meta ia surpuissante 2024

L’IA surpuissante qui va vous faire oublier ChatGPT : que prépare secrètement Meta ?

À la traîne par rapport à ses concurrents dans le domaine de l'IA, compte bien récupérer sa place parmi les champions de cette nouvelle technologie. Selon le Wall Street Journal, la firme de prépare une nouvelle intelligence artificielle pour surpasser -4 et

Avec ChatGPT, OpenAI s'est très rapidement imposé comme le leader mondial de l'IA. La firme de San Francisco fondée en 2015 est parvenue à faire trembler les GAFAM, et à chambouler toute l'industrie de la tech.

En effet, le succès immédiat et mondial de ce chatbot a placé l'IA sous le feu des projecteurs. Aussitôt, les autres technologies en vogue telles que le métavers et les cryptomonnaies ont été totalement occultées.

Face à ce grand bouleversement, les GAFAM ont dû s'adapter en adoptant différentes stratégies. Menacé dans son hégémonie sur la recherche web, s'est empressé de lancer sa propre IA conversationnelle Bard avec plus ou moins de succès.

De son côté, Microsoft a choisi d'investir des milliards de dollars dans pour obtenir les droits d'intégrer ChatGPT à ses propres produits comme le moteur de recherche Bing, le navigateur Edge ou la suite Office 365.

On sait aussi qu'Apple prépare son IA AppleGPT ou Ajax GPT pour doper Siri et lui permettre de rivaliser. La Pomme investirait plusieurs millions de dollars par jour dans ce projet pharaonique.

En revanche, jusqu'à présent, Meta avait préféré éviter la confrontation directe avec ChatGPT et lancer des IA pour d'autres applications comme la création de vidéos avec Make A Video ou la génération de musique avec AudioCraft.

Toutefois, l'heure est venue pour la firme de Mark Zuckerberg de combattre OpenAI frontalement. Selon le prestigieux Wall Street Journal, Meta prépare une nouvelle IA encore plus puissante que GPT-4.

Razzia chez pour entraîner sa propre IA

Ce modèle serait considérablement plus puissant que Llama 2, sa dernière IA de langage dévoilée il y a deux mois. Il est pensé pour aider les entreprises à créer des analyses de textes sophistiquées et d'autres services du même acabit.

Alors d'où vient cet écart de puissance avec Llama 2 ? Selon le rapport du WSJ, Meta prévoit d'entraîner cette nouvelle IA sur sa propre infrastructure.

C'est une différence majeure, car Llama 2 était rendu disponible par le biais du . Or, pour ce nouveau modèle, Meta tente actuellement d'acquérir ses propres puces Nvidia H100 et construit de nouveaux Data Centers.

Ainsi, Zuckerberg a choisi de rejoindre la guerre des GPU à laquelle participent aussi d'autres magnats de la tech comme pour son projet X.ai. Une guerre de ressources 2.0 qui profite directement à Nvidia, véritable vendeur de pioches dans cette ruée vers l'or numérique.

Meta, le champion déchu de l'IA veut retrouver sa place en 2024

Le but de Meta est de réaffirmer sa place parmi les leaders de l'IA, après avoir accumulé du retard sur ses principaux rivaux.

Comme les précédents outils IA développés par la firme, ce modèle sera open source et offert aux entreprises pour leur permettre de créer leurs propres solutions. Revers de la médaille : le WSJ s'inquiète des risques comme l'usage d'informations protégées par droits d'auteur ou la propagation de fausses informations…

L'entraînement de cette puissante IA devrait commencer début 2024, avec un lancement prévu dans le courant de l'année. Mais pourra-t-elle tenir tête au futur GPT-5, attendu pour la fin 2023 ?

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *