cybersécurité purple team

Cybersécurité — Purple Team: tout ce que vous devez savoir

La Purple Team est aussi un membre incontournable de la cybersécurité. Cette équipe est l’union entre la Blueteam et la Redteam. Une stratégie infaillible pour solidifier la protection des données.

Renforcer la politique de sécurité d’une entreprise est une tâche assez délicate. Il faut plusieurs approches pour atteindre cet objectif. Et la Purple Team fait partie des plus efficaces dans la cybersécurité. Cette équipe intervient dans les attaques simulées, et elle développe aussi des techniques pour défendre les données. Une stratégie atypique, qui s’adapte à toutes les entreprises.

Purple Team: qu’est-ce que c’est ?

Le violet est la combinaison parfaite entre le rouge et le bleu. Ainsi, la Purple Team occupe les fonctions de la Redteam et de la Blueteam dans la cybersécurité.

C’est alors un groupe de professionnels, avec des missions diversifiées. Certains membres de l’équipe vont simuler des cyberattaques pour identifier les failles dans un système de sécurité. C’est une approche typique de la Redteam. Ensuite, le Purple Team détermine des stratégies pour corriger ces failles. Ici, l’équipe adopte les démarches de la Blueteam.

La Purple Team combine alors ces deux missions de base. Cette étroite collaboration facilite le partage entre les professionnels de la cybersécurité. C’est aussi un moyen plus rapide de renforcer la politique de sécurité d’une entreprise.

Purple Team, RedTeam, BlueTeam: le trio efficace de la cybersécurité

La Redteam et la Blueteam ont des missions très différentes. La première adopte des approches offensives pour évaluer le système de sécurité d’une entreprise. Pour atteindre cet objectif, la Redteam utilise toutes les formes de cyberattaques. Phishing, Brute Force, ingénieries sociales, etc. À la fin de leurs interventions, l’équipe rédige un rapport détaillé. Ce document stipule toutes les failles inventoriées durant l’attaque.

De son côté, la Blueteam s’occupe des tâches défensives. Cette équipe fait des surveillances constantes afin de contrer les éventuelles attaques informatiques. Elle analyse l’état de sécurité actuel pour recenser les failles. En cas de cyberattaques simulées, ces professionnels vont monter des stratégies efficaces pour les confronter. Et comme la Redteam, la Blueteam rédige un rapport après les missions.

La Purple Team est alors l’association de ces deux équipes dans la cybersécurité. Elle est la passerelle entre la Blueteam et la Redteam. Cette équipe encourage ses membres à améliorer les cyberattaques reconstituées et les systèmes de défense. L’équipe peut aussi écrire un compte rendu contenant les actions de la Redteam et de la Blueteam.

Les objectifs de la Purple Team en cybersécurité

Identifier les failles dans un système de sécurité

C’est un des objectifs typiques de la Purple Team dans la cybersécurité. Mais avec l’étroite collaboration des membres de la Purple Team, cette tâche sera de plus en plus efficace. En effet, il sera plus facile de déterminer toutes les failles dans les systèmes de protection. L’équipe se focalise alors sur les attaques informatiques simulées de la Redteam. Cette approche va forcer le Blueteam à utiliser les meilleures techniques de défenses.

Cette approche est nécessaire pour analyser les lacunes de sécurité, et les communiquer au service de la cybersécurité. La réaction sera rapide pour éviter les attaques de hackers. C’est une méthode incontournable, surtout pour les centres de données sensibles.

Améliorer la réaction face aux attaques réelles

Une fois que toutes les failles sont identifiées, il sera plus simple d’établir des stratégies pour les corriger. La Purple Team pourra améliorer cette approche en facilitant la collaboration entre les professionnels de la cybersécurité. En effet, cette équipe est capable de fournir des solutions efficaces contre les attaques les plus sophistiquées. De plus, il sera plus commode d’optimiser les systèmes de détection, grâce à une étroite communication entre les équipes.

cybersécurité purple team

Les missions de la Purple Team

En général, la Purple Team se focalise sur les missions d’attaques et de défenses dans le domaine de la cybersécurité. Comme son nom l’indique, c’est le mélange parfait entre la Redteam et la Blueteam.

Certains spécialistes se concentrent d’abord sur les tests d’intrusion. Ici, ils utilisent les dernières techniques de hacking, même les plus sophistiquées. L’objectif est d’évaluer l’impact de ces cyberattaques sur les serveurs. C’est la mission d’attaque de la Purple Team. Dans certains cas, l’équipe tient un journal des attaques les plus fréquentes, et les plus graves.

D’un autre côté, cette équipe étudie aussi les derniers malwares et les logiciels malveillants. De ce fait, il sera plus facile de préparer une défense en béton pour les contrer.

La Purple Team peut intervenir après un piratage informatique réel. Cette mission post-crise est assez particulière, mais permet de réagir au plus vite pour limiter les dégâts. Des experts analysent alors le type d’attaque, et les conséquences sur les serveurs. Ensuite, ils se focalisent sur l’amélioration du protocole de sécurité. Cette mission est de plus en plus répandue, surtout avec l’évolution de l’ère du numérique.

Et après les cyberattaques simulées, et les défenses, l’équipe va établir un rapport détaillé. Ce document contient les tests utilisés, toutes les failles du système de sécurité et les recommandations. C’est alors une des sources du nouveau protocole de sécurité. Dans la majorité des cas, ce rapport sera utilisé pour former les employés. Cette étape est nécessaire pour une manipulation efficace et sécurisée des données.

Les compétences nécessaires pour œuvrer dans une Purple Team

Les compétences techniques

Un spécialiste de la Purple Team doit maîtriser plusieurs thématiques de la cybersécurité. En premier lieu, ce professionnel doit connaître toutes les techniques en rapport avec le hacking. Cette expertise est nécessaire pour mener les tests d’intrusion.

Une bonne connaissance de la sécurité des systèmes d’exploitation et des réseaux est aussi de mise. De ce fait, il sera plus facile de préparer les cyberattaques simulées. Cette compétence est indispensable pour les spécialistes de la défense de la Purple Team.

Dans tous les cas, un membre de la Purple Team doit connaître les normes en vigueur de la cybersécurité. Il pourra ainsi établir un protocole de sécurité efficace contre les pirates informatiques.

Enfin, certains membres seront appelés à diriger un projet. Les intéressés doivent alors faire leurs preuves dans ce domaine.

Les aptitudes

Tous les membres de la Purple Team doivent coopérer pour mener à bien leurs missions. En effet, il sera difficile de s’occuper des tâches défensives et offensives sans cette aptitude. Il faut une bonne organisation pour éviter toutes dérives lors des missions. Par ailleurs, un esprit créatif est de mise pour imaginer des techniques de hacking sophistiquées. Cette qualité est aussi valable pour les membres défensifs de la Purple Team. En conséquence, ces spécialistes peuvent renforcer avec efficacité le protocole de sécurité.

Devenir un membre de la Purple Team : quelles sont les formations à suivre ?

Comme la majorité des métiers de la cybersécurité, un membre de la Purple Team doit avoir un bac + 5. Pour se lancer, l’intéressé doit d’abord suivre une formation en informatique générale, en développement informatique, en infrastructures et réseau. Ces branches traitent différentes thématiques, telles que le HTML, le scripting, et différents langages de programmation. Le candidat doit décrocher un bac + 3 dans une de ces disciplines.

Ensuite, l’intéressé doit approfondir ses connaissances dans le secteur. Il pourra alors se former pour avoir le diplôme Master expert en cybersécurité.

Les zones d’intervention de la Purple Team

La Purple Team est une équipe précieuse pour plusieurs entreprises. Ses interventions permettent de renforcer la sécurité informatique de ces sociétés. Mais certaines ont en besoin plus que d’autres. Ainsi, la Purple Team opère principalement dans le secteur bancaire, financier, et des assurances. Dans certains cas, cette équipe peut aussi œuvrer dans le domaine de l’aéronautique et de l’industrie en général.

Focus sur la rémunération

Comme la Redteam et la Blueteam, le Purple Team est une entité importante de la cybersécurité. Toutefois, les spécialistes sont encore peu nombreux en France. Logiquement, la rémunération est assez élevée, même pour les débutants dans ce métier.

En général, un membre junior de la Purple Team obtient entre 3050 euros bruts par mois. Un expert dans ce domaine sera rémunéré 5450 euros mensuels. Bien sûr, il existe des variations entre les expériences et les entreprises.

Par contre, il y a des différences notables entre les membres offensifs et les membres défensifs. Les spécialistes de la Redteam gagnent en moyenne 3250 euros par mois. En effet, ces tâches demandent des compétences techniques supplémentaires. Ceux qui s’occupent des missions de la Blueteam sont rémunérés 3050 euros par mois.

L’évolution de carrière

La Purple Team est une équipe assez particulière de la cybersécurité. Les membres peuvent alors changer de missions au cours de leurs carrières. Il existe différents postes qu’un membre de la Purple Team pourra occuper au fil du temps. En plus d’être un spécialiste Redteam/Blueteam, le poste d’analyste opérateur du SOC est aussi une opportunité. Après quelques années d’expériences dans ce domaine, l’expert pourra postuler pour devenir un responsable du SOC. Cette évolution dure en moyenne 5 à 10 ans.

Par contre, les professionnels de cette équipe peuvent monter leur propre agence. Ici, ils interviennent au sein des entreprises. Consulting, audits post-cyberattaques, ou tout simplement des formations. Tant d’opportunités pour une Purple Team indépendante.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *