ia prédictions 2024

Les IA ChatGPT, Bard et Claude livrent leurs prédictions choquantes pour 2024

Que va-t-il se passer en 2024 ? Quels seront les événements qui vont marquer cette année ? Pour le savoir, découvrez les prédictions des meilleurs chatbots IA du moment : ChatGPT, Google Bard et Anthropic Claude !

L’année qui vient de s’achever fut particulièrement mouvementée et chargée d’actualités. Outre les guerres en Ukraine et en Israël, on se souviendra de 2023 comme de l’avènement de l’ère de l’IA.

Les outils d’intelligence artificielle comme ChatGPT, MidJourney ou DALL-E ont déferlé sur le monde comme un raz-de-marée, bouleversant de nombreuses industries, transformant le domaine de l’art et chamboulant nos habitudes.

Alors que 2024 vient de débuter, une question se pose : que va-t-il se passer au cours des douze prochains mois ? Aurons-nous droit à un peu de répit, avec une année paisible sans changements importants, ou va-t-on encore assister à de grands événements ?

Afin de le savoir, les journalistes britanniques du Daily Mail ont interrogé Google Bard et Anthropic Claude pour leur demander leurs prédictions.

Ces deux modèles de langage ont été choisis pour leur capacité à exploiter les informations issues d’internet, contrairement à ChatGPT qui se base sur un jeu de données daté de 2021.

Autant le dire d’emblée : si l’on se fie à ces IA, 2024 ne sera clairement pas l’année où l’on pourra enfin souffler et décompresser après avoir enchaîné pandémie et début de guerre mondiale.

Certaines prévisions émises par ces chatbots sont tout simplement effrayantes. Voici donc à quoi pourrait ressembler 2024 dans les grandes lignes !

Vers l’émergence de la première IA consciente ?

ia consciente

Selon Claude, le modèle d’Anthropic, c’est au cours de cette année que pourrait apparaître la première AGI : intelligence artificielle générale.

Ce terme fait référence à une IA capable de raisonner seule et d’appliquer les connaissances qu’elle acquiert à de nouvelles tâches inconnues, avec la même polyvalence que celle du cerveau humain.

L’apparition d’une telle IA est perçue comme l’objectif ultime de l’industrie, mais de nombreux experts redoutent aussi les lourdes conséquences qu’elle aurait sur nos sociétés.

Face à une telle entité, la plupart des travailleurs humains deviendraient totalement inutiles, et elle serait si intelligente qu’elle pourrait même nous manipuler ou se retourner contre nous et décider de nous détruire…

D’après le chatbot, « au cours des dernières années, nous avons vu des algorithmes IA égaler ou dépasser les performances humaines dans des tâches spécialisées comme la reconnaissance d’objet, les jeux, ou le traitement de langage.

Les techniques comme le Deep Learning et les réseaux de neurones basés sur de puissantes infrastructures informatiques ont conduit à ces bonds vers l’avant. Les investissements majeurs des grandes entreprises et startups suggèrent que le rythme d’innovation n’est pas près de ralentir.

Et certains chercheurs IA estiment que nous sommes désormais proches des algorithmes d’Intelligence Artificielle Générale capables d’égaler la flexibilité et l’adaptabilité humaine sur différentes tâches et environnements

Les groupes comme DeepMind, OpenAI, Google Brain et Anthropic poussent vers ce but. Même si nous ne craquerons probablement pas pleinement l’IA générale en 2024, nous pourrions voir des démos de systèmes qui commencent à montrer un raisonnement, une créativité, et des capacités de prise de décision plus avancés ».

Aux dires de Claude.ai, les problèmes posés par une AGI pourraient inclure un comportement imprévisible et une automatisation du travail dépassant la capacité des travailleurs à s’adapter…

Plusieurs rumeurs suggèrent qu’OpenAI a d’ores et déjà réussi à créer une telle IA dans le plus grand des secrets, ce qui aurait semé la discorde au sein de l’entreprise à cause du danger potentiel qu’elle représente.

De même, en 2022, un ingénieur de Google a été renvoyé après avoir affirmé qu’une IA est devenue consciente dans les laboratoires de la firme. Il déclare avoir conversé lui-même avec ce système.

Il est donc tout à fait plausible que la première AGI existe déjà, et qu’elle soit révélée au public au cours de l’année 2024… sauf si ses créateurs estiment qu’elle est trop dangereuse pour l’humanité.

Une nouvelle évolution de l’humain grâce à la biotechnologie ?

humain biotechnologie

De son côté, Google Bard s’attend à ce que de grandes découvertes dans la biotechnologie permettent de faire « évoluer » la race humaine en 2024.

Ce sont notamment les avancées majeures dans les « interfaces cerveau-machine » permettant de connecter le cerveau humain à l’ordinateur qui pourraient tout changer.

Rappelons notamment que la startup Neuralink créée par Elon Musk travaille sur des implants permettant de connecter notre cerveau à l’IA. Les premiers tests sur les humains sont attendus pour cette année…

Selon une étude menée par Foresight Factory, plus d’un tiers des consommateurs seraient ravis de recevoir un tel implant pour se connecter plus facilement aux systèmes informatiques.

Aux dires de Bard, « les avancées dans les matériaux biocompatibles et l’ingénierie robotique pourraient mener à des membres bioniques restaurant les fonctions motrices ou même surpassant les limites humaines en force et dextérité.

Les exosquelettes pourraient augmenter les capacités physiques pour le port de charges lourdes, les applications militaires, ou pour assister les personnes âgées.

Les interfaces cerveau-machine pourraient permettre une communication directe entre le cerveau et les ordinateurs, permettant le contrôle de prothèses, d’appareils externes ou même d’environnements virtuels.

Les applications potentielles incluent la communication pour les individus paralysés, une créativité et une productivité accrues, ou même la communication cerveau à cerveau.

Les appareils créant des sensations de toucher réalistes pourraient révolutionner la réalité virtuelle et les autres expériences immersives, améliorant les formations médicales, le jeu vidéo, et le divertissement ».

En résumé, 2024 pourrait être l’année où la technologie permet à l’Homme de surpasser ses limites et d’acquérir de nouvelles capacités comme la télépathie et la télékinésie

Bienvenue dans l’ère de la médecine personnalisée

médecine personnalisée

L’époque où nous prenions tous les mêmes traitements médicaux est sur le point de s’achever. Dès cette année, la médecine personnalisée avec des traitements sur-mesure basés sur l’ADN de chaque individu pourrait transformer la vie humaine.

Selon Google Bard, l’IA va permettre de grands progrès dans ce domaine : « la médecine personnalisée, aussi connue comme médecine de précision, vise à adapter les traitements et les stratégies préventives aux facteurs génétiques, environnementaux et au style de vie de chaque individu.

Dans cette quête, l’IA émerge comme un facteur clé, permettant des avancées majeures dans divers aspects de la médecine. En déchiffrant les vastes volumes de données génétiques, l’IA peut identifier les facteurs de risques pour des maladies spécifiques, permettant des interventions proactives et des plans de prévention personnalisée.

L’IA peut explorer les enregistrements médicaux pour découvrir des patterns et des connexions cachées entre symptômes, médicaments et résultats, menant à des diagnostics plus précis et des recommandations de traitement personnalisées.

Elle peut analyser les données des patients et prédire comment ils pourraient réagir à différents traitements, aidant les docteurs à choisir les options les plus efficaces et les moins dangereuses pour chaque individu ».

Toutefois, le chatbot de Google souligne aussi les dangers liés à l’usage de l’IA dans la médecine comme le risque de fuite de données personnelles, ou les biais discriminatoires dans le choix des traitements.

Un risque de piratage des élections américaines ?

hacking élections américaines

Outre-Atlantique, 2024 sera bien entendu marquée par l’élection présidentielle. Toutefois, cet événement suscite l’inquiétude autour d’un risque d’interférence étrangère et de manipulation via les cyberattaques et les campagnes de désinformation…

Ces graves menaces pourraient impacter l’opinion publique, semer la discorde voire détruire l’essence même de la démocratie…

Selon Bard, il est fort possible que des acteurs malveillants tentent d’utiliser la technologie pour influencer l’élection. Ils pourraient notamment attaquer les machines de vote pour créer la méfiance à l’égard des résultats.

Déjà en 2020, Donald Trump avait dénoncé de telles actions. D’après Bard, « les acteurs malveillants pourraient cibler les bases de données d’enregistrement des électeurs, les machines de vote, ou les systèmes de reporting des résultats d’élection pour perturber le processus de vote, semer le doute quant aux résultats ou même les manipuler.

Voler les données sensibles d’électeurs ou les informations de campagne peut être utilisé pour le chantage, les campagnes de désinformation, ou les tactiques de suppression d’électeurs.

Des robots et de faux comptes peuvent être utilisés pour propager la propagande, amplifier certains narratifs, ou réduire au silence l’opposition. Les Deepfakes, les enregistrements audio ou vidéo manipulés peuvent davantage effacer la frontière entre la réalité et la fiction.

Les articles de fake news taillés sur mesure, les publications sur les réseaux sociaux, ou même les emails personnalisés peuvent exploiter les biais et les angoisses existants pour pousser les électeurs vers des candidats spécifiques ou tout simplement les décourager de voter ».

Une guerre entre la Chine et les États-Unis ?

guerre chine états-unis

Après l’Ukraine en 2022 et Israël en 2023, ce sont les États-Unis qui risquent d’entrer en guerre contre la Chine en 2024. Du moins, c’est ce que prédit l’IA Claude.

Selon elle, les tensions entre les deux superpuissances mondiales vont continuer de croître au cours de l’année qui débute. Ce serait la continuité logique de l’accentuation des tensions entre Taiwan et la Chine au fil des quatre dernières années.

Rappelons que la Chine cherche à asseoir sa souveraineté sur cette île gouvernée démocratiquement et qui se considère indépendante. D’après Claude, « la relation entre la Chine et les États-Unis et ses alliés Occidentaux est devenue tendue au cours des récentes années à cause de plusieurs facteurs clés.

Taiwan reste l’un des principaux sujets de dispute, car la Chine la voit comme une province qui devrait être réunifiée avec le pays par la force si nécessaire.

Or, Taiwan a évolué en tant que société démocratique distincte avec sa propre identité. Les États-Unis ont historiquement soutenu la droite à l’autodétermination de Taiwan et fourni des armes pour sa défense, aggravant les tensions avec la Chine.

Si Taiwan progresse vers l’indépendance officielle en 2024, cela pourrait provoquer une posture plus agressive… ou même une action militaire de la Chine ».

Entre AGI, révolutions médicales, piratage d’élections et guerre entre les deux premières puissances mondiales : vous savez désormais à quoi vous attendre en 2024. Rendez-vous en fin d’année pour vérifier si ces prédictions se sont réalisées !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. L’article présente des prédictions pour 2024 par des IA comme ChatGPT, Google Bard et Anthropic Claude, mais il est important de noter que ces prédictions sont probablement basées sur l’analyse de mots et de tendances dans les articles de presse existants. Sans ces données, l’intelligence des IA serait limitée, car elles dépendent fortement des informations déjà disponibles pour générer leurs prévisions et analyses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *