Ces métiers risquent de disparaître à cause de l’IA

Aujourd’hui, de nombreux métiers tendent à disparaître à cause de l’IA. L’Intelligence Artificielle comme l’industrialisation apporte avec elle ses avantages, mais signe également la fin de plusieurs emplois humains. Quels sont les professions les plus menacées ?

Des études révélées depuis le début des années 2010 prévoyaient ce que l’essor informatique laissait transparaître comme menace. Inévitablement la fin de plusieurs professions humaines était décidée face à une informatisation exponentielle. Ces réflexions furent beaucoup critiquées. Cependant, seulement une décennie plus tard, ces menaces semblent se concrétiser petit à petit.

Aujourd’hui, avec l’Intelligence Artificielle survient donc la promotion de la robotisation et de l’automatisation des tâches. L’impact de l’IA au monde de l’emploi ne peut être négligé. Les machines sont-elles en train de supprimer certaines professions qui ne nécessitent plus l’intervention des humains ? Telle est la question, nous allons y répondre en présentant une série de métiers qui pourraient disparaître à cause de l’IA.

Les caissiers

Nous apercevons déjà les caisses automatiques au niveau de certains supermarchés. Lorsque la file s’allonge, certains clients peuvent dorénavant effectuer eux-mêmes le travail du caissier à une caisse automatique. Associés à cela, les guichets automatiques facilitent les tâches. L’idée est bien sûr d’établir un établissement de plus en plus autonome où l’intervention humaine ne serait plus utile. Avec la crise sanitaire, l’utilisation des espèces et de la monnaie a diminué en faveur des paiements sans contact. La meilleure solution pour ne pas voir son emploi disparaître serait de muter partiellement vers l’assistance à la vente. Car, même si les machines et les robots peuvent effectuer le travail du caissier, tous les clients ne sauront pas automatiquement manipuler les machines.

Les télévendeurs

Un des avantages de l’IA est sa capacité à traiter les données personnelles pour atteindre les potentiels clients de manière effective. Les rappels automatisés sont déjà en exercice. Des appels vocaux provenant de machines succèderont bientôt aux traditionnels télévendeurs. Avec la collecte massive de données, les machines pourront effectuer des analyses prédictives pour sélectionner les meilleures cibles. Ensuite, les appels pourront être personnalisés en fonction des objectifs des sociétés. Ces métiers auront tendance à disparaître face à l’IA et la concurrence des machines. Ces dernières seront bientôt moins coûteuses, plus personnalisées, plus efficaces que d’engager des humains.

Les services de type livraison

L’évolution robotique permet déjà d’entrevoir en Corée et en Chine des robots livreurs. Il peut s’agir de livrer des plats dans un restaurant, du courrier, des petits ou grands paquets postaux. Tous ces services peuvent être pris en charge par les robots. Cette solution a rapidement été développée en Chine durant la crise liée au coronavirus. Pour éviter toute propagation de la maladie, il fallait limiter tout contact humain. Ainsi, la livraison de la nourriture dans les appartements ou les chambres ont pu se faire grâce à des robots de type R2D2. Cela détermine toute la liste d’opérations qu’un robot peut dorénavant effectuer. Prendre l’ascenseur, déterminer les lieux, signaler sa présence via un message téléphonique, etc. Autant extraordinaire que cela puisse paraître, cela signifie que l’on a de moins en moins besoin de l’homme pour effectuer ces services.

Les techniciens en mathématiques

Bien sûr, les services les plus simples à effectuer ne sont pas les seuls menacés par l’IA. Les tâches humaines les plus difficiles doivent aussi se méfier. Les techniciens en mathématiques par exemple pourraient être remplacés par des machines plus performantes en calculs plus tard. Et surtout si le rôle du technicien peut être fait plus rapidement par les machines. Déterminer les erreurs, effectuer ou lancer des calculs, structurer des séries d’algorithmes. Toutes ces actions, si elles sont répétitives, et organisées sont très susceptibles d’être faits par un ordinateur.

Les examinateurs académiques

La lecture rigoureuse des titres, des résumés, de n’importe quel ouvrage académique a été longtemps dédiée aux examinateurs humains soucieux. Cependant, aujourd’hui, il est possible de faire lire et faire rechercher les erreurs par les machines. La reconnaissance intelligente des erreurs, la recommandation des changements ainsi que la correction automatique existaient déjà depuis que les ordinateurs . Avec l’Intelligence Artificielle, ces capacités s’aiguisent de plus en plus au point de ne pas avoir besoin de recourir aux humains pour les faire.

Les travailleurs en chaîne de montage

Ces tâches sont tellement répétitives et nécessitent le minimum de mouvement. Elles peuvent donc être effectuées par des robots. D’ici une vingtaine d’années, les métiers en chaîne de montage pourraient disparaître et la raison en serait l’IA. En se servant de la reconnaissance visuelle, des critères de sélection et de l’apprentissage automatique, l’IA pourrait réduire le recrutement du personnel humain. Celui qui était chargé d’inspecter les défauts de fabrication ou les failles dans la chaîne peut se reposer. Les ordinateurs peuvent prendre le relais. D’autant plus que ces tâches étaient fortement critiqués pour endommager la santé et la sociabilité, cela ne sera que tout bénéfice.

Les professions en fast-food

Tout comme en chaîne de montage, la préparation des aliments en fast-food est répétitive et statique. En fait, les prises de commande sont déjà automatisées. Il est donc naturellement évident que certaines tâches au sein de la préparation des aliments deviennent automatiques. Tout ce qui est fait par habitude, qui ne nécessite pas réflexion, mais suit une logique posée en amont va être faite par des robots. Les employés de la restauration rapide retrouveront une nouvelle concurrence lorsque les robots-restaurants prendront place. Les recherches en IA peuvent aller jusqu’à établir un restaurant tout entier constitué de robots de la prise de commande, à la préparation, à la livraison.

Les serveurs et les plongeurs

Une société américaine a déjà inventé des robots automatisés capables de débarrasser les tables de tout ce qui les encombrent : couverts, serviettes, restes d’aliments. Et de procéder au tri, au lavage et au rangement de la vaisselle. Ces robots, hors de prix pour le moment, sont en vente. Les restaurants ou hôtels de très haut standing peuvent néanmoins se les approprier. L’accent est mis sur la réduction du personnel humain chargé de la plonge et du service de table. Avec l’avancée progressive de la technologie, la robotique menace ces professions parfois salvatrices pour les étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest