Elon Musk

Sycophancy : c’est quoi cette drogue bizarre a laquelle Elon Musk est accro ?

a une affinité pour diverses substances psychoactives. Toutefois, Kara Swisher, une commentatrice éminente de la Silicon Valley, souligne que le penchant le plus préjudiciable du dirigeant de SpaceX et Tesla réside dans quelque chose de bien moins concret.

Contrairement aux substances psychoactives auxquelles Musk pourrait être associé, c'est la flatterie qui, selon Swisher, représente son vice le plus destructeur. « La drogue qui fait du mal à Elon Musk, ce sont tous ses facilitateurs, qui le lèchent. Et qui ont besoin d'être adorés », elle explique.

Cette addiction est particulièrement visible dans sa gestion de X, anciennement Twitter, acquis pour 44 milliards de dollars en 2022. Swisher met en garde Musk avec une prédiction sinistre : « Ça va te tuer. »

L'influence de l'entourage d'Elon Musk sur son addiction à la flatterie

Incontestablement, l'entourage d'Elon Musk contribue fortement à cette addiction. Notamment, fin 2022, après l'achat de Twitter, Chris Sacca exprime ses inquiétudes. Sacca, investisseur en capital-risque et ami de longue date de Musk, révèle une tendance inquiétante.

Avec une certaine préoccupation, il note que le cercle proche de Musk s'est métamorphosé. Ce cercle est devenu « de plus en plus flagorneur et opportuniste », manifestant un intérêt marqué à profiter de leur relation privilégiée avec le magnat.

Cette évolution préoccupante entraîne un cercle vicieux. De ce fait, les feedbacks authentiques deviennent rares. Cela favorise une complaisance omniprésente.

Cette dernière, par effet de boucle, perpétue et nourrit l'addiction d‘Elon Musk à la flatterie.

Swisher, déçue par Musk

Effectivement, l'impact de cette addiction à la flatterie ne se limite pas à des aspects de personnalité individuelle. Bien au contraire, elle influence profondément les décisions et le comportement public de Musk, de manière plutôt alarmante.

Swisher, observatrice avisée, met en évidence une radicalisation marquée dans les opinions et les actions de Musk. Cette situation est clairement exacerbée par une carence de contrepoints constructifs au sein de son entourage proche.

Par ailleurs, l'achat de , suivi par une gestion de la plateforme qui soulève des controverses, incarne parfaitement cette tendance. Dans ce contexte, Elon Musk, semble-t-il, opte pour des chemins de plus en plus clivants, le tout, étant constamment renforcé par une vague incessante de validation.

Swisher a révélé dans Burn Book, suite à ses observations précédentes, son avis tranché sur Musk. D'abord, elle pointe Zuckerberg comme nuisible, pour ensuite critiquer Musk, qu'elle trouve encore plus décevant.

Elle rappelle que Musk visait haut, innovant de l'automobile au spatial. Cependant, Swisher est consternée par la dérive conspirationniste de Musk. Jadis icône visionnaire, aujourd'hui, ses écarts et préjugés brouillent son image brillante.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *