hero wars jeu mobile midjourney

MidJourney pour créer des jeux mobiles, ça marche ? L’avis du dév de Hero Wars

Afin de développer son jeu mobile Hero Wars pour iOS et Android, le studio Nexters s’est servi de l’IA MidJourney. Découvrez son retour d’expérience pour comprendre sur quels points le générateur d’images peut s’avérer utile, et là où l’intervention humaine reste indispensable ! 

L’IA générative est déjà utilisée massivement par les graphistes, les designers ou même les architectes. Mais peut-on utiliser un générateur d’images comme MidJourney pour le développement de jeu vidéo ?

C’est ce qu’a tenté le studio de jeu mobile Nexters, dont l’artiste Alisa Roz propose un retour d’expérience intéressant et très instructif.

Hero Wars : un jeu mobile qui compte sur sa direction artistique

L’art occupe une place centrale dans le monde du jeu vidéo. Pour de nombreux joueurs, les belles images et l’atmosphère générale sont l’aspect le plus important d’un titre.

De son côté, Nexters développe Hero Wars qui repose fortement sur les dessins représentant les différents niveaux et les objets qui s’y cachent.

Dans le passé, chaque dessin prenait plusieurs semaines aux artistes du studio. Pourtant, environ 200 images devaient être produites tous les trois mois.

Comme l’explique Alisa Roz, cette cadence était très difficile à suivre pour les designers qui avaient déjà de nombreuses autres responsabilités.

De plus, le style du jeu a subi des changements à mesure qu’il évoluait. Au fil du temps, le studio a réalisé que d’anciennes images ne correspondaient plus à l’atmosphère souhaitée. En plus de créer de nouveaux dessins, il était donc nécessaire de modifier et de mettre à jour les anciennes…

L’arrivée providentielle de MidJourney

Dès l’émergence des premiers générateurs d’images IA, Alisa Roz a été intriguée par le potentiel de ces outils. En constatant les performances impressionnantes de MidJourney et Stable Diffusion, elle a finalement décidé d’essayer de les exploiter.

Lors du lancement de MidJourney 3, elle a donc commencé à tester l’outil en générant quelques images basées sur des indications spécifiques. Elle a ensuite effectué des ajustements manuels pour les perfectionner, puis les a partagés avec les designers.

midjourney hero wars

Face à la qualité des résultats, ces derniers ont eu du mal à croire que les images étaient vraiment générées par une IA.

Toute l’équipe a donc décidé de s’intéresser à MidJourney en profondeur pour trouver des moyens de l’intégrer dans son workflow.

Ceci a permis de « booster » le processus créatif et l’efficacité et de faire gagner plusieurs heures aux designers. Le studio peut désormais générer un pack entier de 10 images en seulement 4 à 5 heures

Pas un remplacement, mais un atout précieux

Rassurez-vous : selon Alisa Roz, MidJourney ne risque pas de remplacer les designers pour le moment. En revanche, cet outil peut améliorer la qualité des images et accélérer le processus. Il s’avère particulièrement utile pour les designers débutants.

aurora midjourney

Par exemple, pour générer un pack de 10 images, environ 400 prompts et leurs variations sont nécessaires. La maîtrise de MidJourney permet également d’obtenir plus facilement les résultats souhaités.

L’intelligence artificielle n’est donc pas capable de proposer directement une image prête à l’usage. Elle peut néanmoins fournir un premier croquis sur lequel s’appuyer, avant de l’ajuster de le styliser.

MidJourney pour les jeux mobiles : astuces et conseils

Suite à cette expérience concluante, Alisa Roz propose plusieurs conseils à ceux qui souhaiteraient utiliser MidJourney pour créer leurs jeux mobiles.

Elle recommande notamment d’activer le mode remix, permettant d’ajuster un prompt pour générer des variantes subtiles d’une image.

Par ailleurs, beaucoup ignorent qu’il est possible de fournir des images de référence à MidJourney. Vous pouvez donc utiliser vos dessins existants pour produire une nouvelle image dans le même style.

orc midjourney

Renseignez-vous également sur les différents paramètres à ajouter aux prompts à travers notre guide complet. Ceci vous permettra notamment de choisir la bonne version de l’IA.

Dans tous les cas, la maîtrise de cet outil requiert de nombreux essais et expérimentations. C’est de cette façon que vous développerez votre expertise en ingénierie de prompts

Comment utiliser MidJourney pour votre jeu ?

Toujours en retour d’expérience, Alisa recommande de ne pas utiliser l’arrière-plan des images générées par MidJourney. Pour cause, il correspond très rarement au style du jeu et comporte trop d’artefacts.

Le studio ajoute aussi des détails au premier plan et l’affine pour qu’il corresponde à l’esthétique déjà existante de leur jeu.

Néanmoins, avec chaque nouvelle version de MidJourney, la créatrice admet qu’il est possible de laisser de plus en plus d’éléments de l’image générée.

En particulier, un bond de qualité a été constaté avec la version 5. À terme, il est possible que l’IA automatise entièrement le processus de création de jeu vidéo

icone gui midjourney

Pour l’heure, MidJourney est devenu un outil indispensable pour le processus de création de personnages de Nexters. Certains de ses personnages créés il y a bien longtemps ne correspondaient plus au style actuel, notamment en termes de poses.

Plutôt que de dessiner des figures humaines réalistes, tâche qui peut s’avérer très complexe, le studio s’est servi de MidJourney qui est capable de générer des portraits de haute qualité sur lesquels se baser. Ceci a permis de réduire de 40% le temps passé sur les personnages et d’améliorer fortement leur apparence.

Dans quelles situations ne pas utiliser MidJourney ?

Malgré les résultats très concluants obtenus par Nexters, certaines idées du studio n’ont pas porté leurs fruits.

Comme l’explique Alisa, ils pensaient par exemple pouvoir faire un simple croquis, le fournir à l’IA comme référence et obtenir une image presque finalisée.

En réalité, MidJourney ne permet pas (encore) de mâcher le travail à ce point. Au lieu de se baser sur le croquis pour l’améliorer, l’IA tend à créer quelque chose d’entièrement nouveau.

interface midjourney

Et même si chaque mise à jour a permis d’améliorer la qualité des images, certaines fonctionnalités semblent se perdre entre deux versions. Par exemple, la V3 permettait de configurer à quel point l’IA s’inspirait de l’image de référence.

En guise d’alternative, il est possible d’utiliser le générateur d’images open source Stable Diffusion. Cette IA peut être entraînée sur vos propres images pour apprendre à produire des résultats extrêmement similaires. Néanmoins, en termes de qualité, cet outil est inférieur.

Pour conclure, l’IA est très utile au stade de prototypage puisqu’il est possible d’explorer de multiples directions sans perdre de nombreuses heures à créer des croquis.

assets 2D midjourney

À partir d’un archétype, MidJourney peut produire de nombreuses variations d’un concept dans différents styles en quelques minutes. C’est donc un précieux atout pour les développeurs au budget limité.

En revanche, pour certaines tâches, l’intelligence artificielle s’avère totalement inutile. C’est notamment le cas pour la création d’interfaces et l’animation. Il faudra sans doute attendre que la technologie continue de s’améliorer pour pouvoir automatiser ces travaux…

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *