VPN DDOS

Les VPN peuvent-ils vous protéger contre les attaques DDoS ?

Un VPN ou Virtual Private Network est un outil indispensable pour assurer votre confidentialité en ligne et protéger votre navigation contre tout type de cyberattaques, dont les attaques DDoS. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les VPN anti-DDoS.

Que vous vous connectiez sur un réseau internet via votre ordinateur, téléphone ou tablette, la sécurité doit être l’une de vos principales préoccupations. Cependant, avec le nombre croissant de virus et d’autres attaques de logiciels malveillants qui sévissent aujourd’hui sur la toile, il est souvent difficile de savoir par où commencer. Dans le cas d’une attaque DDoS, l’utilisation d’un VPN gratuit ou payant est fortement recommandée.

D’ailleurs, le recours à un réseau virtuel privé pour faire face à ce type d’assaut est devenu une pratique très courante auprès des internautes, et ce n’est pas sans raison. Découvrons à travers cet article comment une solution VPN peut contrer les attaques DDoS.

Quels sont les diverses attaques DDoS qu’un VPN peut contrer ?

Si les VPN font désormais partie des solutions à privilégier pour sécuriser son trafic web et l’ensemble de ses données lors des activités en ligne, c’est parce qu’ils sont capables de vous protéger contre un grand nombre d’attaques DDoS. Parmi lesquels :

  • Les attaques de connexion TPC : aussi connues sous le nom de SYN Flood, les attaques de connexion TPC ont pour visée de bloquer l’accès à un site et de faire baisser les performances du serveur web. Cela, en inondant la cible de plusieurs paquets de synchronisation (SYN) qui proviennent de différentes machines.
  • Attaques volumétriques : il s’agit du type d’assaut le plus courant. Dans cette attaque, le hacker consomme l’ensemble de la bande passante disponible afin de créer des volumes de trafic massifs. Le but étant d’encombrer le réseau et empêcher la cible  d’accéder au site Web.
  • Les attaques par couche applicative : dans ce scénario d’attaque, le hacker profite des erreurs de programmation dans l’application pour attaquer la couche 7 du modèle OSI.
  • attaques par fragmentation : ici, l’objectif est de submerger le serveur d’un site de faux paquets de données afin de le perturber. Une fois fait, cela l’empêche de répondre correctement aux requêtes.

Rappel sur ce qu’est une attaque DDos

Acronyme de l’anglais Distributed Denial of Service, les attaques DDoS sont généralement basées sur les intérêts personnels, politiques ou économiques des agresseurs. Concrètement, il s’agit d’une forme assaut informatique qui a pour but de provoquer le plantage du service. Dans les détails, les hackers qui lancent ce type d’attaque ont pour principal objectif de noyer les serveurs ou les systèmes informatiques d’une organisation ou d’une entreprise. Cela avec un grand nombre de requêtes rendant impossible l’accès au service ou site internet.

En clair, il s’agit donc d’un moyen pour les hackers de pourrir votre connexion internet et de bloquer votre trafic pour qu’aucun utilisateur légitime ne puisse accéder aux données hébergées sur votre serveur. Il est à noter que ce type d’attaque peut être de longue durée et rester actif jusqu’à plusieurs jours. À titre d’exemple, la dernière attaque DDoS d’AWS a duré près de 3 jours.

De manière générale, les attaques dites DDoS se servent de différents ordinateurs infectés pour les transformer en robots. Ces derniers sont dirigés à distance vers l’adresse IP d’un site en même temps.

Qui sont les principales  cibles des attaques DDoS ?

Le DDoS fait partie des types d’attaques les plus plébiscités par les hackers. Cela, non seulement parce qu’il est bien plus rapide, mais aussi parce que son intensité sur le serveur hôte est beaucoup plus critique et dévastatrice.

Celui-ci cible la plupart du temps les secteurs du commerce en ligne ainsi que les sites relativement importants et qui génèrent beaucoup de trafic. Ces attaques ciblent souvent différentes couches de modèles OSI. Couche réseau, couche de transport ou encore la couche d’application pour n’en citer que quelques-uns.

Utiliser les VPN contre les attaques DDoS

Les attaques DDoS sont sans aucun doute l’un des problèmes de sécurité les plus importants pour votre entreprise. De fait, lorsque votre site web cesse de fonctionner pendant un long moment, vous multipliez les risques de perdre vos clients au profit de concurrents. Ensuite, vous avez de forte chance d’être déclassé par les moteurs de recherche. Sans oublier le temps nécessaire pour la réorganisation de votre site web. Pour toutes ces raisons, il est important de vous protéger.

Actuellement, il existe un outil très simple, mais particulièrement efficace pour se prémunir des attaques DDoS sur les ordinateurs ou appareils mobiles. Il s’agit du VPN. Ce service en ligne permet de faire passer l’ensemble des données émises et reçues par un appareil à travers un tunnel crypté.

En utilisant un VPN, votre adresse IP va devenir complètement invisible. De cette manière, il devient impossible pour qui que ce soit de saboter votre connexion. Cela signifie donc que ce dispositif vous protégera entièrement des attaques DDoS. Ainsi, les pirates ne pourront pas vous envoyer de demande de trafic  ou de réseau.

Outre cela, le VPN vous permet de masquer votre emplacement géographique réel. Pour ce faire, il suffit de vous connecter à l’un des serveurs du service. Pour rappel, pour qu’une attaque DDoS puisse cibler votre appareil, le hacker doit d’abord connaître votre véritable adresse IP. De ce fait, tant que vous utilisez un VPN à chaque navigation sur Internet, il n’aura aucun moyen d’accéder à votre IP réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest