zone téléchargement 2020 adresse url

Zone Téléchargement : Découvrez l’URL à jour et qui marche ✅

Mis à jour le

Face aux nombreux problèmes avec la justice et à la menace des hackers, le site web Zone-Téléchargement change très régulièrement d’adresse. À travers cet article, découvrez comment vous rendre sur cette plateforme.

Lancé en 2012, Zone-Téléchargement s’est rapidement imposé comme le site web de téléchargement illégal le plus populaire en France. Proposant le « direct download » ou « téléchargement direct« , cette plateforme se présentait comme la meilleure alternative au téléchargement P2P d’Emule ou aux sites centralisés comme Megaupload.

En 2016, la plateforme Zone-Téléchargement cumulait ainsi presque 4 millions d’utilisateurs par mois. Cependant, le site fut victime de son succès retentissant. La même année, la gendarmerie intervenait et arrêtait les créateurs de la plateforme.

Toutefois, cela n’a pas suffi à mettre un terme au phénomène. En moins d’une journée après cette intervention musclée, le site réapparaissait à une autre adresse. Au fil du temps, la plateforme a continué à changer d’adresse régulièrement pour éviter d’être saisie par les autorités.

De plus, Zone-Téléchargement devait faire face à une autre menace : celle des hackers et des cybercriminels. En 2018, le site était victime d’un piratage massif à la suite duquel de nombreux clones sont apparus sur la toile. Or, ces versions frauduleuses pouvaient contenir des malwares ou autres éléments malveillants.

Comment obtenir la vraie URL de Zone-Téléchargement ?

Avant même d’entrer dans le vif du sujet, une précision importante s’impose : cet article n’a aucune vocation à inciter ses lecteurs à télécharger illégalement sur Zone Téléchargement. Toute l’équipe de LeBigData.fr se rend parfaitement compte des préjudices subis par les droits d’auteurs en raison du piratage.

À cet effet, cet article, comme n’importe quel article du site, n’a pour unique objectif que d’informer ses lecteurs sur les méthodes mises en œuvre par certains acteurs du web pour contourner les obstacles auxquels ils font face. Tout ceci, ajouté aux risques de propagation de logiciels malveillants inhérents à la plateforme, implique qu’une personne qui visite Zone Téléchargement le fait à ses risques et périls. Il ne peut en aucun cas tenir LeBigData.fr pour responsable.

Zone-Téléchargement a séduit de nombreux internautes malgré l’essor de la VoD et du streaming légal. Depuis août 2021 et jusqu’en avril 2022, l’URL du site est  url zone téléchargement.

D’ailleurs, il s’agit du dernier lien actif, car le site a maintenant cessé ses activités. Or, sur le web, une plateforme a fait son apparition reprenant la même bibliothèque et interface de Zone téléchargement notamment zone-telechargement.tel. Cependant, aucun élément ne permet d’affirmer qu’il s’agit de la même équipe que celle qui a géré la première plateforme. En fait, après les déboires juridiques, il faut avouer que tout s’est considérablement compliqué.

Zone Téléchargement ferme définitivement ses portes

Après avoir déployé tant d’efforts pour contourner la surveillance des autorités, Zone Téléchargement a fait savoir à la fin du mois d’avril 2022 la fermeture définitive du site. De fait, il a arrêté toutes ses activités. La page d’accueil de cette plateforme ne contenait plus les catalogues traditionnels, mais plutôt un communiqué émanant des administrateurs pour annoncer cette nouvelle. 

D’ailleurs, cette décision aurait été initiée par l’Alliance for Creativity and Entertainment (ACE). Cette organisation, qui a été fondée en 2019, rassemble en effet une trentaine de grandes firmes de divertissement. Elle se consacre à la protection des droits d’auteur, notamment en luttant contre les téléchargements illicites de toutes sortes. Elle a ainsi interpellé les administrateurs de Zone Téléchargement et leur a ordonné de mettre fin à leurs activités sans tarder.

Visiblement, l’ACE a dû être convaincant puisque les responsables du site ont aussitôt baissé le rideau, sans doute par peur de subir des poursuites et des amendes (très) lourdes.

Sans oublier que depuis le début de cette année, l’Arcom mène une campagne vigoureuse contre les différentes plateformes pratiquant le piratage des œuvres protégées.

Si vous préférez rester dans la légalité, vous pouvez d’ailleurs vous tourner vers le site web en guise d’alternative. Ce site reprend le même fonctionnement, mais vous redirige vers différentes plateformes de téléchargement légal et payant  pour télécharger le contenu qui vous intéresse.

google vs piratage

Zone Téléchargement : une unique adresse depuis janvier 2021 – avril 2022

Depuis le début de l’année 2021 jusqu’à sa fermeture en avril 2022, Zone Téléchargement s’est concentré sur une seule adresse. Durant cette période, les sites du groupe ont été redirigés vers un domaine unique.

Cette démarche vise à assurer la pérennité du site, face aux mesures adoptées par Google pour supprimer les sites pirates. En effet, l’équipe de ZT souhaitait améliorer le fonctionnement du site et remédier aux principaux problèmes rencontrés par les visiteurs. En particulier, les difficultés de connexion, les publicités ou les popups. D’ailleurs, ces problèmes étaient à l’origine de la fermeture de trois anciens sites de l’équipe. En particulier, Zone-Telecharge.stream, l’ancien portail dédié au contenu en streaming.

En se concentrant sur un seul site, ZT espérait offrir une plateforme beaucoup plus conviviale aux visiteurs. Or ce nom de domaine a été bloqué dans le DNS par les fournisseurs d’accès français. Ce blocage a pour objectif de restreindre l’accès des abonnés à cette plateforme de téléchargement illégal. En effet, les ayants droit ont utilisé cette méthode pour protéger leurs œuvres.

Pourquoi le site Zone-Telechargement a-t-il autant de succès ?

Avant que Zone Téléchargement ne ferme ses portes, il a recensé plus de 11,36 millions de visiteurs. Cette popularité résultait de sa convivialité ainsi que de son accès aux téléchargements par des liens directs. Par ailleurs, aucun enregistrement préalable n’était nécessaire pour télécharger un quelconque contenu. En outre, Zone Téléchargement regroupait de nombreux catalogues de films et de séries.

Ses utilisateurs ont pu bénéficier d’une certaine sécurité en utilisant un VPN pour cacher leur adresse IP. Cependant, il en va tout autrement avec les sites clones. En effet, ces derniers risquent d’introduire des fichiers malveillants qui peuvent voler les informations confidentielles du propriétaire ou même prendre le contrôle de son réseau.

Encore une fois, il faut noter que cet article n’a qu’un but informatif. En outre, le téléchargement de fichiers protégés par le droit d’auteur est interdit sous peine de poursuites judiciaires. Par conséquent, nous déclinons tout engagement lié à l’utilisation des techniques exposées ici.

Il est donc nécessaire de s’assurer que le contenu téléchargé n’est pas protégé, quel que soit le site utilisé. Dans le cas contraire, il est conseillé de se tourner vers les plateformes légales qui existent sur le Web.

Pourquoi les internautes se rendent-ils sur des sites illégaux comme Zone Téléchargement ?

Manque de ressources

De nombreux utilisateurs de sites illégaux pensent que les sociétés de production et les éditeurs de logiciels facturent leur création. C’est la raison la plus courante pour laquelle ils utilisent les sites de torrents. Ces individus recherchent du contenu gratuit, car ils n’ont pas la possibilité de payer celui qu’ils souhaitent avoir.

Disponibilité

Divers créateurs restreignent la disponibilité de certaines œuvres dans certaines régions. Ces restrictions sont l’une des causes principales pour lesquelles de nombreux internautes se rendent sur des sites illégaux comme Zone Téléchargement. 

Plutôt que de bloquer l’accès, les maisons de disques retardent la sortie de leurs produits. Or, les internautes n’ont pas la patience d’attendre ces délais et finissent par faire appel à des plateformes de téléchargement.

Utilisation limitée du contenu

Parmi les facteurs sous-jacents du piratage figure l’usage réduit du contenu. Les adeptes pensent que le studio de production a déjà beaucoup d’argent et que cela ne les dérange pas d’utiliser leur travail gratuitement.

Cependant, il faut tenir compte du fait que les auteurs ont besoin d’argent pour réaliser d’autres œuvres à l’avenir. Si tout le monde exploitait leur travail gratuitement, cela conduirait à leur faillite.

Ne considère pas son acte comme du piratage

Parfois, les habitants de régions dépourvues de technologie n’ont pas une connaissance suffisante de la loi sur le droit d’auteur et de son non-respect. Elles pensent que tout ce qui se trouve sur le web est gratuit. Elles ignorent alors quels éléments ont un caractère légal ou illégal.

Zone Téléchargement est-il légal ?

Zone Téléchargement a hébergé des contenus protégés par le droit d’auteur. Cela dit, la plateforme d’accès aux annuaires de téléchargement reste illégale.

En effet, pour la simple raison qu’elle propose des contenus sans en avoir les droits, les autorités ont essayé de fermer ce site depuis plus de 10 ans. En d’autres termes, la plateforme vole des contenus, qui n’ont aucune raison d’être téléchargés, et ce, sans l’accord des producteurs. Les administrateurs de Zone Téléchargement présentent, par le biais du site, des fichiers sous copyright et les rendent accessibles. Ils sont donc directement coupables.

Téléchargement : pourquoi utiliser un VPN ?

vpn

Le réseau privé virtuel ou VPN fait partie des outils préférés des adeptes de Zone-Telechargement. Cette technologie leur permet de contourner les blocages liés à l’utilisation illégale de cette plateforme. Il faut savoir que l’HADOPI surveille et sanctionne par des amendes, voire des peines de prison, toute récupération d’œuvres protégées par le droit d’auteur. Or, cet organisme ne peut pas pénaliser ces actions illégales si le serveur de l’hébergeur de contenu concerné n’est pas installé en France. En effet, ils ne sont pas soumis à la législation française.

Ainsi, pour revendiquer une navigation depuis un autre pays, un grand nombre d’internautes ont recours aux VPN. Ils tentent de conserver leur anonymat et de récupérer du contenu sur Zone-Téléchargement en cachant l’adresse IP réelle.

En outre, cet outil offre une protection contre le piratage. Face au déréférencement massif de Google et au blocage du FAI, ce Zone Téléchargement change très souvent de nom de domaine. Les internautes peuvent ainsi tomber sur des sites frauduleux qui proposent de nombreux fichiers et logiciels contenant des virus et des malwares. Ces derniers sont créés pour voler les données confidentielles des internautes. Le VPN quant à lui a été conçu pour contourner ces difficultés en cryptant les données de navigation.

Découvrez notre top des meilleurs VPN, et n’oubliez pas que le téléchargement est illégal.

AllDebrid : un outil pour télécharger des films plus rapidement sur Zone-Téléchargement

Avant de baisser le rideau, Zone Téléchargement permettait à de nombreux internautes de récupérer divers contenus multimédias. Cependant, la vitesse requise pour le téléchargement était loin d’être optimale. En réalité, il encourageait simplement les utilisateurs à souscrire un abonnement pour téléverser à la vitesse de leur bande passante.

Mais il existe une alternative moins chère comme AllDebrid. Ce service permet de télécharger des films à une vitesse plus rapide sur Zone Téléchargement. Cette solution coûte 2,99 euros par mois, ce qui offre la possibilité de profiter de la capacité maximale de téléchargement des différents hébergeurs.

Son fonctionnement est assez simple. Il suffit de se rendre sur une plateforme de téléchargement et de choisir un film. Ensuite, il faut cliquer sur le service « téléchargement premium » en bas du formulaire. Enfin, il faut copier le lien affiché et coller cette URL sur AllDebrid. De plus, une extension Chrome évite de devoir copier et coller systématiquement les URLs.

Toutefois, nous tenons à rappeler que le téléchargement illégal est un délit. Il est préférable de choisir des contenus libres de droits et de ne télécharger que ceux qui ont été achetés au préalable.

Zone Téléchargement : comment contourner les blocages DNS des fournisseurs d’accès internet ?

La fermeture de Zone Téléchargement a démontré les efforts des fournisseurs d’accès à Internet (FAI) pour bloquer l’accès à ce site. Mais bien avant cette fermeture, le site était sur la liste noire de nombreux opérateurs.

Pour empêcher les utilisateurs d’accéder au site, les FAI ont modifié leur « DNS » (Domain Name System). Il s’agit d’un répertoire utilisé pour convertir les noms de domaine des sites web en adresses IP. De fait, si un nom de domaine est désactivé par l’opérateur, il est impossible d’y accéder.

Pour continuer à accéder à ZT ou à tout autre site web bloqué, il faut contourner ce blocage. Pour ce faire, il faut modifier les DNS de votre ordinateur ou de votre modem/routeur. Ce processus est légal.

Sur Windows, il faut se rendre dans le panneau de configuration puis dans » Centre Réseau et partage « . Cliquez ensuite sur » Modifier les paramètres de la carte « .

Choisissez la connexion que vous souhaitez modifier, effectuez un clic droit et cliquez sur Propriété > Protocole Internet version 4 (TCP/IPv4) ou Protocole Internet version 6 (TCP/IPv6). Choisissez ensuite « Propriétés ».

Sur macOS ou Ubuntu, rendez-vous dans Préférences Système > Réseau. Sélectionnez la connexion à utiliser, puis cliquez sur » Avancé « . Cliquez ensuite sur l’onglet DNS, et sur le symbole » + » afin d’ajouter un nouveau DNS. Saisissez l’adresse 1.1.1.1, puis cliquez sur » OK « .

Sur Android ou iOS, la démarche est encore plus simple. Il vous suffit de télécharger une application comme WARP, qui modifiera automatiquement les paramètres. Vous n’aurez ensuite qu’à l’activer pour changer de DNS.

Si vous possédez plusieurs ordinateurs sur un même réseau, une alternative consiste à modifier les DNS de votre box ou de votre routeur. Depuis le panneau de configuration du routeur, cherchez la ligne du DNS.

Remplacez les serveurs DNS par l’une de ces adresses :

  • Cloudflare : 1.1.1.1
  • Google : 8.8.8.8
  • Google (bis) : 8.8.4.4

Comment forcer le téléchargement d’un fichier bloqué par Chrome ?

Chrome peut bloquer le téléchargement de certains fichiers jugés malveillants. Ces dossiers sont susceptibles de contenir des virus ou d’endommager le système. Par ailleurs, il arrive que certains logiciels partagent des données personnelles ou modifient des paramètres administratifs sans autorisation. Toutefois, si les programmes jugés utiles ne présentent pas de danger, il est possible de forcer Chrome à les télécharger.

Pour ce faire, il faut aller dans le menu de Chrome et chercher les options « Téléchargements ». Le raccourci clavier Ctrl + J permet également d’accéder à ce menu. Il convient de souligner que si l’utilisateur tente de télécharger un fichier que Chrome considère comme malveillant, il propose juste de le supprimer. Toutefois, en accédant au menu précédent, il existe une option « Convertir le fichier dangereux », qui se trouve sous le fichier bloqué.

Pour terminer, il suffit de confirmer l’opération en cliquant sur « Garder quand même ». Cette opération débloque le fichier et le rendre téléchargeable, mais sous risque.

Les alternatives à Zone Téléchargement

Il existe de nombreuses alternatives à Zone Téléchargement pour le téléchargement direct. Toutes ne se valent pas, mais voici une sélection des meilleures.

Liberty Land

Le site web Liberty Land permet le streaming et le téléchargement de films en Français ou en VO, totalement gratuitement. Il suffit de chercher un film par titre via la barre de recherche, ou par catégories au sein d’un vaste catalogue. Vous pourrez aussi consulter des mangas, de la musique, des jeux, des logiciels ou encore des eBooks.

Le streaming s’effectue via les plateformes VK, Youwatch, Exashare et Putlocker. Le téléchargement, lui, est réalisé par le biais d’Uptobox, DL.free, 1fichier ou Openload.

Wawacity

wawacity

Wawacity fait aussi partie des sites populaires de streaming et de téléchargement direct en français. Il abrite des films, des séries ou des dessins animés. Son contenu se classe par genre. Les abonnées peuvent ainsi découvrir de nouveaux films selon leurs envies et se laisser surprendre.

Extrem Down

Pour regarder des contenus BDRiP et BluRay en haute définition, Extrem Down figure parmi les solutions incontournables. Cette plateforme compte parmi les plus visitées en France.

Elle permet de découvrir des films à télécharger directement. Le contenu étant classé par qualité et popularité, vous pourrez vous laisser conseiller par l’avis des autres utilisateurs. Un moteur de recherche interne vous permet également de trouver un film en particulier. Il y a aussi des séries, des documentaires, des mangas et même des jeux.

eMule Island

Peu d’internautes utilisent encore eMule, mais cette plateforme existe toujours. Cette plateforme permet d’accéder à des sources de liens pour télécharger toutes sortes de contenus.

Elle permet également de regarder des films en streaming, si vous ne souhaitez pas avoir recours au téléchargement. Vous êtes libre de parcourir le vaste catalogue de contenus proposés.

eMule Island

Les meilleurs sites de téléchargement et de streaming légaux

Pour lutter contre le téléchargement illégal, rien de tel que de promouvoir les plateformes légales. En effet, la plupart des internautes se tournent vers Zone Telechargement par manque d’alternative crédible.

Actuellement de nombreuses plateformes ont vu le jour, permettant d’accéder à de vastes contenus à moindre coût. Voici quelques-unes des meilleures d’entre elles, en fonction du contenu que vous recherchez.

Google Play Films

Play Films  est un service légal, étant donné qu’il faut payer pour chaque vidéo à regarder. Il offre un choix de contenus beaucoup plus large que MyTF1 VOD.  Cette dernière permet de télécharger ou  regarder  des films et des séries contre paiement. 

En effet, cette alternative à Zone Téléchargement jouit de nombreuses fonctionnalités. Par exemple, le téléchargement se fait directement depuis une Smart TV Android. En outre, elle propose des contenus à louer pour une durée déterminée.

Par ailleurs, Google prépare l’arrivée d’une sélection de films mis en ligne gratuitement pour ses utilisateurs. La seule contrepartie serait de regarder des publicités. 

En effet, XDA Developers a repéré une ligne de code contenant les mots « des centaines de films, seulement quelques publicités », ce qui impliquerait la disponibilité de films gratuits. Cependant, rien n’indique que Play Films proposera effectivement un tel contenu. Reste à savoir si le contenu proposé proviendra de catalogues classiques ou de nouveautés.

Netflix

Avec son service de streaming, Netflix a montré qu’une alternative au téléchargement illégal est possible. Pour un abonnement de 7,99 € par mois, l’abonné peut accéder à un immense catalogue de films et de séries en illimité.

Cette plateforme permet de retrouver aussi bien de grands classiques du cinéma que des créations originales financées par Netflix et produites par différents réalisateurs. D’ailleurs, le catalogue s’enrichit constamment de nouveaux films chaque mois.

Grâce à une intelligence artificielle, Netflix est en mesure de connaître les goûts et les préférences de chacun afin de proposer des programmes susceptibles de vous plaire. Les aficionados du téléchargement illégal diront que ce service n’est pas aussi intéressant que Zone Téléchargement. En effet, ce dernier offre un accès gratuit à tout un catalogue de films et de séries. Cependant, cette plateforme offre la possibilité à son abonné de partager son compte avec des amis et ainsi d’accéder au contenu pour une somme extrêmement modeste.

Enfin, même si Netflix se présente avant tout comme un service de streaming, il permet de sauvegarder du contenu pour le regarder hors ligne. Il n’y a donc pas de réelle différence avec le téléchargement.

Amazon Prime Video

Amazon propose une autre alternative à Download Zone pour regarder des films et des séries en toute légalité. Son service se distingue des autres plateformes de streaming, comme Netflix. Lancée en 2006 sous le nom d’Amazon Instant Video, l’offre SVOD du géant du e-commerce est disponible en 2 formules. 

Ainsi, elle peut être incluse dans son offre Prime. En plus de l’accès à un catalogue de films et de séries, ce service offre d’autres avantages, notamment la livraison gratuite en 1 jour et Prime Music. L’abonnement Prime coûte 72 € par an ou 5,99 € par mois.

La deuxième option pour profiter d’Amazon Prime Video consiste à s’abonner uniquement au service de SVOD. Dans ce cas, l’abonnement coûte 36 € par an ou 3 € par mois. Dans les deux cas, il y a un essai gratuit de 30 jours.

Du côté de la vidéothèque, Amazon propose un catalogue riche, tant en termes de volume que de variété de contenus. Cependant, la grande majorité des œuvres sont américaines et proviennent des studios hollywoodiens. Comme Netflix, Amazon propose également des œuvres inédites, estampillées Prime Originals, dont une série adaptée du Seigneur des Anneaux. Cependant, contrairement à Netflix, certains titres de Prime Video sont uniquement disponibles à l’achat, une plateforme qui mélange SVOD et PVOD.

Quoi qu’il en soit, son prix très abordable rend cette option particulièrement intéressante pour les habitués de Zone Téléchargement qui souhaitent se lancer dans la légalité.

Disney+

Disney+ fait partie des plateformes de diffusion en continu permettant notamment de sauvegarder certains titres en différé. Elle a été conçue par la société Disney et propose un large éventail de séries à succès et de films des chaînes de production telles que Star Wars, Marvel, Pixar etc.

Dans ce domaine, plusieurs collections de films de qualité supérieure ont remporté un grand succès auprès des fans. La souscription à un programme démarre à 6,99 euros mensuels. Cette formule propose une quantité suffisante de programmes éducatifs adaptés aux besoins des enfants jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge adulte.

Salto

Ce site français fournit gratuitement plusieurs émissions, et donne accès à des rediffusions exclusives de séries et de films. Quant au service Salto, il fonctionne sur abonnement, et ses tarifs changent selon le nombre des utilisateurs qui s’y connectent. À titre d’exemple, pour une à quatre places, il faut compter environ 7 euros jusqu’à 13 euros de frais mensuels. À savoir que la souscription à un abonnement pour un mois gratuit est possible.

Cette alternative rassemble une gamme de programmes hexagonaux. Celle-ci met à disposition une offre composée de contenus français, mais aussi d’émissions étrangères.

Compte tenu des contraintes liées à la pandémie, le projet de production inédite et en exclusivité a été suspendu. Par conséquent, Salto ne propose pas pour le moment de contenus originaux.

Torrent, P2P… quelles sont les autres méthodes de téléchargement ?

Le téléchargement direct est aujourd’hui l’une des méthodes préférées des internautes. Cela permet de contourner la surveillance de l’HADOPI. En effet, les autorités françaises ne peuvent pas récupérer l’adresse IP associée au contenu si le serveur utilisé se trouve à l’étranger.

Par ailleurs, il existe des solutions alternatives, dont la plus connue est le « Peer To Peer ». Cette technique, souvent abrégée en « P2P », repose entièrement sur le partage. Les utilisateurs peuvent télécharger le contenu qu’ils souhaitent à condition de partager leurs téléchargements pour que d’autres puissent les télécharger à leur tour.

Le « Torrent » est l’une des solutions P2P les plus connues. Ici, le stockage des fichiers ne passe pas par les serveurs de l’ hébergeur, mais par les ordinateurs des autres internautes. Cette approche repose sur le libre-service.

Autrefois très populaire, le P2P devient de moins en moins utilisé en France. Cela est dû au fait que la HADOPI surveille de près les téléchargements de Torrent. En cas de téléchargement de contenus protégés, un pirate peut être sanctionné par courrier ce qui peut entraîner la coupure de son accès à Internet.

En outre, le principe des « Newsgroups » était l’une des méthodes très tendance il y a des années. Pour cela, il suffisait de payer un abonnement à un serveur de newsgroups pour pouvoir télécharger des contenus par fragments. Ensuite, un logiciel permettait d’assembler les morceaux. Cette méthode est fiable et sûre, mais elle a été abandonnée au profit du téléchargement direct.

Zone-Téléchargement : quels sont les risques du téléchargement direct ?

Les sites web de téléchargement direct comme ZT présentent plusieurs risques. Tout d’abord, le téléchargement de contenu protégé par des droits d’auteur est une pratique illégale.

En téléchargeant des films sur un tel site, vous risquez des poursuites judiciaires. Il est même possible d’être poursuivi pénalement. Même si HADOPI n’est pas encore en mesure de surveiller le téléchargement direct, ceci pourrait changer dans un futur proche.

Outre les risques liés à la loi, le téléchargement direct représente un risque sur le plan de la cybersécurité. De nombreux fichiers et logiciels proposés illégalement contiennent secrètement des virus et des malwares.

Les publicités sur les plateformes illégales peuvent elles aussi mener à une infection par un malware. Votre ordinateur risque notamment d’être détourné pour miner de la cryptomonnaie : une pratique de plus en plus à la mode chez les cybercriminels.

Il est donc recommandé de privilégier les plateformes légales et payantes. Un utilisateur qui décide de se tourner vers une plateforme comme ZT-ZA, même pour télécharger du contenu légalement, doit impérativement installer un logiciel antivirus et un bloqueur publicitaire pour naviguer sereinement.

De nombreux sites de téléchargement illégal proposent aussi du contenu de mauvaise qualité. Les films seront par exemple filmés dans la salle de cinéma à l’aide d’un smartphone. Autant dire que la résolution de l’image ne sera pas idéale…

Il arrive même souvent que le fichier téléchargé soit un film pornographique au lieu du long-métrage annoncé. Toutefois, sur Zone-Telechargement, la qualité et l’authenticité du contenu est généralement assurée.

Quels sont les risques juridiques à télécharger illégalement sur Zone Téléchargement ?

En France, la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet (HADOPI) s’occupe de gérer tout contenu illicite sur le web. En effet, il est interdit par la loi de télécharger des contenus, films, séries TV, albums, logiciels, protégés par des droits d’auteur. Cela signifie que les créateurs de ces derniers doivent être rémunérés après une vente de leur œuvre.

Entre autres, l’HADOPI surveille et sanctionne le téléchargement illégal et le piratage. Le téléchargement P2P, le streaming et le téléchargement direct constituent une violation de la loi, donc un crime, s’ils ne disposent d’aucun droit d’auteur. Précisons que le téléchargement en lui-même n’est pas suffisant pour incriminer une personne, mais la mise en disposition de l’œuvre téléchargée à d’autres internautes peut faire office de preuves.

Si l’HADOPI repère vos activités illégales sur Zone Téléchargement, vous recevrez un mail d’avertissement qui vous ordonne de les arrêter. Si, dans les prochains 6 mois, vous êtes repéré de nouveau, l’Autorité vous renvoie un second mail. Après 3 tentatives d’avertissement, vous risquez d’être poursuivi en justice et condamné. Les peines peuvent aller d’une amende de 1 500 euros pour « négligence caractérisée » à 300 000 euros d’amende et 3 ans d’emprisonnement pour « contrefaçon ».

Selon la gravité du délit, HADOPI était aussi en droit de couper votre connexion Internet, ce qui n’est plus le cas à ce jour.

Les risques de virus à télécharger sur Zone Téléchargement

En utilisant la plateforme de téléchargement direct sur Zone Téléchargement, vous risquez de tomber sur des fichiers pouvant contenir des virus. De fait, le danger principal à utiliser ZT en ce qui concerne les malwares est le fait de tomber sur un des clones du site.

En effet, des pirates profitent des nombreux changements d’adresse du site pour tromper les internautes avec des sites qui imitent l’apparence et les fonctionnalités du ZT. Or, au moment de télécharger un fichier, les internautes peuvent en même temps installer un virus sur leur machine. D’où l’importance de toujours vérifier qu’on est sur la bonne adresse de Zone Téléchargement.

Ensuite, toujours contrôler chaque téléchargement par un antivirus à jour. Par contre, il faut souligner qu’en passant par des sites comme ZT, le risque zéro (0) est impossible. En effet, les antivirus auront toujours un petit retard face aux virus. De plus, un virus peut toujours se cacher dans un fichier sur le site officiel de Zone Téléchargement, même si c’est la bonne adresse. De ce fait, le plus simple reste d’aller sur l’une des alternatives légales au site pirate.

Zone Téléchargement lance un nouveau site :  » On A Regardé pour Vous « 

on a regardé pour vous

Les créateurs de Zone Téléchargement ont mis en ligne, fin 2020, un nouveau site baptisé On A Regardé pour Vous. Celui-ci ne fait pas partie des plateformes de téléchargement illégal, mais plutôt se présente comme étant un portail communautaire consacré au cinéma.

Via cet espace, les visiteurs ont la possibilité de discuter et de partager des séries et films sous forme de fiches. De leur côté, les autres membres peuvent les consulter afin de faire part de leurs opinions dans les commentaires ou en cliquant sur J’aime ou Je n’aime pas. Par ailleurs, ce site permet également de créer une liste de contenu à voir, et de profiter du programme de diffusion des épisodes à venir, généré automatiquement.

Suivant le principe de fonctionnement du BetaSeries, les utilisateurs ont accès à des fiches descriptives simples. Ils peuvent aussi aller plus loin, en demandant par exemple des explications très complètes sur les séries ou les films. Il permet également de solliciter la présentation de recommandations similaires à celle d’un film préféré. Le site se divise en effet entre les « propositions » et les » demandes » . Cette nouvelle plateforme est donc totalement légale, à l’opposé de Zone Téléchargement.

Toutefois, pour la faire connaître, des tuiles apparaissent sur ZT-ZA pour inciter les internautes à découvrir “On A Regardé pour Vous”. Il faut dire que les deux sites sont complémentaires. Ainsi, si un visiteur découvre un film ou une série qui l’intéresse sur “On A Regardé pour Vous”, il peut ensuite le télécharger sur ZT-ZA.

Qu’est-ce qu’un hébergeur et quels sont les meilleurs ?

hébergeur de fichiers

Les sites de téléchargement direct, tels que Zone-Téléchargement, n’hébergent pas pour autant le contenu proposé. En fait, ils se contentent de fournir des liens permettant de procéder au téléchargement. Grâce à ces liens, l’internaute peut récupérer le contenu souhaité auprès des serveurs d’hébergeurs spécialisés. Sur la toile, il existe de nombreuses sociétés d’hébergement, mais certaines sont plus populaires que d’autres. Parmi les plus célèbres figurent Uploaded, RapidGator et 1File.

Les conditions d’utilisation varient d’un hébergeur à l’autre. Pour la plupart, les téléchargements sont accordés gratuitement, mais dans une certaine mesure. Au-delà d’une limite de volume ou de fréquence, il faut souvent s’abonner à une version payante.

Cet abonnement permet d’utiliser les services sans aucune restriction. Par exemple, il devient possible de télécharger des fichiers très volumineux, comme des films Blu-ray.

Les vitesses de téléchargement ne subissent pas non plus de restrictions. Il est possible d’utiliser les services sans publicité, sans Catcha ni compte à rebours entre deux téléchargements. Enfin, la limite quotidienne du nombre de fichiers téléchargés se trouve levée.

Par ailleurs, il faut faire attention au choix de l’hébergeur à partir duquel effectuer les téléchargements. Il faut noter que les hébergeurs français, comme 1Fichier, sont soumis à la législation française.

Zone-telechargment.al : le clone légal de Zone Téléchargement

Depuis la fermeture de Zone Téléchargement en 2016, de nombreux clones de ce célèbre site de téléchargement ont fait surface. Ce qui n’est pas surprenant, car ce site est l’un des sites de téléchargement illégal de vidéo les plus populaires en France. Il attire des centaines de sites clones chaque mois et une dizaine de milliers de personnes.

Parmi les nombreux clones de Zone Téléchargement, un se démarque. Il s’agit de zone-telechargement.al. Si tous les autres sites fournissent des copies illégalement piratées, celui-ci ne fournit que des liens vers des plateformes tout à fait légales de téléchargement et de streaming.

En effet, le site www.zone-telechargement.al, lancé en 2017, reprend la même structure que zone-annuaire.com et d’autres clones. Mais contrairement à ces sites Web, tous les liens que les développeurs proposent sur le site sont légaux. Les backlinks de films ou de séries vous fournissent ces fonds pour vous permettre d’acheter des DVD sur Amazon ou de les regarder sur des plateformes de VOD comme Canal +. Le site Zone-Telechargement.al, créé par Blue Efficience, avec pour objectif de promouvoir les propositions législatives.

Malheureusement, la plateforme semble avoir fermé ses portes depuis.

Comment les sites comme Zone Téléchargement font-ils de l’argent ?

publicité digitale

Bien que certains le prétendent, la plupart des sites de téléchargement comme Zone-Téléchargement ne génèrent pas beaucoup d’argent. Or, comment font-ils pour gagner un peu de revenus ? À vrai dire, les hébergeurs de fichiers tirent principalement profit de la publicité générée par le site.

Pour les autres, ils gagnent de l’argent en distribuant des logiciels malveillants. Pour rappel, il s’agit de virus et de logiciels publicitaires ou de spam. Ces logiciels sont monnaie courante sur les sites de torrents. Les auteurs de ces logiciels sont parfois bien rémunérés pour leurs efforts.

Les groupes d’uploaders constituent une autre forme d’activité. Ils ressemblent aux distributeurs de logiciels malveillants et téléchargent de faux films ou CD dans l’espoir de recevoir une rémunération avant de se faire prendre. Ils mettent en ligne ou créent des sites web et gèrent le contenu qui génère des revenus publicitaires.

En principe, il ne s’agit pas d’un revenu important. Cependant, les grandes plateformes contenant des milliers de fichiers peuvent générer beaucoup de clics. D’ailleurs, le revenu repose sur le taux de clics et les visites du site.

Mais la source principale de revenus pour Zone Téléchargement provient des recettes publicitaires à l’instar de la grande majorité des sites Web 2.0 à but lucratif. Mais elles ont tendance à être modestes et produisent souvent une perte nette par rapport aux coûts d’hébergement. Cela explique pourquoi même certains sites torrent relativement importants comptent sur les dons pour une partie de leurs revenus.

Zone Téléchargement : que signifie HDRip, WEBRip ou DVDRip ?

téléchargement fichier

Les abonnés des sites illégaux comme Zone Téléchargement remarquent souvent l’existence de différents formats peu courants. Parmi eux, le HDRip, le DVDRip et le WEBRip. Mais quelle est leur signification ?

En fait, le Rip fait référence au contenu récupéré pour en faire un exemplaire sous un format différent. La désignation change suivant la version de la source. En effet, les contenus que l’utilisateur de Zone Téléchargement sélectionne sur cette plateforme varient suivant la taille et de la qualité de la vidéo.

À titre d’exemple, ils utilisent parfois un DVDRIP ou un WEBRIP pour un documentaire ou une série TV. En revanche, pour visionner un film sur un poste de télévision, ils se tournent plutôt vers la qualité HD.

DVDRIP

Cet acronyme désigne une vidéo issue d’un DVD. Ces fichiers présentent une qualité assez bonne. Sa taille oscille aux alentours de 700 Mo permettant une gravure sur CD.

BDRIP 

Le BDRIP désigne un enregistrement provenant d’un disque Blu-ray. Il dispose d’une taille plus importante et d’une qualité généralement supérieure, étant donné que la vidéo vient d’une source haute définition (HD).

HDRIP 

Ce contenu a été extrait via des sources HD.

WEBRIP 

Le WEBRIP est une séquence tirée du web, généralement un site web de vidéo.

VF, VM, VO, VOST et VOSTF : que signifient ces termes sur Zone Téléchargement ?

Il est possible de découvrir les acronymes suivants sur certains sites de streaming comme Zone Téléchargement : VF, VM, VO, VOST et VOSTF. Mais que signifient-ils et en quoi se distinguent-ils les uns des autres ?

De manière générale, ces cinq acronymes désignent les différentes versions des films étrangers proposées aux spectateurs. 

VO : Version Originale

Ce sigle indique que la version du film en question est présentée dans sa langue d’origine. Le fait de voir des titres dans leur version originale correspond à un visionnage sans doublage. Cela implique qu’il est projeté dans la même langue que celle du tournage. 

VF : Version française

De nombreux domaines utilisent ce terme, parmi lesquels le cinéma et la télévision. Il désigne des films ou des séries dont les dialogues ont été traduits et réenregistrés en français

VOSTF : Version Originale Sous-Titres Français

Il s’agit d’un contenu diffusé dans sa version originale, accompagné par des sous-titres français dans la partie inférieure de l’écran. 

VOST : Version Originale Sous-Titrée

Dans ce cas, le film garde sa langue d’origine, avec des sous-titres correspondant aux dialogues en bas de l’écran. 

VM : Version Multilingue

Ce concept signifie que le film est disponible à la fois dans sa version originale, sous-titrée en français ou doublée en français. Outre les chaînes de télévision françaises, il est souvent présenté par différentes plateformes de streaming ces dernières années.

Le trafic de Zone Téléchargement s’effondre à cause de Google

En 2020, les sites pirates comme Zone Téléchargement ont connu une forte baisse de trafic. C’est ce que révèle Torrent Freak.

Cette chute serait liée à Google, qui a déployé deux mises à jour majeures de ses algorithmes au cours de l’année passée. Ces mises à jour viseraient directement à combattre les sites pirates pour répondre à la demande des ayants droits.

Dès le déploiement de ces nouvelles versions le 13 janvier et le 4 mai, les sites de téléchargement illégal ont perdu de nombreux utilisateurs. L’accès à ces sites est devenu plus difficile, puisqu’ils apparaissent beaucoup plus loin dans les résultats de recherche.

Selon un rapport réalisé en collaboration avec l’entreprise d’étude de marché MUSO, le trafic des sites de torrent, streaming, linking et téléchargement a baissé de 10% entre décembre 2019 et novembre 2020.

En outre, le trafic des recherches pour accéder à de tels sites a baissé d’un tiers sur la même période. En mai 2020, après le confinement et au lancement de la seconde mise à jour de Google, ce trafic a même chuté de plus de 20%…

Qu’est-ce que le téléchargement direct ?

Direct Download Link ou DDL représente un lien hypertexte pour télécharger un fichier directement depuis un système d’hébergement tel que Zone Téléchargement. Se reposant sur un modèle “client-serveur”, le “client” clique sur le lien pour récupérer le fichier choisi et le stock directement sur l’appareil. Cependant, ces types de lien sont exploités de diverses manières, tant légitimes qu’illégales.

En fait, certaines entreprises les utilisent légalement pour permettre à leurs clients de télécharger facilement divers fichiers à partir d’un site Web. Notamment des manuels numériques, des logiciels et des pilotes pour le support matériel. Toutefois, un lien de téléchargement direct peut être utilisé pour distribuer des logiciels illégaux ou malveillants.

En effet, cette pratique met à la disposition des grands publics de nombreux films, albums de musique et jeux vidéo soumis au droit d’auteur. Cela enfreint la propriété des droits, mais peut également entraîner des poursuites pénales pour vol à l’encontre de ceux qui téléchargent ou partagent ces programmes.

Le partage de fichiers peer-to-peer était autrefois un moyen populaire pour les utilisateurs d’Internet de partager des fichiers et des médias. Comme il viole souvent la propriété du droit d’auteur, de nombreuses entreprises répriment ces services. Plusieurs utilisateurs ont commencé à se servir d’un lien direct pour partager un fichier.

Source : blog-united.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest