Framework : Tout ce que vous devez savoir sur l’infrastructure logicielle

Le Framework constitue le squelette des applications et sites Web. On distingue différents types de Frameworks qui possèdent chacun des caractéristiques spécifiques. Chacun a ses propres avantages et sa propre écriture.

Un Framework sert à réaliser bien de tâches dans le domaine de l’informatique. On l’utilise autant pour créer des sites Web que pour sécuriser des codes. Il nécessite une connaissance de base, notamment en langage de programmation. Avant de commencer une prise en main, voici ce que vous devez apprendre sur le Framework.

Qu’est-ce qu’on entend par Framework ?

La construction d’un logiciel repose sur une structure de base. Cette base s’appelle le Framework. Son utilisation nécessite à son tour une connaissance assez solide en langage de programmation spécifique. On distingue plusieurs types de langages (Python, JavaScript, C++, etc.) qui sont propres à des tâches spécifiques. Les tâches peuvent porter sur la création de sites Web, le développement de logiciels et applications, le Data Science, etc.

En d’autres termes, le Framework est le point de départ du développement logiciel. Au cours des tâches, on y ajoute des fonctionnalités de niveau supérieur, sans quoi il n’est pas fonctionnel. Néanmoins, il faut que cette base soit la plus solide possible. Plus l’infrastructure est solide, et plus l’application est de haut niveau.

Raison pour laquelle il faut que le Framework soit polyvalent, testé et optimisé. Une telle tâche revient aux ingénieurs du génie logiciel ainsi qu’aux programmeurs. Ces techniciens sont également tenus de vérifier leur robustesse et leur efficacité. C’est comme lorsqu’on construit une maison, la base doit être solide pour pouvoir supporter l’ensemble de l’infrastructure.

Framework et bibliothèque, deux notions à ne pas confondre

Certains ont tendance à confondre Framework et bibliothèque. Ainsi, il convient d’apporter une lumière là-dessus.

Une bibliothèque englobe un ensemble de codes ayant été écrits au préalable. Ces codes sont utilisés pour créer de nouveaux codes. En revanche, un Framework représente une structure de base qui doit avoir des spécificités afin de créer un code unique, d’éviter la redondance.

En somme un Framework nécessite un code, tandis qu’un code requiert une bibliothèque. On utilise les bibliothèques pour remplir des fonctions. Celles-ci sont incluses dans les Frameworks.

A quels avantages s’attendre lorsqu’on utilise un Framework ?

Comme il s’agit d’un outil de grande nécessité dans le développement logiciel, le Framework offre de nombreux avantages. En vérité, l’utiliser permet d’éviter de tout écrire depuis le début. Cela réduit considérablement le nombre d’erreurs et offre un gain de temps. Et comme ils ont déjà subi des tests, les Frameworks sont alors fiables.

Avec les Frameworks, les développeurs peuvent mener et contrôler l’ensemble de leurs tâches via une seule plateforme. On peut citer différents avantages de l’utilisation des Frameworks, outre la réduction du temps dépensé pour développer l’application comme :

  • Offrir une meilleure pratique de programmation ;
  • Façonner l’utilisation des modèles de conception ;
  • Avoir un code plus sécurisé ;
  • Eviter la duplication et la redondance des codes ;
  • Développer un code en évitant au maximum les bugs ;
  • La création d’un Framework open-source permet d’améliorer la fonctionnalité du logiciel en continue ;
  • Offrir une entière fiabilité des logiciels par le biais des tests de fonctionnalités et des segments de code définis à l’avance ;
  • Accéder au test et débogage du code en toute facilité, sans devoir le disposer.

Les types de Framework les plus utilisés

Puisqu’il existe de nombreux domaines où l’on peut utiliser le Framework, il va de soi qu’il en existe plusieurs types dont les plus utilisés sont :

Les Frameworks d’applications Web

Il existe bon nombre de Frameworks d’applications Web écrits en différents langages :

Angular

Le Framework JavaScript open-source qui s’utilise dans le développement d’applications Web s’appelle Angular. Il repose sur des scripts typographiques. Angular sert à résoudre les problèmes de développement en mélangeant injection de dépendances, modèles déclaratifs et d’autres outils de développement d’applications.

On rencontre souvent ce Framework dans les applications et sites publics à savoir Google AdWords et Google Cloud Platform. Les développeurs de Google l’utilisent également dans d’autres outils internes. A part les outils Google, Angular s’utilise pour développer certains sites populaires tels que Netflix, PayPal, YouTube.

Django

Outre Angular, Django est aussi un Framework d’applications Web populaire, mais cette fois-ci écrit en Python. Il est à la fois gratuit et open-source. Son principal rôle est d’aider les développeurs à se concentrer davantage sur l’écriture en évitant de refaire la roue.

Django est surtout utilisé par les grandes organisations pour développer des sites Web. C’est à Django qu’on doit le développement de Disqus, Instagram, Mozilla, Pinterest entre autres.

Laravel

Basé sur PHP, Laravel dispose d’une syntaxe aussi bien élégante qu’expressive. Celui-ci est aussi open-source et son modèle de conception est du type modèle-vue-contrôleur, à la fois solide et facile à assimiler.

Google Trends a attribué à Laravel la qualification de Framework PHP le plus robuste. Il permet ainsi de développer des applications Web basées sur PHP via une plateforme normalisée qui dispose de fonctionnalités différentes. Le Framework Laravel est utilisé pour développer des sites Web tels qu’Alison.com, Barchart.com, Neighborhood Lender ou World Walking.

 

Les Frameworks de développement mobile

Comme pour les Frameworks d’applications Web, on en rencontre également plusieurs pour le développement mobile :

Flutter

Flutter est un Framework open-source qui sert, notamment à Google, de créer des applications compilées. Si vous recherchez un Framework avec des widgets personnalisables, c’est vers celui-ci qu’il faut se tourner. Flutter prend en charge les systèmes Android et iOS.

Il a pour but de réduire le temps dépensé pour développer les applications mobiles conviviales et divertissants. Si la grande partie de son système est dans Dart, ce Framework open-source utilise également des codes C/C++. La cryptographie, Google Adds ou encore Alibaba sont des applications conçues à l’aide de Flutter.

Ionic

C’est une infrastructure logicielle open-source, gratuite et multiplateforme. Il sert à développer des applications natives pour le Web ainsi que les systèmes iOS et Android. Il présente une bibliothèque de composants en utilisant JavaScript, HTML et CSS.

De la sorte, Ionic permet de développer des applications mobiles rapides en partant d’une base de code unique. Les applications les plus populaires développées via Ionic sont Pacifica, MarketWatch, McDonald’s Türkiye.

Xamarin

Le Framework open-source et gratuit Xamarin sert à développer des applications mobiles pour Android et iOS. Il se sert de .NET et C ++ ; du coup, il appartient à la plateforme .NET. Cela dit, en passant, la communauté .NET dispose de dizaines de milliers de contributeurs dont un peu moins de 4 000 sont des entreprises.

Xamarin a été utilisé pour créer des applications telles que les applications clients d’Alaska Airlines, CA Mobile qu’on utilise pour les services bancaires mobiles, ou encore Novarum DX qui est une application médicale.

Les Frameworks Data Science

Les Frameworks Data Science sont différents de ceux utilisés pour créer des applications. Ils sont généralement utilisés par les entreprises afin de traiter des données à grande échelle. Voici les plus populaires :

TensorFlow

On recourt à ce Framework open-source dans le domaine de l’apprentissage automatique. En effet, avec son écosystème complet et souple, sa bibliothèque et ses ressources communautaires, TensorFlow réduit le temps de développement des applications basées sur ML. On distingue 3 applications typiques de ce Framework :

  • La Convolutional Neural Network ou CNN qui est une application destinée à reconnaître et à traiter des images ;
  • Les modèles linéaires à grande échelle qui ont pour fonction d’analyser des données et de prédire les comportements ;
  • Les modèles Sequence-to-Sequence ou Seq2Seq qui sont utilisés pour les fonctionnalités en relation avec le langage humain.

Apache Spark

Le Framework Apache Spark représente un moteur d’analyse unifié. C’est ce qu’on utilise lorsqu’il s’agit de traitement de données à grande échelle. Il permet d’écrire rapidement avec Java, Python, Scala, R et SQL. Aujourd’hui, plus de 3 000 entreprises utilisent ce Framework. On peut citer Amazon, Cisco, Databricks, Microsoft, Verizon, etc.

PyTorch

En matière d’accélération du processus, que ce soit de la recherche ou du prototypage au déploiement, c’est PyTorch qu’il faut utiliser. Ce Framework open-source est également un Framework d’apprentissage automatique.

PyTorh a été développé au début par Meta (anciennement Facebook) via son groupe de recherche en IA. Il peut cependant être écrit avec Python et C++. On le rencontre surtout dans la vision par ordinateur et le traitement du langage naturel ou NLP. PyTorch a servi pour développer des sites Web populaires.

 

Comment bien choisir un Framework ?

Tous les Frameworks, ou du moins la plupart, développent des fonctionnalités communes. Pourtant, les développeurs peuvent encore se perdre lorsqu’il s’agir de choisir celui qui répond à des besoins spécifiques. Les quelques conseils qui suivent peuvent vous aider à orienter votre choix.

Tout d’abord, il est important de bien choisir la langue. Certains Frameworks ne sont utilisables qu’avec la langue anglaise. Toutefois, la barrière linguistique peut freiner le développement des applications. Ensuite, il importe de voir de près les différentes caractéristiques du Framework avec lequel on veut créer des logiciels.

Par ailleurs, on sait qu’il y a différents niveaux de développeurs. A chaque développeur peut convenir des Frameworks appropriés pour développer plus facilement. Il faut parfois se tourner vers la vieille école pour faciliter la tâche, bien que ce soit de plus en plus rare de nos jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest