cloud, serveurs

Cloud : quelles différences entre environnements hybride vs multicloud ?

Souvent utilisés de façon interchangeable, les deux termes « cloud hybride » et multi-cloud » portent parfois à confusion. Que faut-il savoir pour mieux les cerner ?

Les entreprises évoluent au rythme des avancées technologiques de façon accélérée. Elles ne peuvent plus, aujourd’hui, se passer de l’utilisation du cloud computing. En cela pour satisfaire leurs besoins de stockage de données, mais aussi pour gérer certains services indispensables. Souvent, la plupart des entreprises tombent un peu par accident dans l’utilisation du multi-cloud. Cependant, d’autres ont établi des recherches pour un choix plus adéquat en fonction de leurs besoins et des offres du marché.

Cloud computing : le principe de base

Le principe du cloud computing est d’héberger les applications et les données en dehors de leur site de base. Ces éléments ne se trouvent donc pas dans la même localisation que les utilisateurs qu’elles desservent.

Cloud public et cloud privé : les différences ?

Le cloud public est un service de cloud computing qui est utilisé par plusieurs clients. Cependant, ils ne sont pas obligés d’interagir entre eux.  Il faut le comprendre à l’image d’une banque, dans laquelle plusieurs clients y déposent leur argent sans perturber les fonds des autres.

Le cloud privé est donc un service de cloud établi pour un seul client. Une entreprise doit alors générer un cloud privé personnellement et en prendre contrôle. Elle peut aussi faire appel à un fournisseur externe pour qu’il héberge son cloud privé.

Qu’est-ce qu’on entend par environnement multi-Cloud ?

Dans un environnement multi-cloud, une entreprise choisit d’utiliser plusieurs cloud publics, fournis par différents fournisseurs. Et ce, en fonction des services dont elle requiert Il est donc possible qu’une entreprise héberge son application caméra frontale sur AWS et qu’en même temps, elle héberge ses serveurs Exchange sur Microsoft Azure.

Pour quelles raisons une entreprise choisirait l’environnement multi-cloud ?

L’utilisation de plusieurs cloud permet aux entreprises d’avoir accès à la meilleure qualité de service dans chaque département et selon leurs besoins. D’autre part, le multi-cloud permet aussi d’éviter le verrouillage des fournisseurs et d’avoir une certaine flexibilité. Mais un avantage très apprécié est sans aucun doute le moindre coût et la réduction de la dépendance à un fournisseur propre.

Qu’est-ce que le Cloud Hybride ?

Un cloud hybride évoque la combinaison de l’utilisation d’un cloud public avec un cloud privé, ou d’une infrastructure sur site. On entend par infrastructure sur site : un data center interne ou toute autre élément de la même nature qui s’exécute en interne dans une entreprise.

Quels sont les avantages de l’utilisation du cloud hybride ?

L’utilisation du cloud hybride permet un meilleur contrôle sur la conservation de certains processus et données. Le cloud hybride permet de garder les données sensibles au sein du site. Il admet la maintenance d’infrastructure privée y compris l’accès facilité et sécurisé, ainsi que la reprise après un sinistre. Il permet aussi aux utilisateurs d’adopter des méthodes de travail rationalisant les flux de travail au quotidien et les fonctionnalités. Et bien sûr en termes de coûts, le cloud hybride s’avère efficace.

Multi-cloud et cloud hybride : quelles distinctions ?

Deux distinctions existent. D’abord, les cloud hybrides sont toujours constitués d’un cloud privé et sont régis comme une seule entité. Ensuite, les environnements multi-cloud doivent toujours inclure plus d’un cloud public. Et ces cloud publics doivent être affiliés à différents services. Ces cloud publics sont pas obligatoirement constitués de cloud privé mais ils le peuvent. Ce qui fait qu’une entreprise adoptant une stratégie multi-cloud peut être en même temps une entreprise à cloud hybride.

Différences architecturales

C’est l’emplacement des ressources non cloud qui fait la différence entre l’architecture cloud hybride et l’architecture multi-cloud.

Les cloud hybrides mobilisent les serveurs, le stockage et le réseau sur sites existants pour la prise en charge de leurs services auxiliaires : services d’authentification, sécurité, bases de données. Dans le multi-cloud, ces services se situent dans le même cloud fourni par le même fournisseur.

Le choix d’une stratégie cloud : en fonction des besoins et des disponibilités des entreprises

Il faut comprendre que multi-cloud et cloud hybride ont chacun leurs avantages et leurs faiblesses. Le déploiement d’une stratégie cloud exige tout d’abord une grande recherche. La première étape est de considérer les charges de travail, les bases de données, les structures des réseaux, les besoins en stockage, etc. Ensuite, les entreprises pourront commencer à imprégner leurs plans de charge de travail existants sur les services offerts par les cloud publics. Avec le temps, les services offerts varient et évoluent. Ainsi, les entreprises peuvent choisir d’augmenter le nombre de leurs fournisseurs pour profiter du meilleur prestataire. Ce choix peut aussi se baser sur le rapport qualité/prix des fournisseurs selon les possibilités financières de l’entreprise.

cloud hybride multicloud

Quels paramètres considérer pour choisir une bonne stratégie cloud ?

La chose à considérer lors du choix du multi-cloud est l’emplacement des divers éléments informatiques de l’entreprise. Ce souci n’existe pas dans le choix du cloud hybride, tous les éléments sont stockés dans un seul et même site.

Les deux paramètres les plus considérés dans le choix d’une bonne stratégie cloud sont essentiellement le coût et la sécurité. Les cloud publics sont généralement moins coûteux que les cloud privés. Pour les entreprises qui valident le coût comme un élément important dans le choix du déploiement cloud, le multi-cloud est favorisé.

D’autre part, le cloud hybride est préférable pour les entreprises qui accordent une attention particulière aux normes de sécurité. C’est le cloud computing qui permet de garder en un seul lieu les données confidentielles et sensibles , et d’y avoir un meilleur contrôle.

D’autres facteurs peuvent être considérés, comme le temps et les efforts consacrés au transfert des données vers le cloud, la fiabilité dudit cloud, le verrouillage du fournisseur et les performances du cloud en question.

Enfin, ces deux termes peuvent confondre mais ils indiquent bien des services distincts. L’essentiel est que les entreprises choisissent la stratégie cloud la mieux appropriée à leurs besoins, celle-ci importe considérablement pour l’atteinte des objectifs opérationnels et commerciaux.

Sources & crédits Source : vmware - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest