble est si répandu qu’il porte désormais un nom : AI Anxiety (anxiété de l’IA).

Qu’est-ce que l’anxiété IA ?

L’anxiété IA est un terme désignant la peur que les ordinateurs remplacent les humains et leur travail dans le futur.

À mesure que l’intelligence artificielle s’améliore, elle devient capable de répliquer la prise de décision humaine. Elle risque donc de rendre les travailleurs humains obsolètes et inutiles.

Dans un article publié par la BBC, Claire, 34 ans, attachée de presse explique ainsi être stupéfaite par l’évolution rapide de ChatGPT et s’attendre à ce qu’un robot puisse faire son métier aussi bien qu’elle dans quelques années.

De même, la rédactrice Alys Marshall âgée de 29 ans espère sans trop y croire que ses clients la reconnaissent pour sa valeur, et choisissent l’authenticité d’un humain plutôt que le prix et le confort de l’IA.

En réalité, l’angoisse d’une automatisation date de la fin des années 1700, lorsque la mécanique a remplacé de nombreux emplois dans l’industrie du textile.

Toutefois, l’anxiété IA peut aussi être la peur que les futures machines prennent des décisions néfastes pour l’humanité.

De nombreux experts dont Bill Gates, Elon Musk ou Stephen Hawking ont exprimé leurs craintes de voir la société irréparablement endommagée par l’essor des robots.

Si vous êtes en proie à cette inquiétude des temps modernes, il existe heureusement plusieurs façons d’apaiser votre esprit.

Comprendre l’intelligence artificielle

La peur naît bien souvent de l’inconnu. Par conséquent, comprendre l’IA et ses capacités peut être une première étape pour atténuer votre anxiété.

L’intelligence artificielle consiste à simuler l’intelligence humaine pour permettre à des machines et à des ordinateurs d’effectuer toutes les tâches que peuvent effectuer les humains.

Ceci peut inclure la compréhension du langage, la reconnaissance d’objets, la génération d’images et l’apprentissage à partir de l’expérience ou de la répétition.

Une IA doit d’abord apprendre à partir des données, puis user de raisonnement pour choisir le bon algorithme pour compléter une tâche.

Au fil du temps, l’IA s’améliore continuellement en ingérant les dernières données en date afin de fournir des résultats à jour.

Le concept de cette technologie est probablement plus ancien que vous ne le pensez. Le terme d’intelligence artificielle a été inventé en 1956 par John McCarthy.

Des dangers exagérés par la culture populaire

Une large part des peurs liées à l’IA sont basées sur des représentations dans la culture populaire, avec des films dystopiques comme Terminator, Matrix ou Black Mirror.

En réalité, bien que l’IA ait fait d’importants progrès au cours des dernières années, elle est encore loin d’atteindre une intelligence générale comparable à celle des humains.

Les systèmes actuels sont spécialisés dans des tâches spécifiques, et ne possèdent pas de conscience, d’émotions ou d’intentions propres.

Ils sont également contrôlés par les humains, et fonctionnent selon les directives et objectifs qui leur sont donnés. Les développeurs et chercheurs sont conscients des risques potentiels, et travaillent activement à mettre en place des mécanismes de sécurité pour éviter les dérives.

Même si cette technologie n’est pas encore réglementée, les gouvernements s’y intéressent de près et vont bientôt imposer des principes éthiques de transparence et de responsabilité. L’Union européenne vient d’ailleurs de présenter son projet de loi pour la sécurité de l’IA.

Plutôt que de voir l’intelligence artificielle comme une menace, mieux vaut considérer son potentiel de collaboration avec les humains. Elle peut compléter nos compétences, automatiser les tâches les plus pénibles et améliorer notre qualité de vie à tous.

Se déconnecter un peu de l’actualité

Cela n’a rien de nouveau : le sensationnalisme permet aux journalistes d’écouler des tirages. Les médias n’hésitent pas à écrire des titres et des articles hyperboliques pour attirer l’attention et susciter l’intérêt de l’audience.

Cependant, ce type de contenu ne vous aide pas à mieux comprendre l’IA et ses implications. Il risque au contraire de créer la confusion et de propager la désinformation.

Une bonne façon de réduire votre anxiété peut être de vous déconnecter un peu de l’actualité, du JT et des réseaux sociaux.

Trouver des sources d’informations fiables

Si vous souhaitez continuer à suivre l’actualité de l’IA, privilégiez un média comme LeBigData qui propose des articles d’actualité et des dossiers approfondis en y intégrant de nombreux avis d’experts !

Parmi les sources d’informations anglophones dignes de confiance, on peut citer The Batch, MIT News, ou encore ScienceDaily.

Quelles que soient les sources d’information choisies, il est important de rester un lecteur actif et de faire preuve d’esprit critique.

Méditer ou tenir un journal

Lorsqu’on se sent submergé par les sentiments ou les émotions, il peut être préférable de les analyser plutôt que de les fuir.

L’intelligence artificielle va s’installer durablement dans nos sociétés, et plus rien ne semble pouvoir arrêter son essor.

Mieux vaut se focaliser sur ce que vous pouvez contrôler, à savoir vos émotions et vos pensées plutôt que sur une chose sur laquelle vous n’avez pas d’impact comme le développement et l’implémentation de l’IA.

La méditation est une pratique réputée pour apaiser l’anxiété et les pensées frénétiques. Elle entourage à se concentrer sur le moment précédent.

Une autre méthode populaire de gestion de l’anxiété consiste à tenir un journal. Prenez un bon vieux crayon et écrivez les pensées qui vous inquiètent. Ceci peut vous aider à voir les choses sous un autre angle…

Utiliser l’IA par vous-même

Comme évoqué précédemment, la peur et l’anxiété sont souvent corrélées à l’inconnu. Ainsi, vous pouvez réduire votre anxiété en essayant par vous-même l’IA.

Vous pouvez par exemple tenter de discuter avec ChatGPT, ou encore créer des images à partir de vos textes avec MidJourney,

Pour aller plus loin, il existe de nombreuses communautés proposant d’apprendre à manier les outils IA. On peut notamment citer DAIR.AI sur Discord.

Se former à l’IA pour commencer une nouvelle carrière

L’une des principales angoisses suscitées par l’IA est le risque d’un grand remplacement du travail humain. Par exemple, un article de la BBC présage la disparition de plus de 300 millions d’emplois.

Toutefois, si vous lisez l’article en entier, l’auteur indique aussi que l’IA pourrait créer de nombreux nouveaux métiers et entraîner une explosion de la productivité !

L’anxiété IA a débuté en 2020, avec la généralisation du télétravail provoquée par le Covid-19. C’est alors que les avancées technologiques ont accéléré massivement.

Pourtant, la même année, le Forum Économique Mondial a publié un rapport indiquant que l’IA pourrait créer 97 millions de nouveaux emplois d’ici 2025.

Si vous craignez de perdre votre emploi à cause de l’intelligence artificielle, la meilleure chose à faire peut être de suivre une formation pour acquérir de nouvelles compétences et commencer une carrière tournée vers l’avenir.

Le métier de Prompt Engineer est par exemple déjà recherché par de nombreuses entreprises. De même, vous pouvez apprendre à maîtriser l’IA pour l’intégrer à votre profession actuelle.

Conclusion

Pour atténuer votre AI Anxiety, gardez l’esprit ouvert et tenez-vous à distance des titres anxiogènes propagés par les médias.

L’intelligence artificielle est là pour rester, pour le meilleur et pour le pire. À vous d’en percevoir les aspects positifs, et d’apprendre de nouvelles connaissances pour demeurer flexible et vous adapter à ce grand changement !

https://www.youtube.com/watch?v=pwAfGP_fSrk

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *