mastodon woke

Mastodon : le réseau social gauchiste est un nid de pédophiles

Mastodon, le réseau social préféré des wokes et de l’extrême gauche, est un véritable nid de pervers pédocriminels. En deux jours d’analyse, les chercheurs de Stanford y ont trouvé plus d’images d’abus sexuels sur enfants que dans toute leur carrière…

Depuis le rachat de Twitter par Elon Musk, de nombreux utilisateurs fuient l’oiseau bleu pour se réfugier sur Mastodon : une plateforme jugée plus en accord avec leurs idéaux de tolérance, de diversité et d’inclusivité.

Avec le changement de nom et de logo de Twitter pour X, cet exode a pris une ampleur nouvelle. Une myriade de « twittos » craignant l’excès de liberté d’expression s’inscrit sur le réseau social décentralisé.

Malheureusement, comme bien souvent, le « wokisme » va de pair avec la pédophilie. C’est ce que confirme une étude édifiante de l’Observatoire Internet de Stanford, révélant que Mastodon est un véritable repaire de pervers.

Premières images pédophiles au bout de 5 minutes

En seulement deux jours et 325 000 publications analysées, les chercheurs ont découvert plus de 112 images et vidéos d’abus sexuels sur enfants.

Dès les 5 premières minutes de recherche, de premiers contenus pédocriminels ont commencé à apparaître. Autant dire que n’importe qui peut y accéder très facilement…

Afin de mener cette étude, les chercheurs de Stanford ont scanné les 25 instances Mastodon les plus populaires. Ils ont utilisé l’API SafeSearch de Google pour identifier les images explicites, et l’outil PhotoDNA conçu pour détecter les contenus déjà répertoriés.

Au total, 554 publications correspondaient aux hashtags et mots-clés souvent utilisés dans les groupes en ligne dédiés aux abus sexuels. Tous étaient identifiés comme explicites avec le « plus haut niveau de confiance » par Google SafeSearch.

En outre, les 20 hashtags pédophiles les plus populaires ont été utilisés 713 fois sur le Fediverse sur des publications de contenus multimédias. On les retrouve aussi 1217 fois sur des posts ne contenant que du texte et menant vers des sites externes dédiés à l’échange de tels matériaux.

Pour les chercheurs de Stanford, la publication ouverte de contenus pédophiles est si  prévalente sur la plateforme que cela est très inquiétant… 

Un réseau social modéré par une seule personne

On apprend même que la panne du serveur mastodon.xyz survenue début juillet 2023 était directement liée à l’afflux d’images pédophiles sur le réseau social.

Sur son blog, la personne chargée de maintenir le serveur confirme avoir été alertée sur ce sombre trafic. Toutefois, il explique s’occuper de la modération sur son temps libre et avoir besoin de plusieurs jours pour réagir.

C’est sans nul doute le gros point faible de Mastodon par rapport à des réseaux comme Threads, X, Instagram ou Facebook rigoureusement modérés par de vastes équipes de professionnels.

Et même s’il avait promis de prendre des mesures contre le contenu en question, l’hôte du domaine mastodon.xyz s’est contenté de le suspendre et de rendre le serveur inaccessible temporairement.

Une fois restauré, l’administrateur a déclaré que l’hébergeur avait ajouté le domaine à une liste de « faux positifs » pour éviter de futures pannes. Pourtant, les chercheurs confirment que l’incident n’était pas un faux positif

Wokisme et pédophilie : les deux faces d’une même pièce ?

Pour conclure, le principal auteur du rapport David Thiel explique avoir trouvé plus de contenus en deux jours sur Mastodon que sur l’ensemble des réseaux sociaux depuis la création de l’Observatoire Internet.

Il estime que la principale cause est le manque d’outils de sécurité utilisés par les plateformes de réseaux sociaux décentralisés. En effet, chaque instance est en charge de sa propre modération ce qui mène à des inconsistances et de graves dérives.

Pour le futur, les chercheurs recommandent à ce type de plateforme de confier des outils plus solides aux modérateurs et d’intégrer les solutions comme PhotoDNA et CyberTipline.

Cependant, la gauche et le courant woke sont étroitement liés à la communauté pédocriminelle comme en témoigne cette ignoble publication du journal français Libération en 1978…

https://twitter.com/GrobertLaplouse/status/1680959125583265794

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

16 commentaires

16 Commentaires

  1. Continuez à faire des news technologiques et surtout abstenez vous d’une quelconque analyse politique à deux balles …. Sérieusement à lire votre article quand on est de gauche on est pédophile ? non mais allo !

    Les idéaux de gauche au sens politique du terme, c’est la mise en commun de certains biens, comme l’eau, l’hôpital, l’école publique, les infrastructures, les transports en commun. Votre sophisme est malsain et surtout n’a aucun sens.

    Le Wokisme n’a rien à voir non plus ni avec la gauche, ni avec la pédophilie, c’est l’idée qu’il existe des discriminations dans ce monde, des communautés qui n’ont pas les mêmes droits dans les faits, que çà soit les femmes (de droite ou de gauche), les LGBT (de droite ou de gauche), les gens de couleur (de droite ou de gauche), Donc ça n’a absolument rien à voir avec le gauchisme, même si ce sont les gens de gauche qui sont les plus enclins à défendre les droits à ceux qui sont le plus marginalisés ou exploités. la discrimination elle n’a pas de camp politique. Elle cible n’importe qui. Quant à la définition même du Wokisme, elle signifie littéralement l’éveil (sous entendu aux discriminations). Alors oui les Wokistes sont éveillés, et savent très bien depuis les années 70 et les révoltes noir américaines que certains ne sont pas traités comme d’autres.

    Enfin la pédophilie, n’est présente que sur les plateformes qui de fait sont plus discrètes, comme par exemple Mastodon (si vous le dites), comme par exemple tout système ayant une décentralisation des serveurs, et donc ou il n’est pas possible de noyauter un algorithme unique qui pourrait trier le contenu acceptable. En ce sens, ce n’est pas le seul système décentralisé, nous avons connu le P2P, les forums, les IRC, et toute la nébuleuse autour du DarkNet qui ne semble pas vous inquiéter autant, puisqu’on ne peut pas la taxer de gauchiste du coup.

    Si vous aviez présenté les choses de manière plus neutre et séparée, on aurait pu croire que votre article, ou la volonté de Stanford (si vous n’en êtes qu’un perroquet traducteur sans avoir rien changé à l’article) n’était pas d’imposer une volonté purement américaine de contrôle par les GAFAM des réseaux sociaux … Ici , c’est tellement présenté comme un article « anti-gauche », « anti-woke », qu’il ne fait aucun doute que la source est de droite dure ou d’extrême droite. Soit donc de vous, soit d’un extrémiste de Standord (mais j’en doute).

    Salissez, mais faites le mieux, ici les ficelles sont grosses. Faites un gros ménage dans votre tête, rien que d’avoir publié ça, c’est signe que vous avez un bon gros travail à faire pour murir vos opinions.

    Pascal Praud sortez de ce corps !

  2. Bonjour,

    Comme vous l’avez souligné  » ce sont les gens de gauche qui sont les plus enclins à défendre les droits à ceux qui sont le plus marginalisés « . C’est précisément ce que nous disons en début d’article : le wokisme et la pédophilie ne sont pas intrinsèquement liés, mais vous très souvent de pair pour cette raison précise.

    Sur ce si notre ligne éditoriale et celle de monsieur Praud ne vous conviennent pas, vous trouverez de nombreux médias tech dans le camp d’en face 😉 Nous proposons justement un contrepied. Merci pour votre commentaire.

  3. Wow, quel torchon ridicule. La pedophilie un truc de gauche ? Les cathos conservateurs vont se sentir spoliés d’une part de leur identité. Et les curés aussi. La gauche n’a pas le monopole de la psychopathie, sinon la droite crierait à la concurrence déloyale.

  4. oui des pedocriminels peuvent créer leur propre instance Mastodon et diffuser des images pédocriminelles, cela ne fait pas du Fediverse un réseau pédocriminel. j’ai moi meme vu des communautés MSN, vers 2002/2003, être un lieu d’échanges pour pédocriminels, cela fait de Microsoft une entreprise pédocriminelle. Et l’utilisation du terme « wokisme » ne dit rien sur la réalité qu’il y a derrière par contre dénote un penchant réactionnaire pour celui qui l’utilise.

  5. Merci d’avoir partagé votre avis

  6. Bonjour,

    J’apprécie le temps que vous avez pris pour répondre à mon commentaire, mais je maintiens que votre argumentation est fausse et dénuée de preuves solides. Vous tentez de lier le wokisme et la pédophilie, comme si l’un entraînait l’autre, en vous basant sur le fait que les personnes de gauche ont tendance à défendre les plus marginalisés. C’est une logique fallacieuse et malavisée.

    Vous dites que vous ne faites que reprendre l’étude de Stanford, mais vous semblez oublier qu’une bonne utilisation des sources implique d’examiner attentivement le contexte et les conclusions de ces dernières, plutôt que d’en extraire des fragments qui servent vos propres préjugés.

    Pour faire un parallèle, mettons côte à côte des concombres et des spaghettis, qui se retrouvent souvent ensemble dans le frigo. Doit-on en déduire qu’ils sont intrinsèquement liés et se consomment avec de la sauce tomate ? Évidemment non, car ces deux éléments, bien que coexistant, n’ont pas de lien nécessaire l’un avec l’autre.

    Votre insinuation que la pédophilie et le wokisme, ou même le gauchisme (un terme fréquemment utilisé péjorativement par l’extrême droite, soulignons-le), seraient liés est tout aussi absurde. Ce type de raisonnement trompeur relève plus de la propagande que de l’analyse éclairée.

    Pour ce qui est de Mastodon, je tiens à rappeler que c’est un réseau social décentralisé, ce qui signifie que chaque instance (ou serveur) est modérée par ses propres administrateurs. Si une instance spécifique ne modère pas correctement son contenu, cela ne reflète pas nécessairement Mastodon dans son ensemble. Il est trompeur de généraliser à partir d’un exemple isolé.

    Je tiens à préciser que je ne commente pas toujours les articles, c’est même plutôt rare, mais votre publication a retenu mon attention de par son manque de rigueur et d’éthique. La politisation apparente de votre article serait mieux placée sur les tracts d’un parti politique plutôt que sur un site dédié à la technologie et à la science.

    Je reste libre de consulter les sites que je veux, de commenter les articles que je trouve insultants ou infondés, et de signaler ceux qui franchissent la ligne. C’est exactement ce que j’ai fait en signalant votre article.

    Votre responsabilité en tant que rédacteur est de fournir des informations précises et équilibrées, pas de semer la discorde avec des déclarations provocatrices et non fondées. Je vous encourage à réexaminer vos priorités en tant que journaliste.

    Cordialement.

  7. Par rigueur scientifique, suite à l’examen du rapport de Stanford (pdf) que vous mentionnez :

    Le rapport se penche sur la problématique de la sécurité des enfants sur les réseaux sociaux fédérés (soit décentralisés), en se concentrant principalement sur le « Fediverse » qui regroupe des plateformes telles que Mastodon, Bluesky, Pleroma et Lemmy.

    Ces réseaux décentralisés posent des enjeux spécifiques en termes de confiance et de sécurité, étant donné l’absence d’une équipe de modération centrale pour supprimer le contenu inapproprié.

    Dans un réseau social fédéré, chaque instance peut posséder son propre ensemble de règles et de politiques, avec des administrateurs qui contrôlent le contenu et mettent en œuvre des directives spécifiques à leur instance.

    Cela peut engendrer des difficultés, puisque les individus malintentionnés ont tendance à se tourner vers les plateformes dotées des politiques de modération et d’application les moins strictes. De ce fait, les réseaux décentralisés peuvent rencontrer des obstacles pour détecter ou atténuer le contenu portant sur des abus sexuels envers les enfants (CSAM).

    Le document propose un examen approfondi des préoccupations relatives à l’exploitation sexuelle des enfants sur les médias sociaux décentralisés, dévoile de nouvelles informations sur la nature et la fréquence des problèmes de sécurité des enfants sur le Fediverse, et suggère plusieurs solutions pour améliorer l’écosystème de manière durable.

    Néanmoins, le rapport ne suggère en aucun cas un lien entre le wokisme, la politique de gauche et la pédophilie.

    Votre prétention selon laquelle ce rapport pourrait servir à affirmer : « Malheureusement, comme bien souvent, le « wokisme » va de pair avec la pédophilie. C’est ce que confirme une étude édifiante de l’Observatoire Internet de Stanford, » est donc complètement infondée.

    Cette assertion est non seulement absurde, mais également fausse. À aucun moment cette étude n’aboutit à la conclusion que vous lui prêtez. Votre démarche est biaisée de bout en bout. Concernant la rigueur scientifique, vous obtenez un zéro pointé.

    Par ailleurs, votre tentative de puiser dans un article de 1978 (quel est le lien avec Mastodon ?), déniché sur un compte Twitter qui partage du Jean MESSIHA (extrême droite de l’extrême droite) témoigne de la fragilité de vos sources et de leur interprétation.

    Rappelons qu’il y a des pédophiles de toutes obédiences, y compris, comme souligné plus haut, dans les milieux extrémistes catholiques. La maltraitance des enfants est également un fléau universel (pensons à la Manif pour tous, et aux enfants qui, une fois adultes, ont eu honte d’avoir été contraints d’y participer). Votre orientation politique ne fait désormais plus aucun doute à mes yeux, mais je vous serais reconnaissant de l’exprimer ailleurs. Ce site ne mérite pas un tel étalage d’amateurisme réactionnaire.

    Cordialement.

  8. Le Wokisme, quelle blague.Ce mouvement qui veut culpabiliser les blancs d’être nés blanc afin qu’ils se sacrifient pour les autres non blancs.Le Wokisme n’a pas une vocation egalitaire universelle, au contraire il se bat pour l’intérêt d’une seule minorité, les gens d’origine africaine comme si ils etaient les seuls à souffrir de discrimination sans se soucier des autres comme les asiatiques, les indous pakistanais…etc.Ces derniers sont pas du tout ou présentés en politique ou dans les medias.
    Le Wokisme est une declaration de guerre anti democratique et anti blancs, ils sont là pour les spolier, leur voler leur intérêts, il y a qu’à voir aux etats unis.
    Des blancs qui embrasse les pieds de supremasistes noirs.
    Mais dites moi en France, les élèves des ecoles, des colleges et lycées sont parfois majoritairement d’origines arabes et africaines.Cela prouve que la France est ultra tolérante mais par contre des élèves de confession juives ne peuvent pas y aller.Les promesses protection de la France en vers cette minorité après la Shoah ou la rafle du vel d’hiv n’a pas été tenu, cette minorité qui présente et qui a participé à son histoire, à son art, à sa culture intellectuelle depuis des siècles.

  9. Merci Franck K de remettre l’église au milieu du village.

    Cet article est un torchon d’extrême droite. En relisant les commentaires de l’auteur, il semblerait que ce site internet soit une vitrine pour les idées nauséabondes des nazillons, je vais donc m’empresser de le black lister dans mes outils d’information.

    Je remercie tout de même l’auteur qui n’a pas su masquer suffisamment son opinion puante dans cet article putaclic et me permet d’effacer totalement ce site de mon spectre informatif.

    Bonne continuation dans la recherche des boucs émissaires responsables de votre vie misérable, comme la vaste majorité des gens qui suivent votre voie.

  10. Mick,

    Il semble y avoir un malentendu ici. Le wokisme ne se résume pas à la culpabilisation d’un groupe au profit d’un autre. Il se concentre sur l’égalité, l’équité et l’inclusion de toutes les personnes marginalisées ou discriminées. Il cherche à donner la même place et les mêmes chances à tout le monde, et ceci ne devrait déranger personne à part ceux qui ne souhaitent pas partager les privilèges dont ils bénéficient injustement. Il ne s’agit pas de voler des intérêts, mais d’équilibrer les chances.

    Concernant les disparités économiques, elles sont bien réelles en France, comme l’illustre ce tweet. Les quartiers défavorisés, qui abritent souvent des populations d’origine africaine ou moyen-orientale, ont été historiquement sous-investis, exacerbant les inégalités.

    En ce qui concerne les asiatiques, les indous pakistanais et les autres minorités, le wokisme les inclut tous dans son combat. Il se bat contre toutes les formes de discrimination, sans hiérarchisation. Quant à l’antisémitisme, il est également dénoncé. Nous devrions tous nous battre contre toutes les formes de racisme, sans distinction.

    La France est diverse, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’elle est « ultra tolérante ». Cette diversité est souvent le résultat d’un passé colonial et de l’immigration économique. Le wokisme cherche à faire prendre conscience de ces inégalités et à encourager à y remédier.

    Le wokisme, dans son essence, cherche à comprendre les vies et les expériences des autres, à ressentir de l’empathie et à prendre des mesures pour éliminer les injustices et les inégalités. C’est une philosophie qui repose sur la compassion, la compréhension et l’action pour un monde plus juste et équitable. C’est une mission universelle que nous devrions tous embrasser.

    Si tu es sensible à la discrimination des Juifs, alors tu es à même de comprendre que ce n’est pas en discriminant une religion, une couleur, ou une langue que l’on fait avancer la tolérance.

    La plus grande source de violence, ce son les inégalités sociales. Des sociologues, en observant l’histoire de toutes les civilisations que la terre ait porté, ont constaté que : « une société qui répartit mal ses richesse est vouée à la violence ». Et de fait, c’est l’histoire même de notre première république. Après une disette, renforcée par une sècheresse, le peuple s’est révolté contre les élites, en l’occurrence la Monarchie. Plus récemment les gilets jaunes se sont aussi révoltés car une écologie qui n’a pas conscience des difficultés sociales ne peut être imposée. La plupart des précaires ont besoin de leur voiture pour aller travailler, et la taxe carbone était la goutte d’eau. Donc répartissons mieux les chances, les droits, le respect, et les richesses, entre tous, remettons un peu de « commun » dans tout ça (l’eau devrait appartenir a tous, et non pas à Vittel ou Coca qui puissent et assèchent nos nappes Phréatiques). Tout est lié. L’apaisement des tensions sociales, sociétales, populaires passe par la mise au pas d’un certain nombre de lobbys et de privilèges qui gangrènent nos institutions, et notre capacité à vivre ensemble. On s’éloigne de l’article, mais de fait, comme il est très politisé à l’extrême droite (et il partage un tweet qui poste du Jean Messiha, du FDeSouche, du Florian Philippot, donc ca ne fait aucun doute sur le bord politique du rédacteur), mais comme « tout » est politique, et que notre société dans son ensemble n’aura de cohésion que si chacun y trouve son compte, alors il faut mieux répartir les richesses, re-destiner l’argent public aux hopitaux, plutot que de gaver les sociétés du CAC40 de 200 milliards d’euros de subvention par an, ou de gaver des cabinets de conseil mafieux qui font diriger la France par des intérets économiques s’expatriés américains (Mc Kinsey et toute son équipe). Tant de sujets connexes, mais c’est dans cette complexité que réside la solution, et l’apaisement. Jamais de montrer toujours du doigt toujours les mêmes, car d’autres en 1934 ont voulu faire ça en Allemagne, et tu connais la suite … les montrés du doigt ont fini dans des camps.

  11. « Nous proposons justement un contrepied. »

    Non, vous mentez. Ce n’est pas un contre pied, vous faites conclure l’étude par votre propre idéologie, c’est de la manipulation la plus crasse. Vous n’essayez (n’arrivez?) même pas a cacher vos penchants pour l’extrême droite, c’est pathétique.

    Merci a Frank K pour ses commentaires éclairés.

  12. L’IEJ n’est pas l’ESJ… Pour ceux qui confondraient…

  13. Bonjour, je vous suggère d’aller lire la façon dont Numerama, Le Monde, Libération, France Inter… et tant d’autres parlent d’Elon Musk comme d’un fasciste d’extrême-droite et appellent leurs lecteurs à fuir X (Twitter) qui serait devenu sous sa houlette un bastion nazi… nous apportons un peu d’équilibre dans le paysage médiatique français très penché sur la gauche 😉

  14. Non toujours pas, vous fabriquez des informations ! Faire conclure une étude par ce qu’elle ne dit pas ce n’est pas de l’équilibre c’est du mensonge ! Et que vient faire le traitement d’Elon Musk par d’autres medias dans cette histoire ? Comme ces portraits ne vous plaisent pas vous vous permettez d’inventer des informations sur Mastodon en petit revanchard d’extrême droite ? On dirait un enfant de 5 ans…
    Évoluez un peu ou au moins améliorez la forme de vos divagations racistes, tentez au moins de les cacher un peu, histoire d’attraper qques lecteurs naifs.

  15. Comme nous l’expliquons dans notre dossier consacré à Mastodon, le réseau doit son récent succès à l’exode de Twitter suite au rachat par Musk. Beaucoup d’internautes se sont laissés influencer par le discours des dits médias.

  16. C’est vous qui avez un discours, les autres médias présentent des faits pendant que vous en inventez. Justifiez vos mensonges car vous avez un problème avec les faits et la réalité n’est pas acceptable, ce n’est pas du journalisme.
    Tout le monde a compris que vous étiez sensible aux idées d’extrême droite, la manipulation est grossière.
    Il n’y a que dans votre tete qu’on peut justifier un mensonge parce qu’on n’aime pas la réalité des faits et si vous pensez que les gens en vous lisant ne s’en rende pas compte, c’est que vous êtes encore plus bête que ce que ce vos écrits laissent a penser…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *