sécurité sociale

Sécurité sociale : leak des données de 20 millions d’assurés, vérifiez vite !

Alerte Rouge ! Les informations personnelles de 20 millions de français ont été piratées par des hackers. Ces données concernent la sécurité sociale. Comme quoi, personne n’est à l’abri face aux cybercriminels. 

L’entreprise Viamedis vient d’annoncer une nouvelle inquiétante. Elle s’est exprimée par l’intermédiaire d’un communiqué officiel. Selon cette information, les données de la sécurité sociale ont été saisies par des hackers. Plus de 20 millions d’assurés sont touchés par ce fléau. Numéro de sécurité sociale, date de naissance, état civil, etc. Les experts en cybersécurité doivent réagir au plus vite pour limiter les dégâts.

Leak des données de la sécurité sociale: une source d’arnaque conséquente

Les hackers ne vont pas se contenter d’une mise aux enchères sur le dark web, loin de là. Ils ont des stratégies vicieuses pour arnaquer les victimes. En effet, les données de la sécurité sociale sont des mines d’or pour les attaques phishing. Les pirates informatiques vont envoyer de faux mails aux cibles. Les contenus de ces courriels sont très convaincants, et l’intéressé n’hésitera pas à cliquer sur un lien.

« Le compte d’un professionnel de santé a été hameçonné » Christophe Candé, directeur général de Viamedis.

La boucle est bouclée. Cette URL redirigera vers une page web. L’intéressé sera amené à saisir ses données bancaires. Et là, il n’y a plus de marche arrière. Les hackers peuvent utiliser ses informations à leur guise.

Par contre, l’entreprise a rassuré le public avec des explications sur les données hackées. Selon leur analyse, les pirates informatiques n’ont pas réussi à extrait les données bancaires ni les numéros de téléphones des assurées.

« Les données personnelles exposées sont limitées et sont les suivantes : état civil, date de naissance et numéro de sécurité sociale, nom de leur assureur santé et garanties ouverts au tiers payant » extrait du communiqué de Viamedis.

Mais la prudence est toujours de mise. N’hésitez pas à vérifier vos données dès maintenant. C’est une étape cruciale pour protéger vos informations si nécessaire.

Viamedis n’a pas tardé à réagir

La réaction de la référence de la sécurité sociale ne s’est pas fait attendre. En effet, Viamedis a immédiatement déconnecté sa plateforme de gestion. C’était l’approche nécessaire pour limiter les fuites de données. Par contre, cette stratégie n’a aucune conséquence sur les assurés.

« Les bénéficiaires pourront continuer à utiliser leur carte Vitale et leur carte de tiers payant, et la déconnexion temporaire de plateforme n’aura pas d’impact que pour certains professionnels de la santé, notamment les opticiens et les audioprothésistes » Christophe Candé.

L’entreprise a ensuite débuté les enquêtes pour localiser les hackers. Toutefois, elle n’a pas encore eu le nombre exact des victimes. Les 20 millions de personnes concernés ne sont qu’une estimation, en tenant compte de plusieurs paramètres.

En même temps, elle a déposé une plainte auprès du procureur de la Répubique. Et cette stratégie est aussi incontournable pour amorcer les procédures judiciaires.

« Une notification et une déclaration aux autorités compétentes ont été effectuées (CNIL, ANSSI) » extrait du communiqué de Viamedis. On attend avec impatience la suite des évènements. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *