Stockage Cloud : Amazon abandonne le combat contre Google Drive

L’entreprise internationale a informé ses utilisateurs vendredi dernier sur la mise à terme de la fonctionnalité Amazon Drive.

Un préavis de fermeture envoyé d’avance via courriel

Vendredi, Amazon a informé à tous ses abonnés son intention de mettre un terme à la fonctionnalité Amazon Drive. La date officielle de cessation est prévue pour le 31 décembre 2023.

Dans un communiqué sur base des questions du public, Amazon s’exprime : «Nous avons décidé de fermer Amazon Drive pour pouvoir nous focaliser sur Amazon Photos. Cela permettra aux clients de bénéficier des services améliorés de stockage de photos et de vidéos. »

Par la même occasion, l’entreprise précise que tous les fichiers média issus des comptes Amazon Drive seront automatiquement enregistrées sur Amazon Photos.

Néanmoins, la société conseille à sa clientèle de télécharger ses fichiers média depuis le site d’Amazon Drive avant la fermeture officielle de ce dernier.

Amazon Drive : actif depuis 2011

Pour l’histoire, ce service Drive d’Amazon avait pris fonction il y a une dizaine d’années. Plus exactement, lancé en Mars 2011. Il consiste en un service de stockage personnel élaboré par Amazon. Un service conçu comme tous les cloud pour faciliter le stockage de fichiers multimédia. L’utilisateur peut alors accéder à ses fichiers peu importe sa localisation et le type d’appareil sur lequel il se connecte.

Les consœurs d’antan d’Amazon Drive étaient Dropbox, Microsoft, Box et tant d’autres encore.

Pour Amazon Photos, l’entreprise prévoit une offre spéciale pour les membres Prime. Les utilisateurs Prime pourront profiter d’un hébergement de photos gratuit. Pour les membres non Prime, ils pourront utiliser jusqu’à 5 Go de stockage.

Amazon abandonne le combat contre son rival Google Drive

Cette décision d’Amazon annonce la fin d’une longue compétition avec Google Drive. La concurrence continuelle entre les deux entreprises sur le marché du Cloud durait depuis un certain temps déjà. Chacune de son côté essayait de trouver les moyens et les améliorations à avancer pour s’attirer le maximum de clients dans le monde.

Déjà en 2018, Google taclait Amazon en présentant une nouvelle suite d’outils marketing déployant le Machine Learning. Une stratégie qui semblait viser intentionnellement Amazon en augmentant le marketing lié à la vente physique. Cet acte suivait la décision d’Amazon de cesser de se procurer des PLA (Product Listing Ads) chez Google, vers Avril de la même année. L’entreprise espérait percer dans le numérique. Ainsi, Google ne faisait que répondre à la manœuvre d’Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest