fbi tiktok sécurité

Le FBI classe TikTok comme une menace pour l’Occident : voici pourquoi

Malgré sa popularité, l’application TikTok représente une menace pour la sécurité des États-Unis et du monde occidental. C’est ce qu’affirme le directeur du FBI, Chris Wray. Découvrez quelle est la source de ses craintes…

TikTok est l’application favorite des jeunes générations, et son succès fait trembler la galaxie des GAFAM. Du haut de son milliard d’utilisateurs, en majorité américains, elle règne en maître sur les réseaux sociaux. Toutefois, cette plateforme chinoise pourrait aussi constituer un danger pour l’occident.

Le directeur du FBI, Chris Wray en personne, vient d’affirmer que TikTok est une menace pour la sécurité nationale des États-Unis. Il estime que cette application de partage de vidéos « ne partage pas nos valeurs » et que son propriétaire ByteDance pourrait « manipuler le contenu ».

Déjà en novembre 2022, Wray exprimait ses inquiétudes lors d’une audition par le House Homeland Security Committee. Il révélait alors être convaincu que le Parti Communiste chinois pourrait utiliser l’application pour déployer son influence via le puissant algorithme de recommandation TikTok, et en collectant les données des utilisateurs ou en contrôlant le logiciel à des fins d’espionnage.

Ce vendredi 2 décembre 2022, le chef du FBI a tenu un discours devant l’Université du Michigan. Il a expliqué que « toutes ces choses sont entre les mains d’un gouvernement qui ne partage pas nos valeurs et a une mission opposée aux intérêts des États-Unis ». Selon lui, « cela devrait nous inquiéter ».

L’appli la plus populaire soumise au Parti Communiste chinois

Pour rappel, les lois de sécurité nationale de la Chine imposent aux entreprises privées implantées dans le pays de fournir toutes leurs données au gouvernement en cas de requête.

Depuis le lancement de TikTok en 2016, les États-Unis confient leurs inquiétudes. Tout s’est accentué en 2018, lorsque TikTok est devenue l’application la plus téléchargée du pays. En France, elle se hisse en deuxième position des applis les plus téléchargées en 2022 derrière WhatsApp selon le classement de data.ai.

tiktok data ai applications

 

Toujours selon Wray, « le gouvernement chinois a montré sa volonté de voler les données des Américains à une échelle qui nanifie n’importe quel autre ». D’après ses dires, les citoyens américains devraient cesser de donner à la Chine « autant de capacité à formater le contenu, à s’engager dans des opérations d’influence et à accéder aux appareils des gens ».

Deux camps se déchirent aux États-Unis

En 2020, Donald Trump tirait la sonnette d’alarme et imposait une date limite à TikTok pour trouver un acheteur américain. Il menaçait d’interdire l’application aux États-Unis, mais l’administration Biden a fait annuler cette décision en 2021. Néanmoins, Joe Biden a émis un mandat exécutif pour mener l’enquête sur les applications connectées à des adversaires étrangers.

En septembre 2022, la COO de TikTok, Vanessa Pappas, a témoigné devant le Sénat des États-Unis. Elle a promis que l’entreprise ne stocke pas de données américaines en Chine.

Aux États-Unis, depuis 2022, l’application est désormais routée via l’entreprise américaine Oracle. Le but est d’assurer une modération plus stricte du contenu, moins susceptible d’être influencée par les autorités chinoises.

Le débat continue à faire rage à Washington, concernant la sécurité et le futur de l’application. Le mois dernier, les Républicains Marco Rubio et Mika Gallagher ont proposé une loi visant à faire bannir définitivement TikTok. Plusieurs Démocrates expriment aussi leurs craintes, à l’instar du sénateur Mark Warner…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest