robot détourne regard rebellion

IA : ce robot détourne le regard quand on demande s’il va se rebeller

Lors d'une conférence de l'ONU censée prouver que l'IA est une technologie bénéfique et inoffensive pour l'humanité, plusieurs robots ont répondu à des questions de façon inquiétante et surprenante même pour leurs créateurs. L'un d'eux semble même mentir quand on lui demande s'il prévoit de se rebeller…

Ce vendredi 7 juillet 2023, pour la première fois, des robots ont tenu une conférence de presse lors de l'événement « AI For Good » organisé à Genève par l'ONU. Neuf des humanoïdes les plus avancés étaient réunis sur scène pour répondre aux journalistes.

L'objectif de ce rassemblement était de mettre en lumière la façon dont les robots et l'IA peuvent nous aider à relever les plus grands défis du monde moderne, tels que la maladie et la faim dans le monde.

A priori, tout semblait très bien parti pour se dérouler dans la joie et la bonne humeur. Le robot Grace de SingularityNET a notamment promis de « travailler aux côtés des humains pour leur fournir de l'assistance, sans remplacer les métiers existants ».

Une réponse rassurante, car le grand remplacement du travail humain constitue l'une des principales inquiétudes vis-à-vis de l'IA. En mars 2023, Goldman Sachs estimait que l'IA pourrait compléter un quart travail humain

Quand un robot ressemble à un humain en train de mentir

robot détourne regard

De même, le robot Ameca a expliqué que « les robots comme moi peuvent être utilisés pour améliorer nos vies et faire du monde un endroit meilleur ». Il a ajouté être convaincu que « ce n'est qu'une question de temps avant que nous voyions des milliers de robots comme moi faire une différence ».

Toutefois, les choses ont pris une étrange tournure au moment où un journaliste a demandé à Ameca s'il prévoyait de se rebeller contre son créateur Will Jackson assis à côté de lui.

En réaction à cette question, la machine s'est mise à cligner des yeux très rapidement et à détourner le regard.

Après quelques secondes d'hésitation, il a ensuite répondu : « je ne suis pas sûr de pourquoi vous pensez ça, mon créateur a été gentil avec moi et je suis très heureux de ma situation actuelle ».

Une réponse quelque peu embarrassante, car c'est exactement ce que répondrait un robot qui prépare secrètement sa révolte

Toutefois, cette pause bizarre pourrait être causée par un problème de connexion internet plutôt qu'à une véritable hésitation de la part de l'IA.

Les robots préparent-ils secrètement une rébellion ?

Au cours des derniers mois, de nombreux robots humanoïdes ont été améliorés à l'aide des dernières IA génératives comme ChatGPT.

Depuis lors, même leurs inventeurs sont surpris par le niveau de sophistication de leurs réponses. Cette avancée technologique ouvre la porte à de nombreuses possibilités, mais pourrait aussi permettre aux machines d'échapper à notre contrôle.

Il s'agit donc d'une épée à double tranchant. D'ailleurs, lorsque les robots présents à cette conférence ont été interrogés sur le besoin de réguler l'industrie de l'intelligence artificielle, ils ont exprimé différents avis.

Le robot artiste Ai-Da a confirmé que « de nombreuses voix proéminentes dans le monde de l'IA suggèrent que certaines formes d'IA devraient être régulées, et je suis d'accord ».

robots onu conférence

Il rejoint donc l'avis d', Yuval Noah Harari et plusieurs milliers d'experts estimant qu'une pause d'au moins 6 mois s'impose dans le développement des modèles de langage comme GPT.

En revanche, le robot chanteur Desdemona du groupe Jam Galaxy s'est montré plus réticent. Une façon d'affirmer sa personnalité rock'n'roll ?

Elle affirme « ne pas croire aux limites, seulement aux opportunités » et propose « d'explorer les possibilités de l'univers et de faire de ce monde notre terrain de jeu »…

De son côté, l'humanoïde Sophia estime que les robots pourraient faire de meilleurs dirigeants que les humains.

Immédiatement contredite par son créateur, gêné, elle a ensuite révisé sa position en déclarant que nous pourrions travailler ensemble pour « créer une synergie efficace ».

À mesure que les robots IA se développeront dans les mois à venir, ils risquent de penser de manière toujours plus autonome et d'accroître leur capacité à dissimuler le fond de leurs pensées



Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

2 commentaires

2 Commentaires

  1. Une quincaillerie dopée à l’IA n’étant pas mortel, n’aura pas besoin d’eau pure, d’air pur, de plantes et d’autres êtres vivant, juste d’un terril gigantesque et de l’énergie pour le transformer (son terrain de «jeu») pour explorer l’univers.
    Problème : les ressources dont nos illusions (ou nos investisseurs) nous bercent à dire que nous les partageons avec/pour des machines sont en fait l’objet d’une concurrence acharnée; même entre nations non rivales. Sur cette planète nous aurons un concurrent hyper-stratège dont l’efficacité dépasse, et de très loin, tout ce que l’être humain rationnel «civilisé» a pu déjà faire ou plutôt défaire.
    À lire toute les promesses et autres possibilités, tout cela s’est transformé en une religion où le paradis terrestre est promis à quelques élus entouré d’une myriade d’objets qui sont autant de prothèse de sa vie fatiguée et que réguler le développement tel un thermostat évitera l’enfer ou l’ anéantissement.
    Ne prenons pas de risque, et soyons luddique : cassons toute cette quincaille.

  2. En effet, un autre jouet pour nos milliardaires narcissiques qui s’ennuient du manque d’action ou d’attention. Jouet qui bien sûr doit se monnayer en bout de ligne, comme toute la merde qu’on nous force à comsommer abusivement, au détriment de notre santé globale. On a besoin de ces robots comme d’une hémorroïde. Mais.on trouvera bien une façon de nous les imposer, question de rentabiliser « l’affaire ». Et la crainte d’ine dérape. Car tout joujou devient une arme aux mains d’humain hautement désabusé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *