microsoft chatgpt open ai

Microsoft est-il devenu fou ? Le géant mise 10 milliards $ sur ChatGPT

Microsoft prévoit d’investir 10 milliards de dollars sur ChatGPT, décuplant la somme misée en 2019 sur la startup OpenAI. Le géant de Redmond a-t-il perdu la raison, ou s’agit-il d’une excellente stratégie ?

Depuis son lancement fin novembre 2022, l’intelligence artificielle ChatGPT crée le buzz sur le web. Des millions d’internautes utilisent chaque jour ce chatbot dopé à l’IA, et ne cessent d’imaginer de nouveaux cas d’usage.

Cette variante du large modèle de langage GPT-3 est capable de générer du texte en langage naturel. Elle est utilisée aussi bien pour développer du code informatique que pour écrire des dissertations, pour le marketing ou même pour créer des recettes de cuisine.

Face à ce succès, Microsoft semble conquis. Et pour preuve : selon un rapport de Semafor, le géant américain prévoit d’investir 10 milliards de dollars supplémentaires sur OpenAI. En 2019, il avait déjà investi 1 milliard dans la startup.

Cet accord s’inscrirait dans une nouvelle levée de fonds, avec d’autres investisseurs de renom impliqués. Au total, le créateur de ChatGPT et DALL-E 2 atteindrait une valorisation époustouflante de 29 milliards de dollars…

Pour l’heure, il ne s’agit que de rumeurs émanant de sources proches du dossier. On ignore si le contrat est finalisé, mais des documents en fuite envoyés aux investisseurs indiquent que l’accord devait être signé fin 2022.

Toujours d’après la même source, Microsoft recevrait 75% des bénéfices d’OpenAI jusqu’à avoir récupéré la totalité de l’argent investi. Par la suite, le géant continuerait à détenir 49% de parts de l’entreprise.

De son côté, OpenAI ne peut qu’accueillir chaleureusement le financement de Microsoft. Pour cause, le succès de son IA représente à l’heure actuelle un réel gouffre financier. L’outil est disponible gratuitement sur le web, mais les serveurs utilisés pour traiter les données coûtent plusieurs millions de dollars par jour

Une stratégie de Microsoft visant à détrôner Google ?

En misant sur ChatGPT, Microsoft pourrait enfin concurrencer Google dans le domaine de la recherche web. Alors que son navigateur Bing n’accapare qu’une infime part du marché mondial des moteurs de recherche, l’IA pourrait lui conférer des capacités plus avancées et attirer de nombreux utilisateurs.

C’est la raison pour laquelle Microsoft compte intégrer ChatGPT à Bing. De son côté, Google a créé son propre chatbot IA, mais n’ose l’ajouter à son moteur de recherche de peur que ses erreurs et imperfections lui causent du tort. En tant que challenger, Microsoft a moins à perdre et peut se permettre d’innover avec audace…

En décembre 2022, Morgan Stanley a publié un rapport examinant le niveau de menace de ChatGPT pour Google. Selon l’analyste Brian Nowak, les modèles de langage pourraient effectivement prendre de nombreuses parts du marché et perturber la position de Google en tant que porte d’entrée à internet.

ChatGPT bientôt intégré à la suite Office

En parallèle, selon une source anonyme citée par The Information, Microsoft envisage aussi d’ajouter ChatGPT à ses logiciels bureautiques comme Word, PowerPoint et Outlook.

Les utilisateurs de la suite Microsoft 365, anciennement Office, pourraient bientôt être en mesure d’utiliser le logiciel pour générer des textes à partir de simples prompts.

L’IA pourrait permettre aux utilisateurs de gagner en efficacité et en productivité, en les aidant à effectuer des tâches plus rapidement avec une précision accrue.

Sur un traitement de texte comme Microsoft Word, ChatGPT pourrait aider les utilisateurs à écrire en suggérant des mots alternatifs et en complétant les phrases automatiquement. Il pourrait aussi résumer de longs documents et mettre en lumière les points essentiels, simplifiant la compréhension et l’analyse d’informations.

Sur la boîte Outlook, l’IA pourrait répondre automatiquement aux emails ou résumer des fils de messages. Selon la source, les ingénieurs et chercheurs de Microsoft travaillent au développement d’outil IA d’écriture d’emails et de documents depuis plus d’un an en entraînant les modèles d’OpenAI sur les données de leurs clients.

Ils doivent toutefois trouver un moyen d’entraîner les modèles sans risquer d’exposer les données personnelles. Leur objectif est aussi de réduire le nombre d’erreurs, pour éviter de faire fuir les utilisateurs.

Une fois ces problèmes résolus, ChatGPT pourrait fortement améliorer les logiciels de Microsoft. Dans tous les cas, il semble clair que la firme souhaite exploiter pleinement le potentiel de l’IA et prendre de l’avance sur la concurrence…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest