Données après la mort

Comment les entreprises exploitent encore vos données après la mort ?

Que vous ayez l’habitude de flâner sur les réseaux sociaux, passer des commandes en ligne, jouer à des jeux vidéo ou tout simplement envoyer et recevoir des messages sur votre boîte mail, vous laissez des traces de votre identité et des informations professionnelles sur Internet. Mais que deviennent vos données après la mort ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce dossier.

À l’heure où l’on écrit, on dénombre dans le monde près de 4,95 milliards d’internautes. Ces derniers produisent 2 à 2,5 trillions d’octets de données par jour. Mais, savez-vous que lorsqu’un internaute décède, votre identité numérique continue de subsister ? En effet, les informations personnelles des personnes décédées sont stockées dans le Big Data et sont exploitables par bon nombre d’individus et d’entreprises.

En parallèle, même si vous désactivez ou supprimez vos données, votre FAI et opérateur téléphonique pourront toujours y accéder, même après votre mort.

Mais, pour en faire quoi exactement ? Découvrez dans ce dossier comment les entreprises se servent de vos données après votre mort et comment vous protéger efficacement pour préserver votre patrimoine numérique.

  • Trop occupé à tout lire ? Voici l’astuce

Pour protéger vos données contre l’exploitation abusives des sociétés du web, nous vous conseillons d’utiliser un VPN qui sera à même de masquer votre présence en ligne, même à votre FAI. Pour ce faire, nous recommandons NordVPN, la meilleure solution VPN du marché.

Que deviennent nos données après la mort ?

Si vous faites partie des internautes qui aiment stocker ou conserver des informations sur des plateformes ou publier sur les réseaux sociaux, sachez que vos données sont toujours là après votre décès. En effet, la charte d’utilisation que vous confirmez  lorsque vous allez sur certaines pages web, outils numériques ou sur sites internet permet aux éditeurs de véhiculer vos informations comme bon leur semble. Et cela, même après votre mort.

En l’absence d’une demande expresse de vos héritiers, vos profils sur les réseaux sociaux, vos vidéos, vos photos, vos informations bancaires ou encore vos comptes néobanques restent éternellement exploitables par votre fournisseur d’accès internet et par toute entreprise chez qui vous aurez envoyé vos données.

Et bien évidemment, ces données numériques peuvent également être hackées et  dérobées par des internautes malveillants.

Le VPN : un allié de choix pour protéger votre vie privée

Si les entreprises, votre FAI et toutes les entités avec lesquelles vous avez numériquement interagi sont capables de se servir de vos données personnelles après votre décès, les pirates informatiques peuvent le faire également. Raison pour laquelle, il est primordial que vous sécurisez vos données avant et après votre mort.

Un réseau virtuel privé, mieux connu sous l’acronyme de VPN, se présente comme la solution la plus efficace pour sécuriser vos données personnelles. Son utilisation vous permet de camoufler ou de dissimuler vos informations. Ainsi, lorsque vous naviguez sur la toile sans VPN, vos données restent visibles par tous les internautes et par votre FAI. Parfois, celles-ci sont automatiquement conservées dans les serveurs des éditeurs de logiciel.

En revanche, grâce à un VPN, vous avez la possibilité de masquer une partie ou la totalité de votre trafic internet. Ainsi, lorsque vous utilisez un VPN de votre vivant, vos données demeureront inexploitables. De fait, un réseau privé virtuel va vous permettre de profiter d’une adresse IP d’un pays étranger pour que votre fournisseur ne puisse pas suivre ou retracer par vos activités sur la toile.

Ainsi, l’ensemble de vos informations sensibles ne pourront pas être exploité de votre vivant comme après votre décès. À la seule condition bien évidemment que vous utilisez constamment votre VPN gratuit ou payant.

NordVPN fait partie des solutions les plus efficaces et les plus populaire aujourd’hui disponibles sur le marché. Ce VPN met à la disposition de tous ses utilisateurs un grand nombre de fonctionnalités de sécurité et de confidentialité. Parmi lesquelles, le split tunneling, le multihop ou le Kill Switch. Et cerise sur le gâteau : NordVPN vous propose une période d’essai gratuite pendant 30 jours sans conditions.

Les autres solutions pour protéger vos données après la mort ?

L’utilisation d’un VPN demeure la solution la plus sûre afin de préserver vos informations personnelles de votre vivant et bien sûr après votre décès. Cependant, il est également important de bien préparer l’héritage de votre patrimoine numérique pour préserver vos données après la mort. Pour cela, vous pouvez :

Élaborer un testament numérique

Cette solution se présente comme une alternative fiable pour préserver vos données après la mort puisqu’il fait intervenir plusieurs acteurs dans les démarches à réaliser.

Dans les faits, le testament numérique doit être enregistré par un tiers de confiance numérique appartenant à la FNTC et certifié par la CNIL dans le registre central des dispositions de dernières volontés.  Ce légataire se chargera de votre patrimoine numérique tout en assurant de faire respecter votre dernière volonté.

Dans votre testament numérique, vous devrez noter toutes vos informations à caractère personnel telles que :

  • les noms des sites avec lesquels vous aviez effectué des achats ;
  • vos adresses privées ;
  • vos mots de passe ;
  • vos identifiants de connexion ;
  • vos services de compte bancaire en ligne.

Le testament numérique doit également indiquer des directives claires : suppression d’une partie ou la totalité des données, transmission de données à un proche…

Créer un coffre-fort numérique

Tout comme le testament numérique, le coffre-fort numérique permet de préserver vos données après la mort et facilite la transmission de votre patrimoine numérique.

Il s’agit d’un espace en ligne sécurisé et confidentiel permettant de conserver vos données personnelles de manière durable. Vous pouvez y sauvegarder toutes les informations que vous jugez sensibles.

Après votre décès, vos ayants droit auront connaissance de l’existence de votre coffre-fort numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest