apple genmoji

L’IA pour les mémères à caniche ? Pourquoi Apple Intelligence me laisse perplexe

a enfin dévoilé son intelligence artificielle ! Grâce à cette technologie révolutionnaire, vous allez pouvoir… créer des émojis. Déçu ? Nous aussi ! Voici mon avis sur cette entrée de la Pomme dans le monde de l'IA, qui me semble tout simplement ridicule…

Au cours des derniers mois, nous avons assisté à un véritable boom de l'intelligence artificielle générative. Avec , une nouvelle ère a débuté et de nombreux chatbots capables de créer tout type de texte à partir d'un simple prompt sont apparus.

Nous pouvons aussi créer des images en un clin d'oeil avec DALL-E ou MidJourney, de la musique avec Suno et Udio, du code informatique avec Cognition Devin et GitHub , et même bientôt des vidéos avec OpenAI Sora.

Il existe même une IA permettant de créer des épisodes de dessin animé, et ChatGPT va jusqu'à surpasser les analystes financiers. Il y a encore quelques jours, une IA a littéralement découvert 1 million d'antibiotiques.

De la science à la finance en passant par l'éducation ou l'armée : pas un secteur d'activité n'échappe à la révolution de l'intelligence artificielle. En mai 2024, même la NASA a nommé son premier directeur de l'IA pour l'aider dans la conquête de l'espace !

Dans ce contexte, les géants de la tech se livrent à une course sans merci pour dominer cette technologie. Presque tous les GAFAM ont leur propre IA : , Titan, Llama, Copilot…

Parmi les 5 colosses américains, seule Apple n'avait pas encore dévoilé son IA générative et tout le monde attendait de découvrir comment la Pomme allait se lancer dans cette arène en ébullition.

C'est désormais chose faite : dans le cadre du keynote WWDC du 10 juin 2024, la firme californienne a présenté son IA dénommée Apple Intelligence. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'approche qu'elle a choisie est… surprenante.

2024 ans d'évolution technologique pour… créer des émojis

Au programme, point de conquête spatiale, de découverte scientifique révolutionnaire ou de lutte contre le réchauffement climatique. Parmi les cas d'usage présentés pour l'IA d'Apple, l'un des principaux est… roulement de tambour… la création d'emojis !

Baptisée « Genmoji », cette nouvelle fonctionnalité pour iOS 18, iPad et macOS Sequoia vous permet d'utiliser l'IA pour générer des émoticônes sur mesure adaptés à chaque occasion.

Il suffit de décrire textuellement ce que vous voulez, et l'intelligence artificielle se charge de créer votre emoji prêt à l'emploi.

Voilà.

Après des heures de brainstorming entre cadres au salaire mirobolant, avec l'aide des plus grands talents créatifs recrutés dans le monde entier, c'est l'application la plus pertinente qu'Apple ait trouvée pour la technologie révolutionnaire qu'est l'IA.

Si vous avez un iPhone, vous pourrez très bientôt créer un emoji représentant un chat avec une toque de cuisinier pour agrémenter vos discussions sur iMessages et vous fendre la poire avec tata Monique.

Quoi, ça ne vous fait pas bondir de joie ? Bon, je vais être honnête : moi non plus. Et je vois mal qui peut s'intéresser à cette nouvelle fonctionnalité, hormis les enfants et les ménagères de moins de 50 ans.

Pourtant, selon les statistiques de BankMyCell, près de la moitié des utilisateurs d'iPhone sont âgés de 16 à 24 ans et 34% ont entre 25 et 34 ans. Les 35 à 44 ans ne représentent que 13%, et les plus de 45 ans à peine 10% !

infographie tranche age apple

Cette annonce en fanfare de Genmoji peut donc sembler saugrenue, a fortiori lors d'un keynote dédié aux développeurs et dans un climat de concurrence féroce dans la guerre de l'IA entre les géants de la tech.

Apple, une étoile déjà morte qui brille encore ?

Je comprends tout à fait que la stratégie d'Apple consiste à proposer un cas d'usage très grand public de l'IA, et de l'intégrer directement aux applications existantes comme iMessage, mais je vois mal en quoi cette nouveauté peut intéresser qui que ce soit…

En regardant le keynote hier soir, j'avais l'impression d'assister à un sketch caricatural, et je m'attendais presque à ce que finisse par avouer que toute cette présentation n'était qu'une vaste blague.

Et pourtant, en faisant le tour des sites d'actu technologique francophones et anglophones ce matin, je constate que personne ne semble dubitatif face à cette annonce. Aucun de nos concurrents n'y trouve à redire, et tous semblent accueillir à bras ouvert les Genmojis !

Je vois deux possibilités. La première est que je suis un vieux geek aigri, qui sous-estime l'enthousiasme des fans d'Apple à dépenser 2000€ dans un iPhone 15 Pro Max 1To pour créer des émoticônes de hot-dog avec des tentacules.

hot dog pieuvre

Deuxième hypothèse : Apple continue de dériver, lentement mais sûrement, depuis le décès de Steve Jobs et de s'enliser dans la vision stratégique désastreuse de Tim Cook.

Il y a encore quelques années, j'aurais penché pour la première proposition. Toutefois, en constatant le fiasco du Vision Pro (les prévisions de vente ont été divisées par deux), je commence à penser que la Pomme est bel et bien gâtée.

Après son incursion tardive et ratée dans le domaine de la réalité mixte et du métavers, Apple vient de faire son entrée dans le monde de l'IA. Et je n'ai pas besoin de Genmoji pour résumer ce qu'elle m'inspire, car il existe déjà un emoji très approprié : 🤡​

Et vous, qu'en pensez-vous ? Est-ce que les Genmoji sont un cas d'usage pertinent pour l'IA générative ? Pensez-vous que cette fonctionnalité va rencontrer un franc succès et stimuler les ventes d'iPhone ? Ou est-ce qu'Apple a perdu de sa superbe et ne doit ses bons résultats financiers qu'à sa gloire passée ? Partagez votre opinion en commentaire !

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *