antimalware définition

Antimalware : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Un antimalware protège un système informatique contre les malwares. Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet : définition, fonctionnement, avantages…

De plus en plus nombreux, toujours plus redoutables, les malwares ou logiciels malveillants sont un véritable fléau. Heureusement, il existe des logiciels appelés  » antimalwares « , permettant de détecter, d’empêcher et de supprimer les malwares sur un système informatique.

Antimalware : qu’est-ce que c’est ?

antimalware présentation

Un logiciel antimalware protège un système informatique contre les infections causées par des programmes malveillants de toutes sortes. En particulier les virus, les logiciels espions, les rootkits, ou encore les ransomwmares qui circulent de plus en plus…

Ce logiciel peut être installé sur un ordinateur personnel, sur un serveur ou même sur un réseau informatique complet. Certains fournisseurs proposent désormais également un antimalware sous forme de service en nuage, comme McAfee CloudAV.

Bien qu’un programme anti-malware présente des similitudes avec un programme antivirus, il possède des fonctionnalités plus avancées et une couverture plus large.

Top 3 des meilleurs antimalware

Bitdefender 

Bitdefender est l’un des plus grands noms des logiciels anti-malware. L’entreprise propose des logiciels antivirus gratuits pour un usage personnel et des packs de sécurité pour des centaines d’utilisateurs. 

Bitdefender dispose d’une fonction d’analyse antivirus efficace et fiable. Elle exploite le machine learning et le répertoire des logiciels malveillants, ce qui la rend particulièrement efficace pour détecter les menaces de logiciels malveillants connus et inconnus. Les analyses sont effectuées dans le cloud, ce qui a un impact minimal sur le système de l’appareil. Vous avez le choix entre quatre types d’analyse : analyse rapide, analyse du système, analyse de vulnérabilité et analyse personnalisée.

En outre, la protection en temps réel comprend une fonction anti-hameçonnage. Elle effectuera une analyse les sites Web à la recherche de tout comportement suspect de phishing, afin que vous ne cliquiez pas accidentellement sur des liens malveillants.

Kaspersky 

Kaspersky est un géant du secteur de la cybersécurité, connu surtout pour son logiciel anti-malware. Il propose trois packs antivirus avec des programmes et des fonctionnalités différentes, notamment Kaspersky Anti-Virus, Kaspersky Internet Security et Kaspersky Total Security. Ces solutions permettent d’analyser automatiquement toutes les données entrantes, mais elles utilisent également un pare-feu pour une protection en temps réel. Le pare-feu constitue le premier niveau de défense en autorisant ou en bloquant certains trafics.

En ce qui concerne les fonctions de sécurité supplémentaires, il offre quelques options intéressantes similaires à celles proposées par Windows Defender : un filtre anti-bannière, un anti-hameçonnage, un System Watcher, un clavier virtuel.

Vous pouvez protéger jusqu’à cinq appareils avec un seul abonnement à Kaspersky Antivirus. Avec sa garantie de remboursement de 30 jours, vous avez un mois complet pour tester le logiciel et voir s’il vous convient.

Avira 

Avira est un nom familier dans le secteur de la sécurité en ligne, surtout connu pour son offre d’antivirus gratuit qui existe depuis des années et des années. Ce fournisseur allemand offre une solution de base pour protéger Windows contre les logiciels malveillants — à peu près au même niveau que Bitdefender. Il propose également quelques outils supplémentaires, notamment un VPN, un gestionnaire de mots de passe et une extension de navigateur permettant de réduire les risques d’hameçonnage.

En effet, le gestionnaire de mots de passe permet non seulement de sécuriser les codes d’accès des utilisateurs, mais aussi d’en créer et de les enregistrer. Pour cela, il suffit de générer un mot de passe maître pour visualiser les accès sauvegardés. Par ailleurs, il faut noter que cette solution n’est pas non plus exempte de faux positifs. La solution comprend une période d’essai de plus de 14 jours permettant d’accéder à la totalité des caractéristiques du produit.

Antimalware comment ça marche ?

antimalware sandboxing

Un logiciel antimalware repose sur trois techniques différentes. Il réalise de la détection basée sur signature, de la détection basée sur le comportement, et le sandboxing.

Tout d’abord, la détection basée sur signature. Elle consiste à comparer un morceau de code suspect à des morceaux de code de malwares connus. Ceux-ci sont répertoriés dans une base de données. Si le code est reconnu, le malware est identifié. Cette technique permet uniquement d’identifier des malwares connus.

La détection basée sur comportement permet quant à elle de détecter des malwares encore inconnus. Le logiciel détecte les intentions du malware avant qu’il ne puisse les exécuter. Si le malware effectue une action anormale ou non autorisée, il devient une menace identifiée. Cette méthode repose de plus en plus sur des algorithmes de Machine Learning.

La dernière technique est celle du sandboxing. Une  » sandbox  » est un environnement informatique isolé, au sein duquel des applications inconnues sont exécutées sans risque. Compatible avec tout système d’exploitation, la solution permet de vérifier la présence de menaces. Si le malware révèle ses intentions malveillantes au sein de la sandbox, l’antimalware le supprime immédiatement.

A quoi ça sert ?

grille protection virus

Les antimalwares ne servent pas seulement à scanner des fichiers infectés, ces logiciels antivirus peuvent aussi permettre aux entreprises de stopper une attaque en fournissant une protection en temps réel contre l’installation d’un malware. Pour cela, il scanne toutes les données entrantes sur le réseau.

Ils peuvent aussi empêcher les utilisateurs de visiter des sites web connus pour distribuer du code malicieux, ou empêcher la propagation d’un malware si un appareil du réseau est infect. Ces logiciels permettent aussi de générer et de compter le nombre d’infections sur une période donnée, et de calculer le temps nécessaire pour éradiquer ces infections. Les administrateurs peuvent aussi s’en servir pour comprendre comment un malware a infecté un appareil ou un réseau.

L’antimalware peut aussi supprimer un malware une fois détecté. Toutefois, si ce malware risque de causer davantage de dégâts à l’ordinateur en cas de suppression, le logiciel mettra en quarantaine les fichiers suspects pour permettre à l’usager de les supprimer manuellement.

Pour autant, ces logiciels sont largement perfectibles. Les pirates informatiques connaissent des techniques pour éviter de se retrouver bloquer par ce type de protection. Les éditeurs doivent adapter leurs solutions en adoptant des technologies comme l’IA ou l’Analytics. La simple mise à jour de base de données virus ne suffit plus. Cela entraîne de facto des changements de modèles économiques puisque l’intégration de ces nouveaux services coûtent souvent plus cher. Par ailleurs, le manque de recrue ralentit ce marché particulièrement sollicité.

Antivirus ou antimalware : quelle est la différence ?

antimalware vs antivirus

Antimalware et antivirus sont souvent confondus. Cependant, comme expliqué précédemment, il existe quelques différences entre ces deux types de produits. Dans le passé, les logiciels antivirus permettaient de lutter contre des menaces bien connues. Il s’agissait de chevaux de Troie, de virus, de keyloggers et de worms.

Les antimalwares, en revanche, ont été développés pour lutter contre les nouvelles menaces. Ils protègent également contre les infections diffusées par le biais de malvertising ou d’exploits de type « zero-day ». Aujourd’hui, cependant, l’antivirus et l’antimalware tendent à offrir les mêmes fonctionnalités.

Une vidéo explicative réalisée par Orange détaille l’importance de ces logiciels. Par ailleurs, le grand public peut se procurer un antimalware gratuit auprès de MalwareBytes, Ccleaner ou encore AdwCleaner.

Comment supprimer un antimalware ?

Vous n’avez pas besoin de chercher très loin pour vous rendre compte que l’exécutable du service antimalware détruit l’expérience de certains utilisateurs de Windows. Pour supprimer la protection antivirus en temps réel sur Windows 10 et 11, procédez comme suit :

  • Ouvrez Démarrer.
  • Recherchez Sécurité Windows et cliquez sur le premier résultat pour ouvrir l’application.
  • Cliquez sur Protection contre les virus et menaces.
  • Dans la section « Paramètres de protection contre les virus et menaces », cliquez sur l’option Gérer les paramètres. Ensuite, désactivez le bouton Protection contre les menaces en temps réel.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une option temporaire. Windows redémarrera automatiquement le service de protection en temps réel.

Utilisation de l’éditeur de registre pour désactiver

Pour une option permanente, vous pouvez supprimer complètement Defender dans le registre Windows.

  • Ouvrez le menu Démarrer et recherchez l’Éditeur du Registre.
  • À l’aide de la barre latérale, recherchez HKEY_LOCAL_MACHINE. Déroulez le menu vers LOGICIEL, puis Microsoft, puis Windows Defender Cliquez avec le bouton droit sur Windows Defender (il s’agit d’un dossier) et choisissez Nouveau, puis Valeur DWORD (32 bits)
  • Dans le champ de valeur, entrez Disable AntiSpyware. Dans Données de valeur, mettez 1.
  • Après avoir appuyé sur OK, assurez-vous d’enregistrer les modifications. Votre système devra être redémarré avant que ces modifications ne prennent effet.

Antimalware gratuit : est-ce intéressant ?

Dans la cybersécurité pour les particuliers, il existe des solutions gratuites. Un antimalware gratuit comme AdwCleaner permet de faire des vérifications de temps à autre. Ainsi, l’utilisateur sait si sa machine contient un virus, un spyware, un malware ou tout autres applications intruses dans ses fichiers. Cependant un logiciel payant permet généralement de disposer des dernières mises à jour de base de données. Souvent plus virulents, ces logiciels détectent des logiciels ou des fichiers insoupçonnés. Petit désavantage, il convient de le régler, car il a tendance à considérer des programmes inoffensifs comme des logiciels pirates.

La version gratuite des antilmalwares comme ceux de Malwarebytes, anti-malware compatible avec la plupart des plateformes, sont donc intéressants pour des analyses temporaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest